Archive

Archive for octobre 2007

Il n’y a pas de solution diplomatique, il n’y a qu’une solution militaire

29 octobre 2007 Laisser un commentaire

 

Nos idées avancent de plus en plus dans la tête des juifs en Israël et dans la Diaspora. Un nombre grandissant de commentaires sur les site anglophones le montre tout autant que la récente infiltration des idées nationalistes et religieuses de Feiglin au sein du Likud (le grand parti de centre-droit, équivalent à l’UMP en France).

La seule solution au confilt judéo-arabe (et non israëlo-palestinien) est la séparation par le Jourdain. Les arabes à l’est et les juifs et un nombre restrein d’arabes israéliens du côté ouest.

Laissez les arabes de Gaza dans leur Palestine. Coupez toute forme d’échanges; ils veulent l’indépendance ? Alors qu’ils se débrouillent. Qu’ils fassent comme les juifs russophones du 19ème siècle, qu’ils labourent la terre et fabriquent leur propre pain. Qu’ils produisent leur gazoil et leur électricité s’ils s’en sentent capables. Nous verrons bien si quarante années de propagande terroriste haineuse les auront bien formés à l’économie de marché…

Reprenez le Mont du Temple et le caveau des patriarches d’Hébron. Ce mouvement aura pour conséquence certaine de plonger la Samarie et la Judée dans les bras du Hamas, forçant ainsi une guerre salvatrice pour les deux parties. Oustez les squatters arabes des villes des hébreux ! Ils ont 22 pays, nous n’en avons qu’un !

Publicités
Catégories :Anciens posts

Un sceau biblique vieux de 2900 ans et une couche archéologique du Temple de Salomon

28 octobre 2007 Laisser un commentaire

 

Le sceau découvert il y a plus de 40 ans a enfin été identifié comme appartenant à la Reine Jezebel mentionnée dans la Bible.

Cette phoénicienne (peuple sémite, allié des israélites, qui vivait dans la région recouvrant aujourd’hui le Liban) se maria au roi israélite Ahab. La Bible la dépint comme une femme puissante qui donnait des ordres sans même demander l’avis de son mari. Elle est également célèbre pour avoir tourné Ahab vers l’idolatrie, plus précisemment vers le culte de Ba’al, alors populaire en Phoénicie. La découverte de ce sceau confirme qu’elle avait effecitvement une forme de pouvoir indépendant du roi dans l’ancient Royaume d’Israël.

L’étude hollandaise (dirigée par le Docteur protestant, Marjo Korpel, 48 ans) à l’origine de cette identification date l’objet vers le 9ème siècle avant l’ère commune.

Le sceau de la Reine Jezebel

Une semaine plus tôt, des archéologistes surveillant les destructions faites par les squatters jordaniens du Waqf, ont également découvert des preuves supplémentaires datant de la période du Temple de Salomon. Il s’agit d’une couche archéologique intacte allant du 6ème au 8ème siècle Avant l’Ere Commune (AEC).

Ces preuves n’empêchent pas Docteur Ikrema Sabri, ancien mufti de Jérusalem (l’équivalent d’un Archevèque ou d’un Grand Rabbin) de déclarer récemment qu’aucun Temple n’a jamais existé avant que la Mosquée Al-Aksa soit construite. Il a même l’audace d’avancer comme preuve que "Allah ne dirait pas aux musulmans de construire Al-Aksa sur les ruines d’un autre Temple" !

"There was never a Jewish temple on Al-Aksa and there is no proof that there was ever a temple. Because Allah is fair, he would not agree to make Al-Aksa if there were a temple there for others beforehand." Ikrema Sabri, former mufti of Jerusalem, quoted by the Jerusalem Post, Oct. 2007

Voila la réalité islamistes : le déni de l’évidence, le refus de la réalité et l’antisémitisme s’appuyant sur des populations analphabètes endoctrinés à la violence et à la haine de l’autre. Good luck with that.

Catégories :Anciens posts

Les juifs ont obtenu 1/4 des prix Nobel dans le monde

18 octobre 2007 1 commentaire

 

La saison 2007 des Prix Nobel s’est achevée cette semaine. 4 juifs se sont vus décernés le prix norvégien tant convoité :

  1. Peter Grünberg, 2007 Nobel Prize in Physics
  2. Leonid Hurwicz, 2007 Nobel Prize in Economics
  3. Eric Maskin, 2007 Nobel Prize in Economics
  4. Roger Myerson, 2007 Nobel Prize in Economics

Grünberg est allemand mais travaille aux Etats-Unis et les 3 économistes sont américains. Cela porte à 182* le nombre de juifs récompensés soit 23.2% de tous les Prix Nobel jamais décernés.

Les américains (par nationalité ou résidence) représentent un tiers des lauréats. Pour vous donner un élément de comparaison, les juifs représentent 0.2% de la population mondiale contre 19% pour les musulmans et 21% pour les chinois. Ces derniers représentent respectivement 0.011% et 0.006% des lauréats.

* Suivant le décompte de ce site et en ajoutant les 4 nouveaux lauréats. D’autres listes existent mais ne prennent générallement pas en comptes les personnes juives par un seul parent ou cachant leur judaïté.

 

Catégories :Anciens posts

Out

17 octobre 2007 Laisser un commentaire

 

Il n’y a plus d’autres moyens de faire "la paix" avec les arabes de Judée et Samarie. Les israéliens savent que la conférence internationale de paix organisée pour Novembre est vouée à l’échec dû aux exigences irréalistes et macabres de Abbas (Jerusalem-est + les lieux saints + le retour de millions de réfugiés + les frontières sur la ligne verte au mètre près). Tout retrait de Samarie permettra automatiquement aux arabes palestiniens d’être à portée de mortier et de roquettes de Tel Aviv et Jerusalem. La terreur qui s’abat sur Sderot (roquettes tirées depuis Gaza) serait alors répercutée sur 80% de la population juive…

La seule possibilité est d’abandonner complètement Gaza en laissant les egyptians comme seuls responsables des échanges inter-frontaliers ; et de récupérer la Judée-Samarie entièrement. Une guerre-intifada s’ensuivra et il faudra alors chasser un maximum d’arabes vers la Jordanie et les aider à créer leur état là bas. Le regime royal Hashémite n’a aucune légitimité en Jordanie et ne représente ce pays aux frontières artificielles ni historiquement ni démographiquement ni politiquement.

Gaza sera effectivement la Palestine (du nom hébreu "Philistine", peuple grec éteint ayant vécu dans cette même région entre 1200 et 500 avant l’ére commune). La nouvelle Jordanie sera une république arabe ou islamique, peu importe étant donné que la frontière avec le Jourdain est défendable alors que la ligne d’armistice de 1949-1967 ne l’est pas du tout.

Ehud Olmert pense-t-il encore que ces gens veulent la paix ?

Mère arabe palestinienne promouvant le martyr des jeunes enfants...

Catégories :Anciens posts

Israël n’a pas été créée à cause de l’Holocauste

16 octobre 2007 Laisser un commentaire

 

Il existe un mythe anti-sémite, récemment répété par l’islamofaciste président iranien Ahmadinejad, que l’Etat d’Israël a été "grâce" à l’holocauste. Par conséquence, les arabes palestiniens ne devraient pas "souffrir" pour un crime européen.

Problème, toutes les étapes amenant à la renaissance d’Israël sont apparues avant que la solution finale d’Hitler ne commence en 1941 :

  • Les vagues d’immigration russe dès le milieu du 19ème siècle
  • La première conférence zioniste mondiale en 1897
  • La déclaration de Balfour en 1917
  • La Commission Peel (aka British Royal Commission) en 1936

Puis il y a eu, bien sur, une immigration de plus en plus importante vers Israël, qui, finalement a peu bénéficié de l’arrivée des survivants de l’holocauste. Les brittaniques, les américains et les arabes empêchaient les juifs de fuir l’Europe pour survivre entre 1940 et 1947. Des centaines de millers de juifs auraient pu être pourtant sauvés. Seule une minorité de juifs européens pourra finalement s’installer en Israël : un tiers seront massacrés, un quart resteront dans leur pays d’origine et le reste choisira entre l’Amérique du Nord, l’Argentine et la Terre Promise.

Les survivants de l’Holocauste ne représentent aujourd’hui qu’une minorité en Israël. En effet, entre 1948 et 1967, plus de 600,000 juifs des pays arabo-musulmans vont faire leur aliyot. Entre 1991 et 2000, plus de 800,000 juifs des pays de l’ex-URSS firent le choix de quitter la "mère patrie" pour l’Etat hébreu. En moyenne, au 21ème siècle, 20,000 personnes arrivent chaque année en Eretz Israël.

Catégories :Anciens posts

Les femmes selon le Talmud

15 octobre 2007 1 commentaire

 

Extrait du Talmud, Génèse R. 18.2 :

Quatre caractères sont imputés aux femmes : elles sont gourmandes, écoutent aux portes, sont paresseuses et jalouses. En outre elles sont loquaces et querelleuses.

Cependant d’autres extraits ont une meilleure opinion du genre féminin :

La femme n’a pas accoutumé de se tenir chez elle assise dans l’oisiveté. -P. Keth. 30a

Les femmes montrent de la compassion. -Meg 14b

Dieu a fait don de plus d’intelligence à la femme qu’à l’homme. -proverbe populaire

Le Talmud prodigue aussi des conseils pour trouver une femme et pour la conserver :

Hésite à choisir à une femme. -Yeb. 63a
[= fais bien attention avant d’épouser une femme, ne prend pas n’importe quelle femme]

Epouse une femme dont l’âge soir assorti au tien et n’introduis pas la discorde dans ta maison. -Yeb. 101b

L’immoralité dans la maison [= tromper son conjoint] est comme un ver sur une plante. -Sot. 3b

Quiquonque aime sa femme comme lui-même, l’honore plus que lui-même, dirige ses fils et ses filles dans le droit chemin, les marie de bonne heure quand ils sont aptes ; c’est à un tel homme que s’applique cette parole : "tu sauras alors que ta tente est en paix" (Sefer Job 5.24) -Yeb. 62b

Honore ta femme ; en agissant ainsi tu t’enrichiras. Un homme doit prendre toujours soin de l’honneur dû à sa femme ; ce n’est qu’alors que la bénédiction se magnifeste dans sa maison. -B.m. 59a

Catégories :Anciens posts

Peut-on étudier la Torah d’une façon purement critique ?

14 octobre 2007 Laisser un commentaire

 

D’après Wikipedia Anglais (la version française étant une insulte à l’intelligence humaine), la critique de la Bible se définit ainsi :

Biblical criticism is "the study and investigation of biblical writings that seeks to make discerning and discriminating judgments about these writings." It asks when and where a particlular text originated, how, why, by whom, for whom, in what circumstances it was produced, what influences were at work in its production, what sources were used in its composition, and the message it was intended to convey.

Il faudrait plus d’une entrée de blog pour discuter des tenants et aboutissants de ce sujet. Un des gros problèmes de la critique littéraire, textuelle et narrative de la Bible est qu’elle est égocentrique et repose sur une série d’axiomes, les plus importants étant la non-existence de Dieu et l’impossibilité qu’un texte puisse avoir une origine divine. Forcément, ça limite les interprétations traditionnelles…

Les plus ardents critiques s’accordent tout de même à dire que les juifs ont superbement réussi à préserver le texte hébreu original. Quasiment aucune erreur après plus de 2000 ans de copiage et recopiage.

Ancient Jewish scribes developed many practices to protect copies of their scriptures from error. The result produced by their methods is impressive. – Wikipedia.org

La Torah la plus ancienne, retrouvée à Qumran, Israël, date de 150 BCE et ces parchemins appartenaient à une secte juive de l’époque du Second Temple, malheureusement peu soigneuse dans ses écritures. Les critiques littéraires laïques et religieuses les qualifient de proto-masorétiques, c’est à dire confirmant globalement le texte hébreu actuellement lu dans les synagogues du monde entier. Sur les 220 parchemins de Qumran citant le Tanakh*, 90% sont identiques au texte hébreu actuel, 5% au texte grec de la Septante et 5% au texte des samaritains. D’autres critiques réconcilient très bien la critique biblique et la tradition juive de la Torah (voir ce blog anglophone discutant des nombres et des dates dans le Tanakh).

Que dit le Talmud ? Un passage dit que si une personne n’étudie pas la Torah pour elle-même, alors "elle se retourne en poison contre lui". Un autre passage dit qu’il faut toujours laisser un homme étudier la Torah, "car même s’il commence avec de mauvaises intentions, il finira par l’étudier pour elle-même".

* Il convient de préciser que près de la moitié des textes retrouvés ne font pas partis du Tanakh. Il s’agit de textes supplémentaires, poèmes, commentaires en hébreu et même en grec et araméen. De plus, la majorité des variantes ne concernent que l’orthographe des mots et n’affectent en rien le sens. Comme noté précedemment, beaucoup de textes des caves de Qumran ont été réalisés par des scribes assez peu attentionnés. Ces variantes ne peuvent donc pas être considérés comme la lecture originale du texte (en tout cas pas systématiquement sur la simple base qu’il s’agit des textes les plus anciens).

 

Catégories :Anciens posts