Accueil > Anciens posts > La venue d’Ahmadinejad à Columbia University (USA)

La venue d’Ahmadinejad à Columbia University (USA)

 

Je me suis finalement décidé à écrire un article sur l’évenement de cette semaine. Rappel des faits : le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a été invité lundi 24 septembrepar l’université américaine Columbia University.

Beaucoup d’observateurs (dont la ravissante ministre israélienne des affaires étrangères Tzipi Livni) à travers le monde et les Etats-Unis ont été choqués qu’on invite dans une université prestigieuse le Président d’un régime qui supporte plusieurs groupes terroristes (Hamas à Gaza, Hezbollah au Liban, milices shiites en Irak, etc.), menace de "rayer Israël de la carte", questionne l’existence de l’holocauste, mène des parades où l’on menace de mort Israël et les Etats-Unis et finance et dirige un programme nucléaire agressif.

Le texte en arabe se traduit en réalité "Mort à Israël" et non "Down with Esraïl"

Les tabloïds newyorkais sont très clairs sur leurs opinions envers le dirigeant perse...

Le Président de Columbia, Lee Bollinger, s’est racheté une conscience (vidéo en anglais mais très instructive) en posant quelques questions dures et en qualifiant (post-interview) le "petit dictateur" iranien de "supporter du terrorisme" et d’avoir "nier l’holocauste". Certains commentateurs ont alors pris l’invitation d’un dictateur sur le sol américain comme l’ultime preuve de la liberté d’expression et donc de la grandeur des Etats-Unis d’Amérique. D’autres ont fait remarqué que Columbia avait invité en 1933, l’ambassadeur allemand aux Etats-Unis, proche d’Hitler, et que cet acte n’avait pas empêché la guerre et ses millions de morts.

Ahmadinejad a été honteusement applaudi à chacune de ses remarques condamnant la politique americaine en Irak et la situation des palestiniens. Ahmadinejad a illustré son anti-sémitisme en appelant systématiquement Israël "le régime zioniste" et les israéliens des "juifs palestiniens". Ironiquement, ce terme montre bien qu’il n’y a pas de "peuple palestinien" et que les auto-proclamés "palestiniens" ne sont que des arabes musulmans hors d’Arabie. Ahmadinejad a aussi déclaré que l’Iran n’attaquerait pas Israël ou les Etats-Unis, ou plus exactement pas en premier, car il a précisé que l’Iran a toujours mené une politique de défense et non d’expansion.

Difficile de dire ce qu’il ressortira de cette intervention sinon une plus grande polarisation entre la gauche et la droite américaine.

Pour terminer sur une note d’humour (cela va finir par être une habitude !), voici un autre exemple de liberté d’expression ultime.

Publicités
Catégories :Anciens posts
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :