Archive

Archive for mars 2008

Défendre le caractère juif de l’Etat d’Israël

 

Empêcher les désertions

Mercredi dernier, le chef de file du parti nationaliste Israel Beiteinu, Avigdor Lieberman, a fait la proposition que tout le monde attendait : les israéliens qui ne servent pas dans l’armée devraient payer une amande.

Les "désertions" sont de plus en plus nombreuses. A l’exception des haredim qui ont des dérogations pour étudierà plein temps dans des yeshivots, ne pas faire l’armée est normalement passible de prison (comme en France avant que Jacques Chirac ne supprime le service militaire en novembre 1997).

Les israéliens séculaires retardent déjà, dans certains cas, leur service miltaire pour pouvoir poursuivre leurs études. Les arabes israéliens en sont exempts, à l’exception des druzes et des circassiens qui ont fait le choix de le rendre obligatoire pour leurs communautés. Lieberman aimerait bien mettre fin à cette exemption.

Les arabes israéliens ne doivent pas oublier qu’ils vivent en Israël et que le service militaire est essentiel à la survie du pays. Imposer des amendes pour les déserteurs révéleraient ceux qui souhaitent la destruction de l’Etat Juif. D’autant qu’un sondage récent a montré que 3 arabes sur 4 agés de 18 à 25 ans seraient intéressés par le service national (et même 4 sur 5 chez les jeunes femmes). La majorité refuse de l’accomplir, soit par peur de la réaction de la communauté arabe et de leurs familles, soit parcequ’ils ont subi un lavage de cerveau par les imams des villages arabes.

Patriotisme religieux

Dov Lior, Grand Rabbin de Hebron et Kiryat Arba, prévoit d’émettre une décision halakhique interdisant la vente de propriétés aux arabes et l’emploi de personnes arabes par un juif. Le gouvernement laïque ne peut pas prendre de telles mesures (étant lier par son caractère laïque…) mais un chef spirituel n’a aucun problème à vouloir défendre ses concitoyens. D’autant que la population religieuse est obéissante à ce genre de décisions si d’autres rabbins l’acceptent également.

Catégories :Anciens posts

Laissez le Hamas prendre les territoires de Judée-Samarie

 

D’après un sondage du Palestinian Center for Policy and Survey Research effectué par téléphone entre le 13 et le 15 mars, Ismail Haniyeh (leader du Hamas) batterait Mahmoud Abbas (leader du Fatah), 47% contre 46% si des élections étaient tenues maintenant dans les territoires palestiniens.

Haniyeh contrôle la Philistie depuis le coup d’état de juin 2007 dans la bande Gaza, ne laissant plus "que" la Judée et la Samarie à Abbas, actuel Président de l’Autorité Palestinienne.

Laissez donc le Hamas prendre le contrôle de Ramallah. Laissez les arabes montrer leur vrai visage. Peut être que le gouvernement d’Olmert arrêtera alors d’imaginer des "partenaires de paix" et pourra enfin reprendre la construction d’implantations juives dans et autour de Jérusalem, à Ariel et dans la vallée du Jourdain.

Qu’on en finisse car il n’y a pas de solution diplomatique.

Catégories :Anciens posts

Si seulement c’était vrai

 

Une erreur s’est glissée sur la page principale du journal israélien anglophone numéro un, le Jerusalem Post. La légende ne correspond pas à la photo…. mais si seulement c’était vrai ! Nous n’aurions plus, Livni qui serait fière de déclarer qu’Israël ne contruit plus d’implantations en Judée-Samarie.

Difficile de dire qui se cache dessous ce drap. Une vidéo célèbre avait même montré qu'un cadavre palestinien vivait encore... Haaa Pallywood et sa propagande moyen-âgeuse!

Catégories :Anciens posts

L’attentat de Jérusalem du 6 mars 2008

 

La plupart d’entre vous ont déjà connaissance de l’attentat perpertré par Ala Abu Dhaim, un arabe de 25 ans habitant Jebl Mukaber à Jérusalem-Est, dans la Yeshiva Mercaz Harav à Jérusalem-Ouest.

Les huit jeunes étudiants juifs tués la semaine dernière.

8 jeunes israéliens sont morts : Avraham David Moses (16), Ro’i Roth (18), Neria Cohen (15), Yonatan Yitzhak Eldar (16); Bottom row: Yochai Lifshitz (18), Segev Peniel Avihail (15), Yehonadav Haim Hirschfeld (19), Doron Meherete (26). Une dizaine d’autres ont été blessés lorsque ce chauffeur de la Yeshiva est entré, armes automatiques à la main, et a tiré plusieurs centaines de balles en direction de la foule, jeudi soir. Il fut abbatu par des officiers de Tsahal qui, alertés par les coups de feu, avaient pris position dans un immeuble en face. 8 arabes ont été arrêtés par les autorités israéliennes en relation avec cet attentat.

L’horreur de la fusillade a boulversé tout le pays et les juifs à travers le monde. Il s’agit du premier attentat en quatre ans dans la capitale israélienne. La construction de la barrière de sécurité et la protection conjointe de Tsahal et des services secrets israéliens avaient jusqu’ici assuré une certaine paix dans la deuxième plus grande ville du pays.

Images après l'attantat dans la Mercaz Harav Kook Yeshiva de Jérusalem. Cliquez pour aller sur le communiqué de presse officiel du Ministre des Affaires Etrangères d'Israël.

Les dirigeants de la Yeshiva ont même appelé au remplacement du gouvernement d’Olmert pour son incapacité à protéger ses citoyens. Dommage qu’il s’en apperçoivent seulement maintenant….

"En ces jours là, il n’y avait pas de roi sur Israël, chaque homme faisait ce qu’il considérait juste à ces yeux" a même cité de la Bible, Rabbi Yaakov Shapira, ce dimanche.

Dimanche également, à l’extérieur de la Yeshiva, la Ministre Yuli Tamir a été expulsée par la foule sous des cris de "Tamir est une meurtrière venant danser sur les tombes des victimes [de l’attentat de jeudi soir]". Il faut dire que vendredi, la famille du terroriste arabe avait érigé une tente pour les obsèques du défunt… à Jérusalem-Est. Ces animaux sans âme ne connaissent pas de limites puisque des drapeaux vert du Hamas flottaient même au dessus de l’édifice. Leurs frères à Gaza sont sortis dans la rue "fêter" la mort de 8 innocents juifs dès l’annonce de la nouvelles sur les chaînes de télévision arabes. Comment ne pas être outrer d’avoir comme voisons de tels immondices ?

C’est peut être ce qui aurait poussé le Ministre de la Sécurité Publique, Avi Dichter d’appeler à l’expulsion des arabes non-citoyens israéliens qui habitent Jérusalem-Est et qui sont liés au terrorisme. Encore une proposition qui restera lettre morte, car le gouvernement d’Olmert est incapable de définir le terrorisme et encore moins de prendre des mesures vraiment punitives envers les arabes. C’est pourtant ce qu’il faudrait faire : une punition collective. Retirer le permis de résidence à tous les habitants du quartier (Jebl Mukaber) du meurtrier serait un très beau message envoyé aux communautés arabes tentées par le terrorisme. Accrochées à leurs avantages sociaux que procurent la carte de résidence israélienne, elles ont peur d’une punition de Tsahal ou d’un groupe de Sionistes-Religieux. Tout le monde sait qu’Israël ne veut pas et ne pourra pas intégrer les 210,000 arabes de Jérusalem-Est.

Je rappelle que dans tous les états occidentaux, la trahison est passible de prison à perpétuité. Appelons prison, Gaza. En y réfléchissant, les gauchistes accusent déjà Israël de faire de Gaza une "prison". Tout le monde sera d’accord pour une fois.

Catégories :Anciens posts

Opérations à Gaza : Les réactions arabes furent antant pathétiques que dangereuses

 

Les arabes de Samarie (le Fatah du Président de l’Autorité Palestinienne, M. Abbas) pensaient qu’ils peuvaient négocier un cessez-le-feu. Un comble quand on sait que la guerre civile entre le Fatah et le Hamas a fait plus de 100 morts il y a 3 ans ! Autant appeler Barack Obama à la rescousse tant qu’on y est. Abbas s’était vite repris d’une précedente déclaration où il annonca avec fierté avoir "tiré le premier coup de feu en 1965" et n’excluait pas de "reprendre les armes dans le futur". Mais je suis sur qu’il s’agit de mauvaises traductions faîtes par des agents du lobby juif car Livni, la ministre des affaires étrangères, a récemment déclaré qu’Abbas était le dirigeant arabe le plus dédié à la paix qu’Israël est côtoyé… Scary.

Une anecdote amusante s’est déroulée entre le M. Abbas et le Secrétaire d’Etat à la Défense Matan Vilani, ce vendredi. Vilani a d’abord déclaré que les palestiniens risquaient "une plus grande shoah" s’ils continuaient les tirs de roquettes et mortiers. Le terme shoah en hébreu signifie simplement catastrophe mais Abbas l’a pris (volontairement ?) dans le sens de l’holocauste perpetré par les nazis. Il a donc répondu à des journalistes à Ramallah :

"It’s very regrettable that what is happening is more than a holocaust. We tell the world to see with its own eyes and judge for itself what is happening and who is carrying out international terrorism."

La cinquième colonne que représente la communauté arabe en Israël apparait un peu plus évidente chaque jour. Des travailleurs juifs municipaux, fuyant Jérusalem-Est en voiture, ont été attaqué à coup de pierres et bars de fer par des arabes en furie après la contre-attaque de Tsahal à Gaza. Les arabes israéliens s’identifient de plus en plus aux palestiniens. Si les juifs n’agissent pas maintenant en transférant ce danger vers la Jordanie et l’Egypte, demain le pays sera littéralement libanisé.

Le Hamas s’est pour la première fois essayé à lancer des roquettes iraniennes directement sur Ashkelon. Lors d’une manifestation, lundi, pour célébrer sa "victoire" (un occidental trouvera surement hallucinant que 116 morts et des dizaines de bâtiments détruits représentent une "victoire", mais dans la culture arabe basée sur le couple fierté-honte, l’apparence l’emporte toujours sur la réalité), il a même clamé pouvoir toucher un demi-million d’israéliens.

Une jeune israélienne en état de choc après le tir d'une roquette.

Le député arabe israélien Jamal Hazalka (du parti Balad) pense qu’Israël bloque volontairement tout contact avec les arabes palestiniens pour pouvoir continué son "massacre", ou son "génocide nazi" comme l’a décrit avec élégance le chef de file du Hamas. Israel Beitenou et le Likud (les deux principaux partis de l’opposition et de la droite israélienne) ont immédiatement répliqué en traitant cet élu de "traitre". J’aurais opté pour un quelque chose de plus objectif comme "la pire fiantre que la race humaine est déféquée".

Catégories :Anciens posts

Opérations à Gaza : Too little too late

 

Barak, le ministre israélien de la Défense, a enfin donné l’ordre à Tsahal de mener une opération dans la bande Gaza/Philistie. Bilan côté arabe : 116 morts (dont 34 civils selon les médias occidentaux et dont 1 bébé tué par une roquette palestinienne). L’opération "Hot Winter" s’est déroulé entre mercredi 25 Février et dimanche 2 Mars et a mobilisé 2000 hommes au minimum.

 Les récents dégats d'une roquette sur une habitation d'Ashkelon.

Too little too late. Tsahal a quasi uniquement visé les lieux de production des roquettes et mortiers qui pourrissent la vie des habitants du sud-ouest du pays depuis des années. La centaine de morts correspond aux terroristes qui gardaient ces lieux, aux boucliers humains qu’ils conservent soigneusement autour, ainsi qu’à quelques hautes personnalités du Hamas ou de mouvements opérant pour lui : Issadin Kassam, les Brigrades des Martyrs d’Al-Aksa et le Jihad Islamique.

Le Hamas ne s’est presque pas montré car il a trop peur de perdre des hommes. En effet, sa police de 15,000 hommes est son unique bras pour maintenir la stabilité (j’ose pas trop parler de paix…) à Gaza.

Olmert a promis qu’il ne compte pas s’arrêter là et que d’autres opérations suivront. Il est vrai que les opérations éclairs sont plus destructrices pour l’ennemi qui n’a pas le temps d’installer une guerre de tranchée, fatale à toute armée régulière face à une armée de terroristes planqués derrières des femmes enceintes et des enfants.

Cette incursion pourrait presque être positive si 2 soldats (Eran Dan-Gur et Doron Asulin) n’y avaient pas perdu la vie. Les pundists de droite répètent pourtant depuis des années que la seule solution est un bombardement massif aérien, et non des frappes chirurgicales suivies d’opérations terrestres. Pourquoi Israël devrait sacrifier la vie de ses soldats pour sauver des terroristes et la population qui les soutient ?

Les restes d'une mosquée à Gaza qui servait de dépôt de munitions et d'armes. 

Le gouvernement d’Olmert a promis de faire taire les tirs de roquettes et de mortier, voire d’initier un changement de régime. Je pense qu’Olmert vit dans un monde parallèle peuplé de lapins roses où les gouvernements terroristes déposent les armes parcequ’ils ont perdu leurs usines de productions de missiles.

Catégories :Anciens posts