Accueil > Anciens posts > Deux morts supplémentaires au proche-orient : Thank you Hamas

Deux morts supplémentaires au proche-orient : Thank you Hamas

 

Hamas cible Israël depuis Hébron

Fait rare mais malheureusement toujours d’actualité : un attentat perpétré par deux terroristes arabes (pléonasme) a tué une israélienne à Dimona (centre du pays) et blessé 38 personnes.

Juste après l'attentat de Dimona

Ehud Barak a réagit quelques heures plus tard en affirmant qu’une telle "attaque justifiait qu’il reste au gouvernement" malgré le rapport de Winograd qui fut très critique à l’égard des décisions prises par Tsahal et le gouvernement Olmert lors de la Seconde Guerre du Liban. Cet homme, dont on se souviendra pour avoir été le premier à vendre Jérusalem à l’ennemi pour un Shekel symbolique, a réussi la prouesse politicienne la plus nauséabonde : profiter d’un attentat pour s’assurer quelques points dans les sondages… sachant qu’aucune élection n’est prévu avant 2009 selon son propre parti !

Defense officials told The Jerusalem Post, however, there was a growing opinion the terrorist duo had indeed come from the West Bank and had infiltrated the Negev via the 26-km. gap in the southern section of the West Bank security barrier. Source : Jpost.com

On apprend -même si on espère que les politiciens israéliens le savaient déjà !- que la barrière de sécurité protège très efficacement des attentats et que le Hamas est déjà implanté en Yehuda (Judée, c’est à dire le sud de la "Cisjordanie").

Où est la condamnation internationale lorsqu’un arabe tue un autre arabe ?

Pendant ce temps, les gouvernements egyptien et palestinien essayent de trouver un accord sur le statut du point de passage de Rafah et de leur frontière commune. Les passages de biens et de personnes a fortement diminué et l’Egypte tente maintenant de fermer complètement, mais temporairement, la frontière. Un arabe palestinien de 42 ans a été tué et plusieurs personnes blessés lorsque la police egyptienne a tiré à balles réelles sur la foule.

Le président Mubarak fait face à un grand dilemne : le Hamas est un offshoot des Frères Musulmans, une organisation islamo-faciste très puissante qui représente le premier parti d’opposition en Egypte. Aider le Hamas, c’est étendre l’influence des Frères Musulmans dans la région. Ne pas aider le Hamas revient à laisser crever les frères… palestiniens. Et donc à faire face à la critique de la rue arabe. Mubarak est imprédictible et personne ne sait ce qu’il veut faire de Gaza, quel contrôle il voudrait organiser à la frontière, etc. Une chose est sûre : il ne souhaite pas annexer la bande. Ce dessein est plutôt celui des Frères Musulmans qui aimerait bien aider financièrement et avec des armes les actions terroristes du Hamas. Pour l’instant, le gouvernement egyptien s’est contenté de fermer les yeux sur les tunnels construits par les organisations terroristes pour faire passer armes et drogues de l’Egypte vers la bande de Gaza.

Comme l’a dit un analyste israélien : avec une frontière ouverte avec l’Egypte, les palestiniens feront au grand jour ce qu’ils faisaient sous terre depuis 2005…

Catégories :Anciens posts
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :