Accueil > Anciens posts > Les russes jouent à la guerre comme pendant la Guerre Froide

Les russes jouent à la guerre comme pendant la Guerre Froide

 

Le President russe Dmitry Medvedev a déclaré fin aout que le président israélien, Shimon Peres, l’aurait assuré qu’aucune frappe israélienne sur les installations iraniennes ne sera faite.

"When he visited me in Sochi, Israeli President Peres said something important for us all: ‘Israel does not plan to launch any strikes on Iran, we are a peaceful country and we will not do this’,"

Danny AyalonNon seulement, Israël n’aurait rien de prévu contre l’Iran ; mais elle ne ferait rien dans le futur car Israël serait “une nation pacifique”. Peres ne dirait jamais cela pour deux raisons : 1) Il s’est toujours battu pour un état juif stable et démocratique et ne dirait rien qui pourrait le mettre en danger au demeurant de son orientation politique à gauche ; 2) Le titre de Président est, en Israël, un titre honorifique et ne procure aucun pouvoir exécutif contrairement au modèle russe ou français.

Le vice-ministre des affaires étrangères israélien, Danny Ayalon, a été obligé de rappeler à l’agence Reuteurs aujourd’hui que “toutes les options sont sur la table” pour empêcher l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire.

Il est plus probable que Peres eut déclaré qu’Israël ne “souhaite” pas attaquer l’Iran car elle est une nation “pacifique”, et éventuellement (mais j’en doute) qu’Israël n’avait pas de plans à l’heure actuelle pour attaquer l’Iran. Medvedev aurait alors déformé les propos pour mettre dans l’embarras le gouvernement de Netanyahu, pour plaire aux américains, ou parce qu’il n’aurait pas réglé son sonotone. Dmitri, la prochaine fois que vous décrocherez le téléphone rouge, pensez à le mettre sur la bonne oreille !

Dans un autre registre, les américains seraient en train d’abandonner le bouclier anti-missile en Europe centrale. Il serait remplacé par un système plus “mobile” sur des sous marins en mer Méditerranée et des bases turques et israéliennes. Ce geste, sensé plaire au Kremlin, permettrait aux américains d’avor l’appui des russes pour augmenter les sanctions onusiennes face à l’intransigence iranienne.

Catégories :Anciens posts
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :