Accueil > Anciens posts > L’impôt ne doit pas remplacer la solidarité

L’impôt ne doit pas remplacer la solidarité

 

En Europe continentale, le libéralisme économique et financier pâtit d’une mauvaise image. En réalité, il reste le seul système juste (et non égalitaire) dans lequel la liberté, le droit fondamental humain, est garantie.

Le slogan révolutionnaire français commence par liberté et termine par fraternité. L’égalité n’est entendu qu’au sens de la justice : les mêmes lois s’appliquent à tous les citoyens sans distinction. L’égalité n’est pas l’égalitarisme des revenus ou la parité des sexes dans une assemblée parlementaire ou administrative. Non, car si les hommes vivent égaux en droits, ils n’ont pas le droit à l’égalité partout, tout le temps (ça s’appelle le communisme et la phase de tests ne fut pas très concluante).

La solidarité étatique ne peut pas supprimer les inégalités…

Nos sociétés occidentales modernes sont les fruits d’un état central hégémonique. L’état prend la responsabilité d’un nombre grandissant de tâches, autrefois réservées aux familles et aux communautés religieuses. Les français se sentent l’âme solidaire et pensent souvent être au devant des combats contre la misère et les inégalités de richesse. L’abbé Pierre, personnalité number one des français, en est le meilleur exemple.

Cependant, cette "solidarité" n’existe pas. Elle est entièrement déchargée sur un état central et glouton, avalant des impôts croissants qu’il serait le seul à savoir redistribuer. Les français ont abandonné l’idée de justice et de solidarité depuis longtemps. Si des hommes meurent dans les rues parisiennes durant le froid de l’hiver, c’est que l’état n’alloue pas un revenu minimum suffisant ou qu’il ne combat pas assez le chômage. "Quoi ? Héberger un SDF chez moi ? Mais vous n’y pensez pas Monsieur, c’est bien trop dangereux !".

…car les inégalités sont nécessaires

Les inégalités des pays dits libéraux ne sont pas nécessairement injustes. Les travailleurs sont récompensés, les fénéants ne le sont pas. Une justice étatique minimum y assure le respect des lois, l’aide aux personnes incapables de travailler (handicapés et séniors) et l’éducation/formation. Non seulement le système égalitariste ne fonctionne pas (les injustices sont là et les inégalités de revenus aussi) mais il empêche la solidarité naturelle et l’entreprenariat de s’exprimer :

  • Pourquoi héberger un grand-parent alors qu’il existe des maisons de retraites publiques financées par mes impôts et la pension du retraité qui ira justement y séjourner ?
  • Pourquoi se démener à créer une entreprise si je dois reverser plus de la moitié des revenus à l’état ?

L’injustice et l’absence de liberté sont insupportables dans nos sociétés modernes

Les femmes sont les premières demandeuses d’un état central et puissant. En assurant gratuitement et sans contrepartie des services de crèche, de garderie et de soins médicaux, l’état se substitue au rôle des parents. L’équilibre naturel, où l’homme apportait les biens matériels et la femme un foyer familial, est brisé.

Dans un monde parfait, l’état providence ne devait que permettre aux femmes de s’émanciper et de travailler, améliorant ainsi admirablement le pouvoir d’achat du foyer et les conversations du soir (… avant l’apparition de la télévision couleur !). Malheureusement, dans notre monde, l’état ne respecte pas sa promesse de liberté où chaque être humain pouvait aider son prochain et travailler ou demeurer égoïste et oisif… mais en payer les conséquences.

Catégories :Anciens posts
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :