Accueil > Anciens posts > Monogamie et le filtre rabbinique

Monogamie et le filtre rabbinique

 

La Torah est plein d’histoires d’hommes ayant plusieurs femmes. La plupart des patriaches et des rois d’Israel et de Yehuda ont eu des enfants avec plusieurs femmes. Une lecture simple du Tanakh pourrait alors conclure à la légalité de la polygamie. Cependant le Talmud déconseille cette pratique et les rabbins l’ont effectivement bannie.

Loi Ecrite

Une lecture plus attentive est indispensable. Les mésaventures d’Abr(ha)am avec Hagar montrent que les querelles entre femmes doivent aboutir à l’abandon de la polygamie. Son premier fils Ishmael serait même plus tard désigné par les arabes comme le "vrai" successeur de la foi monothéiste abrahamique. Comme si le peuple juif devait payer son passé polygame d’une façon ironique. Yitsrak n’aura qu’une seule femme Rivka. Ya’akob ne voulait qu’une seule épouse, Rahel. David a commis son unique transgression en abandonnant son général Uriah au front pour épouser sa femme enceinte de lui, Bathsheba. Shlomo va construire des temples à d’autres divinités pour faire plaisir à ses nombreuses concubines et Izavel (d’où vient le prénom latin Isabelle mais horriblement translitéré en Jézébel) va conduire A’hab à vénérer Ba’al au lieu d’Hashem. Son corps sera mangé par des chiens, confirmant ainsi la prophétie d’Eli.

Loi Orale

La Loi Orale comporte de nombreuses règles concernant le mariage entre un homme et une femme. Toutes ces règles et conseils parlent de l’union d’un seul homme et d’une seule femme appelée Kiddushin (sanctification). Le Talmud répète l’importance de la femme dans un foyer, car bien qu’exempte des commandements positifs, son rôle est central et elle seule pourra assurer une éducation juive à ses fils. Une anécdote raconte qu’une femme pieuse rend un mari pieux mais une femme frivole rend un mari pieux aussi frivole qu’elle. Marier jusqu’à quatre femmes est autorisé (Yeb 65a) mais un prêtre du Temple ne peut en avoir qu’une, montrant ainsi que se contenter d’une seule femme était une plus grande mitzva. D’autres opinions ajoutent que si épouser une autre femme est autorisé, ceci requiert l’accord de sa première femme. Ce qui rendrait la pratique impossible dans les pays occidentaux et occidentalisés.

Islam connection

La limite des quatre femmes fut reprises dans le Coran. Ce qui confirme que c’est la masse populaire du Moyen-Orient qui avait établi cette règle (un minhag devenu loi). L’islam a un gros problème avec les mariages forcés, incapable de l’interdire car son propre prophète a épousé une fille de 9 ans. Il y a aujourd’hui de nombreux abus dans le monde arabe où des pédophiles abusent de filles à peine pubères sous couvert d’autorisation religieuse. La Loi Orale juive 1)interdit toute relation avec une fille pré-pubère et 2) toute fille mariée avant 12 ans (qui est l’âge féminin de la majorité morale dans le judaisme) a le droit de refuser son "mari" à 12 ans. Le mariage est alors annulé et les deux personnes ne sont même pas considérés comme divorcées. A partir de 13 ans, un juif ou une juive peuvent se marier (Talmud et Michna) mais dans toutes les communautés 18 ans est considéré comme un idéal, 20 ans comme la limite (shulkhan aruch).

En conclusion, bien qu’un homme pourrait légalement épouser quatre très jeunes femmes, l’interprétation des rabbins, se basant sur des siècles de vie pratique, ont établi qu’un mariage unique à 18 ans était la marche à suivre (le sens littéral de Halakha). L’islam n’a pas ses traditions et fait face à un insurmontable problème de mysoginie empêchant la moitié de sa population de s’accomplir socialement et publiquement. Le monde séculier a repoussé l’âge du mariage en infantilisant les jeunes adultes. La Torah, Loi parfaite, avait compris depuis longtemps que les pulsions sexuelles des jeunes hommes les handicaperaient s’ils ne sont pas mariés rapidement. Elle a aussi saisi qu’un harem de femmes n’est qu’un désir masculin entrainant conflits et châtiment divin.

Publicités
Catégories :Anciens posts
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :