Archive

Archive for janvier 2008

La situation à Gaza pourrait profiter à Israël… si son gouvernement n’était pas aussi stupide

28 janvier 2008 Laisser un commentaire

 

Le Hamas continue de percer les barrages de la police des frontières egyptienne à Rafah.

200,000 gazaouis seraient entrer en Egypte cette semaine. Les gazaouis poursuivent donc leur emplettes en achetant tous les objets bon marché qu’ils trouvent. Un journaliste de la BBC a même déclaré qu’on dirait que "Rafah a été annexée par Gaza" tellement le nombre de palestiniens y est important.

Au sein du gourvernement Olmert, on se réjouit officieusement que le "désengagement porte enfin ses fruits". Une belle blague quand on voit qu’Israël refuse toujours de stopper toutes livraisons de biens et d’électricité à Gaza. Il serait temps de mettre fin à toute forme de coopération avec les terroristes islamo-facistes du Hamas qui ont pris illégalement le contrôle de la bande l’été dernier. Israël n’est plus responsable de ce qui se passe à Gaza, plus aucun juif n’y habite et l’armée a entièrement déserté les lieux. Tsahal contiune de maîtriser l’espace aérien uniquement parceque les roquettes pleuvent sur le sud-ouest de l’Etat Juif.

Les gauchistes juifs qui haïssent leur propre culture et ethnie organisent des manifestations avec les arabes de Gaza pour dixit "security for Palestine, security for Israel, security for Gaza and security for Sderot" et avec comme slogan "Stop the siege on Gaza: A demonstration for Gaza and for Sderot." D’une, ces abrutis parlent de Gaza et de la Palestine… mais aux dernières nouvelles, la Palestine n’existe pas et n’a jamais existé comme état indépendant (et encore moins séparemment de Gaza). De deux, il n’y a pas de siège sur Gaza. Il est incroyable que la propagande du Hamas soit si facilement avalée. De trois, quelque soit l’attitude d’Israël, Sderot a toujours été sous les missiles des terroristes arabes. Et pendant ce temps, leur amis arabes de Judée poignardent un soldat israélien dans la banlieue de Jérusalem.

Il n’y a aucune alternative à l’abandon complet de Gaza aux egyptiens et l’arrêt complet des livraisons de biens et d’électricité. Une menace de destruction complète ville par ville de la bande suffira a empêcher les roquettes et mortiers arabes. Inutile cependant de dédommager l’Egypte par un don de terre et d’autoroutes comme le proposait cette proposition de paix pour Gaza par un géographe juif américain.

Catégories :Anciens posts

Fausse crise à Gaza, vraie défaite de communication pour le gouvernement israélien

25 janvier 2008 Laisser un commentaire

 

Cette semaine, le blocus justifié israélien sur la bande de Gaza (la Philistie/Palestine historique) s’est transformé en fausse crise humanitaire dans le seul but de basher Israël et les juifs.

Juste pression

L’Etat d’Israël fournit les 2/3 de l’électricité et des dérivés du pétrole utilisés par les arabes de la bande de Gaza. Israël fournit également des centaines de produits de premières nécessité (médicaments, farine, sel, sucre, etc.). Cela n’empêche pas une dizaine de missiles de s’abattre quotidiennement dans le sud-ouest d’Israël. Les terroristes du Jihad Islamique et d’autres membres extrêmistes liés au Hamas opèrent depuis les territoires, et ce, malgré qu’ils aient été rendus depuis près de deux ans.

Israël prend logiquement des mesures répressives en coupant périodiquement les livraisons d’énergie pour limiter les opérations terroristes. Car quelque soit la quantité de biens qui entrent dans Gaza, les roquettes continuent d’en sortir blessant et tuant des civils innocents et non-armés. Une étude a montré que 75% des enfants juifs de Sderot souffrent de stress post-traumatique.

La "crise humanitaire et électrique" décretée par le Hamas, l’Autorité Palestinienne, les pays arabes et les Nations Unies (c’est à dire les mêmes pays arabes + leurs soutiens des dictatures du tiers-monde) est complètement bidon.

Une mise en scène à la Mohammed al-Dura

Hamas organise toutes les interviews avec la presse dans leurs locaux éclairés à la bougie. Les interviews se déroulent toujours de jour ? Pas grave, il suffit de fermer les rideaux. Ne riez pas, c’est une histoire vraie reportée par la presse arabe elle-même ! Hamas organise des "marches à la bougie" où l’on place, ridiculeusement, les enfants en tête de file. Israël a toujours livré suffisamment d’électricité ? Pas grave, on coupe la centrale électrique (uniquement à Gaza City, la ville la plus éclairée) pour garantir le blackout. Ne riez pas, c’est aussi une histoire vraie.

Crise bidon

Al-Jazeera était complice de ce faux blackout qui a démarré à 19h (alors que la nuit tomba à 18h) afin de fournir des images touchantes pour son journal de 20 heures :

How was it possible for Al Jazeera to open its 8 p.m. newscast with a scene depicting the candlelight protest? How did it know where and when the "spontaneous" protest would be? How did it happen to have guests in place in the studios ready to give reactions to something that was supposedly unplanned?"

Le plus ridicule reste l’attitude des voisins egyptiens et palestiniens au pasage de Rafah. Les arabes palestiniens ont attaqué le mur les séparant du pays du Nil avec des mines et un bulldozer. Quelques minutes plus tard, les egyptiens les laissent entrer en Egypte et déclarent deux choses ahurissantes :

  • "Nous avons laissé entrer 300,000 personnes à cause de la crise humanitaire à Gaza". A bon ? Ca ne serait parce qu’ils ont fait sauté le mur et que vos dix soldats sous-entraînés n’ont pas pu contenir la masse en colère ?
  • "Nous allons les laisser acheter de la nourriture et retourner à Gaza". Acheter ? Et que faîtes-vous des discours nationalistes sur la fraternité entre peuples arabes ? N’aurait-il pas été plus simple de leur faire parvenir de l’aide gratuitement ? L’Egypte compte 70 millions d’habitants contre 1.5 à Gaza…

Les journalistes présents ont noté que plusieurs personnes ont vu leurs armes confisquées lors du passage vers l’Egypte. Bien sur, aucune arrestation n’a eu lieu et rien n’empêche qu’on ne leur rende leurs fusils au retour ! Des millers de gazaouis en ont profité pour acheter des cartons entiers de… cigarettes. D’après plusieurs témoignages, le manque de nourriture n’était pas la raison de cet engouement transfrontalier, mais la hausse des prix dans une bande de Gaza appauvrie par l’invasion du Hamas l’été dernier.

Update – photos de la mise en scène du blackout

Catégories :Anciens posts

Un (presque) génocide a lieu chaque année dans chaque pays occidental

22 janvier 2008 Laisser un commentaire

 

L’année dernière on a tué 220,000 foetus en France. Pour comparaison, 816 000 naissances ont été enregistrées en en 2007. Cinq grossesses donneront donc 4 bébés et 1 foetus dans la poubelle d’un hôpital (je préfère parler crûment que montrer des photos ridicules dignes d’une agence de voyages comme le fait la dernière campagne parisienne pour l’avortement et la contraception).

L’avortement n’est pas strictement interdit par le judaïsme. Aucune autorité rabbinique ne le condamne comme le condamnent les églises chrétiennes. Tuer un foetus revient à causer un dommage aux deux parents, mais n’est pas considérer comme un meurtre. Si je renverse une femme enceinte et entraine la mort de la mère et du foetus, je suis condamnable de meurtre (vis-à-vis de la mère) mais pas d’un double meurtre.

Les positions de la Mishnah, du Talmud et du Shoulkhan Aroukh peuvent se résumer ainsi :

  • Le foetus n’est pas une personne ;
  • La vie de la mère passe avant la survie du foetus ;
  • Le statut d’être humain s’acquiert à la naissance lorsque "la partie la plus grande a emergé" ;
  • Avant 40 jours, le foetus "n’est que de l’eau" (Talmud, Yevamot 69b) ;
  • Procréer est une mitzvah et un commandement biblique.

Par conséquent, les avortements thérapeutiques sont autorisés si la poursuite de la grossesse met en danger la vie de la mère ou provoquerait de graves troubles mentaux (par exemple dans le cas d’un viol). Ceux-ci sont permissibles de préférence avant 40 jours mais la durée peut s’étendre bien au delà dans les cas extrêmes. Les avortements de confort restent clairement interdits, d’autant plus que la pilule contraceptive est totalement autorisée et donne donc peu d’excuses à une grossesse "surprise" !

De nos jours, les milieux orthodoxes font tout pour prévenir les avortements qui représentent un affront à Dieu. Les milieux libéraux se retranchent derrière leur motto de "principes moraux à la carte". Derrière les paroles mielleuses de bienveillance, la femme est ultimement libre de faire ce que bon lui semble. Leur position sur l’avortement est un cas d’école : les libéraux courent après une société qui change, alors que les traditionnalistes et religieux ont depuis longtemps édicté les lois dans lesquelles la société peut évoluer.

220,000 avortements par an ça veut dire qu’environ une femme sur quatre aura recourt à l’IVG au cours sa vie. Des traces indélébiles dans une société.

Catégories :Anciens posts

Un sceau biblique de 2500 ans trouvé à Jérusalem

21 janvier 2008 Laisser un commentaire

 

Un sceau datant de la période du Premier Temple (de Shlomo HaMelekh) a été découvert par l’équipe du Docteur Eilat Mazar.

Dr. Mazar se démarque encore une fois dans le domaine de l’archéologie de la Terre Sainte. Ce sceau confirme l’existence d’une famille présente lors de la déportation des juifs en Babylonie au 6ème siècle AEC. Les Temech sont cités dans Sefer Nechemya (le livre de Néhémie) avec d’autres familles lors de la captivité babylonienne.

Le sceau trouvé dans la Cité de David à Jérusalem, large de 2 centimètres de côté, comporte une scène religieuse avec un croissant de lune en arrière plan et a été datée entre 538 et 445 AEC. Les fouilles sont financées par le Shalem Center qui supporte également l’implantation de juifs à Jérusalem-Est.

Cliquer pour voir la source

Catégories :Anciens posts

Lieberman a enfin quitté Olmert

21 janvier 2008 Laisser un commentaire

 

Il était temps. Le parti Yisrael Beitenou (lit. "Notre maison Israël") est un parti nationaliste de la droite politique israélienne. Il faisait parti de la coalition du gouvernement dirigée par Ehud Olmert avec les partis Kadima (centre), Labor (gauche modéré), Shas (parti religieux sépharade plutôt de gauche) et le parti des pensionnaires retraités.

La colation emmenée par le parti d’Ariel Sharon, Kadima, ne compte donc plus que 67 membres sur les 120 parlementaires de la Knesset. Sachant que la raclure de parti judéo-arabe d’extrême gauche Meretz demandera à ces 5 élus de bloquer toute tentative d’empeachement contre Olmert, il faut donc trouver 11 parlementaires pour forcer des élections anticipées.

Shas a justement 12 sièges au parlement. Shas est un parti ultra-religieux mais surtout ultra-corrompu. Ces leaders sont entachés de plusieurs affaires d’abus de bien sociaux, aucun des enfants des leaders n’a fait son service militaire (quel exemple vis-à-vis du public israélien !) et Shas a pris pour habitude d’offrir ses élus au plus offrant. Ces barbus ne font que confirmer le stéréotype du sépharade roublard face à l’ashkénaze laïque.

Le parti de Eli Yishai a tout de même promis que si un quelquonque accord sur les sujets de fonds était évoqué, il quitterait la coalition. Le récent départ de Lieberman donne paradoxalement plus de valeur à Shas à l’intérieur du gouvernement et donc inciterait Yichai à rester pour profiter de nouvelles largesses de la part du gouvernement le moins aimé de l’histoire de l’Etat Hébreu.

Il ne faut pas non plus oublier que le Labor, le deuxième parti de la coalition, pourrait soit forcer Olmert à être remplacer par un autre membre de Kadima (comme la Ministre des Affaires Etrangères, Tzipi Livni), soit pousser à de nouvelles élections. En effet, le 30 janvier sera rendu le rapport final de Winograd sur les responsabilités du demi-échec de la Seconde Guerre du Liban en été 2007. Ehud Barak avait déclaré qu’il pourrait quitter le gourvernement si le rapport portait un jugement très sévère sur la gestion de la guerre par Olmert.

Mais il ne faut pas trop rêver, ni Barak ni Yichai n’ont intérêt à un changement de gouvernement en début 2008…

Catégories :Anciens posts

La visite inutile de janvier 2008 de Bush en Israël

11 janvier 2008 Laisser un commentaire

 

Le président américain George W. Bush est train de passer plusieurs jours en Israël pour faire avancer le processus de paix selon la feuille de route établie il y a maintenant plus de 6 ans.

La pression augmente sur les épaules du premier ministre israélien Ehud Olmert. Les USA ont besoin de résultats tangibles au proche-orient sans quoi la promesse de Bush de "faire du moyen-orient [de Gaza à l’Iran] un meilleur endroit quand je quitterai mes fonction" restera… well, a fat lie.

Bush et sa secrétaire (d’Etat), Condie Rice, ont tout tenté pour pousser Olmert et Abbas a signé un accord de paix en 2007. Mais l’opposition est bien trop forte à Jérusalem, Ramallah et Gaza. Les parlementaires de la Knesset ont même été jusqu’à signé une loi qui oblige une majorité des 2/3 pour toute tentative de division de Jérusalem et de sa banlieue. Un officiel sénior israélien a récemment déclaré que les implantations de Maale Adounim et Har-Homa font parti de Jérusalem et d’Israël et rien n’arrêtera leur expansion "naturelle" (pour reprendre le terme du gouvernement Olmert).

Bush a déclaré lors de son voyage dans les territoires arabes palestiniens qu’Israël devait faire des concessions, pousser à la création d’un état palestinien "contigü", démanteler les implantations en "Cisjordanie" et "cesser l’occupation qui commença en 1967" (utiliser un argument de la propagande arabe en dit long sur ses intentions). Cependant, il a aussi déclaré que les lignes de 1949-67 devront être modifier pour prendre en compte les réalités du terrain (oui il n’est pas facile de déplacer une ville juive de 30,000 habitants pour faire plaisir à des islamistes encagoulés), et que les "palestiniens doivent abandonner le droit au retour", celui-ci devant s’opérer vers l’état palestinien fraîchement créé.

Oui vraiment cette visite est inutile car elle ne fait que répéter les inépties débitées lors de la pseudo conférence de paix d’Annapolis, Maryland. Tant que les roquettes pleuveront dans le sud-ouest, que le Hezbollah menacera les villes du nord et que les branches armées du Fatah (le parti de Abbas "le modéré" !) tenteront des attaques terroristes sur toutes les grandes villes juives, il ne pourra y avoir de paix. Tant que l’Autorité Palestinienne sera maintenue sous perfusion de dollars européens et américains, il ne pourra y avoir de paix.

Ah si, Binyamin Netanyahu, le chef de l’opposition de droite a tenu à s’entretenir avec Uncle Sam pour lui parler du danger mortel d’un Iran nucléarisé. C’est mieux que rien.

Catégories :Anciens posts

La peinture à la rescousse

Les critiques des rabbins, des imams et de l’Eglise Romaine Catholique leurs reprochent souvent la même chose. Ils seraient des intermédiaires "inutiles" entre le peuple et le divin.

Les prêtres de toute les religions monothéistes abuseraient donc de leurs statuts pour se poser en seuls interprètes des écritures. Chez les "libres-penseurs" post-Lumières, l’individu est seul maître et chacun peut créer ses propres valeurs, croyances et modes de vie. La pensée moderne et l’individualisme seraient donc en contradiction totale avec le dogmatisme des religions abrahamiques.

Lors d’un reportage d’une grande chaîne télévisuelle du service public français, un professionnel de la peinture (que je considère un haut représentant de notre société séculaire moderne), dit en substance :

Les gens pensent qu’ils peuvent seuls comprendre une peinture. Ils se trompent. Seul un professionnel, un oeil averti, peut interpréter une toile en prenant compte de la vie de l’auteur et du conteste historique.

"Ha non les gars… on avait dit libres penseurs et individualisme ! On est en train de passer pour des cons là !"
 

Catégories :Anciens posts