Accueil > Anciens posts, Processus de paix > Toujours plus de demandes dans les négociations israélo-arabes

Toujours plus de demandes dans les négociations israélo-arabes

 

Cela devait etre des “négociations sans conditions où tout serait sur la table”. Et pourtant les demandes fleurissent de toutes parts :

  • Abbas ne négociera pas un jour de plus si le gel des constructions en Judée-Samarie n’est pas prolongé ;
  • Abbas souhaite que le postulat de base pour la négociation des frontières soit la ligne d’armistice de 1949 ;
  • Abbas ne souhaite pas qu’on parle de Gaza qu’il ne controle plus, ni du fait qu’il a dépassé le terme de son mandat depuis deux ans et n’est donc plus censé gouverner et représenter qui que ce soit ;
  • Le Quartet (US + UE + UN + Russie) demande un prolongement du gel. Clinton a eu le toupet de le justifier car il aurait créé de “bonnes conditions”. Si elles étaient si bonnes les conditions, pourquoi a-t-il fallut attendre le dixième et dernier mois et une forte pression américaine pour voir Abbas se pointer à Washington et Jérusalem ?
  • Netanyahu et Danon ont demandé que l’Autorité Palestinienne reconnaisse le caractère juif de l’Etat d’Israël ;
  • Netanyahu a également laissé penser que tout accord serait soumis à un référendum (plutot que de passer par la Knesset et flirter avec un renversement) ;
  • Netanyahu souhaite que Tsahal puisse opérer dans un futur état palestinien pour des raisons de sécurité.
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :