Accueil > Israel, Netanyahu, Processus de paix > Quand la paix au moyen orient tient sur un ou deux ministres séfarades

Quand la paix au moyen orient tient sur un ou deux ministres séfarades

Après la fin du gel des constructions juives en Judée-Samarie, les américains ont maintenu la pression sur les gouvernements israélien et palestinien pour poursuivre les négociations. Abbas continua d’utiliser des memes stratagèmes pour repousser l’échéance et Netanyahu continua de jouer au funambule avec sa coalition.

Bibi and Clinton in november 2010

Bibi and Clinton in november 2010

Obama n’a pas réussi à convaincre Bibi de prolonger le gel de 10 mois de 2 supplémentaires ; difficile d’en vouloir à ce dernier car Abbas a fait semblant de ne rien voir et s’est réveillé 30 jours avant l’échéance. Mais Clinton a finit par forcer Netanyahu à proposer à son gouvernement une proposition de gel de 3 mois avec effet rétroactif de 6 semaines contre :

  • des vétos au Conseil de Sécurité de l’ONU et autres représentations internationales
  • 20 jets furtifs F-35
  • la garantie qu’aucun autre gel ne sera demandé par l’administration US

La proposition est risible car Israël est sensé déjà avoir le soutien politique et militaire américain. Autrement dit, la position américaine est devenue tellement anti-israélienne qu’un simple vote onusien doit se monnayer en retrait israélien sur des territoires stratégiques mais revendiqués par les arabes.

Netanyahu est devenu un fin politicien et après avoir convaincu 7 des 15 ministres de son cabinet, a déclaré que toute proposition US devra etre consigné « par écrit ». Les ministres de l’aile droite du Likud, ainsi que 14 députés sur 27, ont fait entendre leur désaccord et leur outrage à une proposition qui irait à l’encontre de la promesse de Netanyahu de reprendre les constructions et d’assurer une vie normale à des millers de juifs. Shas, qui constitue les 2 ministres manquants pour obtenir la majorité, en a profité pour réclamer également une preuve écrite ainsi que l’exclusion de Jérusalem de toute forme de gel. Yishai est meme allé jusqu’à déclarer que Barak devra approuver tous les permis en attente dès la fin du gel ! La décision du leader spirituel Rav Obadia Yosef pourrait bien faire pencher la balance d’un coté ou de l’autre.

Coté arabe, Abbas ne sait pas trop comment réagir. Une acceptation israélienne le mettrait face à ses contradictions et ses demandes impossibles comme le retour des « réfugiés ». Que les israéliens acceptent la proposition US ou la négocient rendrait impossible sa menace de déclaration unilatérale « d’indépendance ». Je le met entre guillemets car l’Autorité Palestinienne est une marionette incapable de s’auto-financer, dépendant des dons occidentaux. Vingt années à encaisser dollars et euros, vingt années à ne contruire rien d’autres qu’une bureaucratie corrompue plutot que les bases d’un état que le monde leur a proposé déjà à maintes reprises (1947, 1949, 1968, 2000 et 2008).

La proposition a de grande chance d’etre refusée ou acceptée contre des garanties supplémentaires que les américains ne pourront assurées. Mais pendant ce temps, il est toujours aussi difficiles pour les juifs (et uniquement les juifs) de Judée et Samarie de loger leurs enfants qui se marient.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :