Archive

Archive for août 2010

Négociation directe(ment aux oubliettes)

 

Il y a 3 dates importantes qui vont déterminer l’issue possible d’un accord israélo-arabe pendant le mandat ministériel de Netanyahu.

4 septembre : Voilà neuf mois que Bibi essaye de faire venir les palestiniens à la table des négociations. Après avoir déclaré etre favorable au concept des “deux états” (une révolution pour un leader de la droite israélienne), le Premier Ministre a fixé un gel des constructions en Judée-Samarie de 10 mois. Il a ensuite multiplié les déclarations dans les presses israéliennes et anglophonnes demandant des négociations “immédiates, directes et sans conditions”. Mahmoud Abbas a enfin accepté de discuter directement avec les israéliens grace à un coup de pression de la part des américains et des pays arabes.

26 septembre : Ce sera la fin du gel des constructions. L’aile droite de la coalition attend cela avec impatience d’autant que Netanyahu a confirmé que ce gel était temporaire et ne sera pas reconduit, pas meme sous une forme “light”. 59 implantations ont d’hors et déjà annoncé leurs intentions de reprendre les constructions. Le temps commençait à se faire long car les prix à l’est de la Ligne Verte ont explosé, mettant les familles de Judée et Samarie dans des situations de plus en plus difficiles.

2 novembre : C’est la date à laquelle les américains vont élire leurs membres à la chambre des représentants (parlement). La défaite des démocrates est programmé car Obama n’a pas réussi à “délivrer” beaucoup de ses promesses électorales. La crise économico-financière n’est pas encore derrière nous, le déficit a explosé alors que le chomage continue de grimper, le prix de l’immobilier ne redémarre pas (gardant la valeur des actifs des ménages bas et donc empéchant d’emprunter à nouveau), les talibans se balladent en Afghanistan, l’Iran se moque des sanctions minables de l’ONU et le gouvernement israélien n’a pas plié à la pression américaine, jouant sur l’hostilité de l’électorat juif et protestant à des concessions unilatérales de l’état hébreu. Meme le retour rapide des troupes d’Irak est en grande partie du au travail de la précédente administration et de l’armée elle-meme. Ne reste plus que la réforme de la santé… désapprouvée par une majorité d’américains.

Si on tient compte des fetes religieuses particulièrement nombreuses à la fin de l’été, il ne reste que 15 jours éparpillés sur 3 semaines :

Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Shabbat
08/29/10 08/30/10 08/31/10 09/01/10 09/02/10 09/03/10 09/04/10
Début négociations
09/05/10 09/06/10 09/07/10 09/08/10 09/09/10 09/10/10 09/11/10
LAILAT AL QADR Rosh HaShana Rosh HaShana AID-EL-FITR
09/12/10 09/13/10 09/14/10 09/15/10 09/16/10 09/17/10 09/18/10
Kippour
09/19/10 09/20/10 09/21/10 09/22/10 09/23/10 09/24/10 09/25/10
Souccoth Souccoth
09/26/10 09/27/10 09/28/10 09/29/10 09/30/10 10/01/10 10/02/10
Fin du gel Shemini Atseret Simhat Tora

Les négociations de 2000 entre Barak et Arafat avaient duré 3 semaines également mais dont 2 entièrement à Camp David, loin des regards et sous la protection de Bill Clinton alors au sommet de sa présidence. Ici, toutes les conditions sont réunies pour, au mieux, un accord de principe inutile à l’image de celui de 2008 entre Olmert et Abbas.

Netanyahu pourrait également utiliser ces négociations pour présenter un plan de paix à deux états qui tienne compte des préoccupations de son électorat : sécurité, controle du Mont du Temple, accès aux lieux saints en territoires palestiniens, acceptation formelle par les arabes du caractère juif de l’Etat d’Israël, etc. Pour l’instant seule la gauche a fait des propositions (mais toujours refusées par les palestiniens). Un plan “de droite” comblerait un vide et ne pourrait qu’etre bénéfique pour les prochaines élections nationales.

“Que Hashem frappe nos ennemies d’une plaie”

 

Pendant son dernier sermon de shabbat, le respecté Rab Ovadia Yosef a ajouté une prière personnelle demandant à Dieu de punir les ennemis et ceux qui haïssent le peuple juif :

“Que nos ennemies et ceux qui nous haïssent disparaissent, que Abu Mazen [le président de l’autorité palestinienne] et tous ces méchants soient perdus de ce monde, que Hashem les frappe de la plaie, eux, les palestiniens, les méchants et les haïsseurs d’Israël.”

Ce passage n’est pas passé inaperçu du fait de la popularité de l’ancien Grand Rabbin d’Israël. Cependant, personne ne s’est indignée pour l’hommage post-mortem donné par ce meme Abu Mazen à Amin al-Hindi, l’un des cerveaux des attentats de Munich, le 19 aout dernier. En 1972, des terroristes palestiniens sous l’autorité de l’OLP avaient assassiné 11 sportifs et entraineurs israéliens dans leurs chambres d’hotel.

Quant à la supposée incitation à la haine et au génocide, elle est ridicule. La liturgie juive regorge de passage où l’on demande l’aide divine pour se débarrasser des ennemies (jusqu’ici rien d’anormal, on imagine mal demander le contraire). Les palestiniens étant en guerre avec les israéliens depuis plus de 60 ans, comment ne pas les déclarer “ennemi et haïsseur d’Israël” ?

Catégories :Anciens posts

Reprise

 

J’espère reprendre mes activités de blogging à partir d’aujourd’hui.

Catégories :Anciens posts