Accueil > Anciens posts > Opérations à Gaza : Les réactions arabes furent antant pathétiques que dangereuses

Opérations à Gaza : Les réactions arabes furent antant pathétiques que dangereuses

 

Les arabes de Samarie (le Fatah du Président de l’Autorité Palestinienne, M. Abbas) pensaient qu’ils peuvaient négocier un cessez-le-feu. Un comble quand on sait que la guerre civile entre le Fatah et le Hamas a fait plus de 100 morts il y a 3 ans ! Autant appeler Barack Obama à la rescousse tant qu’on y est. Abbas s’était vite repris d’une précedente déclaration où il annonca avec fierté avoir "tiré le premier coup de feu en 1965" et n’excluait pas de "reprendre les armes dans le futur". Mais je suis sur qu’il s’agit de mauvaises traductions faîtes par des agents du lobby juif car Livni, la ministre des affaires étrangères, a récemment déclaré qu’Abbas était le dirigeant arabe le plus dédié à la paix qu’Israël est côtoyé… Scary.

Une anecdote amusante s’est déroulée entre le M. Abbas et le Secrétaire d’Etat à la Défense Matan Vilani, ce vendredi. Vilani a d’abord déclaré que les palestiniens risquaient "une plus grande shoah" s’ils continuaient les tirs de roquettes et mortiers. Le terme shoah en hébreu signifie simplement catastrophe mais Abbas l’a pris (volontairement ?) dans le sens de l’holocauste perpetré par les nazis. Il a donc répondu à des journalistes à Ramallah :

"It’s very regrettable that what is happening is more than a holocaust. We tell the world to see with its own eyes and judge for itself what is happening and who is carrying out international terrorism."

La cinquième colonne que représente la communauté arabe en Israël apparait un peu plus évidente chaque jour. Des travailleurs juifs municipaux, fuyant Jérusalem-Est en voiture, ont été attaqué à coup de pierres et bars de fer par des arabes en furie après la contre-attaque de Tsahal à Gaza. Les arabes israéliens s’identifient de plus en plus aux palestiniens. Si les juifs n’agissent pas maintenant en transférant ce danger vers la Jordanie et l’Egypte, demain le pays sera littéralement libanisé.

Le Hamas s’est pour la première fois essayé à lancer des roquettes iraniennes directement sur Ashkelon. Lors d’une manifestation, lundi, pour célébrer sa "victoire" (un occidental trouvera surement hallucinant que 116 morts et des dizaines de bâtiments détruits représentent une "victoire", mais dans la culture arabe basée sur le couple fierté-honte, l’apparence l’emporte toujours sur la réalité), il a même clamé pouvoir toucher un demi-million d’israéliens.

Une jeune israélienne en état de choc après le tir d'une roquette.

Le député arabe israélien Jamal Hazalka (du parti Balad) pense qu’Israël bloque volontairement tout contact avec les arabes palestiniens pour pouvoir continué son "massacre", ou son "génocide nazi" comme l’a décrit avec élégance le chef de file du Hamas. Israel Beitenou et le Likud (les deux principaux partis de l’opposition et de la droite israélienne) ont immédiatement répliqué en traitant cet élu de "traitre". J’aurais opté pour un quelque chose de plus objectif comme "la pire fiantre que la race humaine est déféquée".

Publicités
Catégories :Anciens posts
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :