Archive

Archive for septembre 2011

Si Machiavelli était vivant

18 septembre 2011 Laisser un commentaire

… il irait problablement donner un cours de géopolitique au gouvernement israélien.

La prochaine déclaration unilatérale d’indépendance par l’Autorité Palestinienne peut être l’occasion pour Israël de couper les vivres de Abbas. L’Etat Juif récolte en effet la taxe d’importation pour le compte des palestiniens et la reverse chaque mois aux arabes.

Sans celle-ci, le budget de l’Autorité Palestinienne serait divisé par deux et le nouveau « gouvernement de Palestine » s’effondrerait sur lui même. Un haut fonctionnaire du ministère des finances israélien aurait déclaré que l’anarchie et la violence qui s’en suivraient ne sont pas souhaitables.

Pourquoi ?

Est-ce que le gouvernement israélien doit être le dernier à comprendre que l’anarchie dans les rues palestiniennes ne peut qu’augmenter la sympathie des occidentaux pour les juifs ? Que Tsahal a la capacité à bloquer toute violence sans tuer et n’apparaîtra plus aux yeux du monde comme un pseudo bourreau ? Et que sur le moyen et long terme, cela permettrait d’envisager l’annexation de tout ou partie de la Judée-Samarie (soutenue très largement par les électeurs de droite largement majoritaire en Israël) ?

Je pense que les israéliens, marqués pour toute une génération par les attentats lors des deux intifadas, sont focalisés par la mise en place immédiate d’un « état palestinien » qui contiendrait toute violence arabe. Qu’importe que les juifs, les homosexuels et les réfugiés palestiniens soient discriminés ou meme interdits de résidence !

Cette mise en place serait appréciée du reste du monde, pensent-ils. Mais est-ce le reste du monde qui vit en Israël ?

Catégories :Israel, Processus de paix, Refugiés Étiquettes : , ,

Excellent résumé du processus de paix par Danny Ayalon

16 septembre 2011 Laisser un commentaire

Opportunisme rime avec terrorisme

13 septembre 2011 Laisser un commentaire

Attaque au bélier d'égyptiens sur l'ambassade israélienneLes moyen-orientaux extremistes, que ce soit par nationalisme ou par islamisme, sont malins. Dans le vrai sens du terme. Ils utilisent tous les moyens à disposition pour pertuber, vilipander, terroriser, blesser et tuer les juifs à travers le monde.

Après les épisodes des flotilles, ces embarcations pathétiques sensées apporter de l’aide « humanitaire » -mais n’ayant à bord qu’une mosaïque de radicaux sans occupation-, on a vu les marches aux frontières où d’autres illuminés pensent que traverser une frontière en hurlant des slogans racistes est un acte de paix.

Désormais, Israël doit faire face aux attaques à l’embassade. Comment s’y prendre ? Rien de plus simple, il suffit d’attaquer au bélier un mur d’embassade israélienne, puis de tenter de capturer ou tuer ses occupants. Un drapeau, des archives ou du mobilier sont des trophés acceptés.

Israël doit reconnaitre le caractère machiavelique de ses ennemis et réagir en conséquence. Continuer à courber le dos dans cette quête perpétuelle de l’acceptation de l’autre (25 siècles de persécution laissent des traces) n’est pas une stratégie viable au moyen-orient. Lorsque la Turquie positionne 3 navires de guerre en méditerranée orientale, qu’Israël en place le double. L’apparence est tout ce qui compte au pays des démagogues.

 

Gauchistes de Berkeley ridicules et naïfs

13 septembre 2011 Laisser un commentaire

Remarquez la carte de la « Palestine » sur le tee-shirt de la vieille dame au cheveux gris. Cela en dit long sur la vision qu’ils ont de la résolution du conflit !

Source : Elder of Zion

Aish HaTorah Rosh Hashana song

13 septembre 2011 Laisser un commentaire
Catégories :Israel, Judaisme

Quelle heure est-il en « Palestine » ?

8 septembre 2011 Laisser un commentaire

Réponse : ça dépend qui vous demandez. Selon le Hamas, l’heure d’été est révolue depuis la fin du Ramadan alors que d’après le Fatah, l’heure d’été est encore en vogue.

Et l’unité palestinienne alors ? Avant l’heure c’est pas l’heure mais après l’heure c’est plus l’heure !

 

Catégories :Gaza, Processus de paix

Mais que veulent-ils ?

4 septembre 2011 Laisser un commentaire

C’est en lisant l’actualité que je me suis rendu compte d’une chose simple sur le conflit israélo-arabe. Pendant plus de 60 ans, les israéliens (juifs et arabes) ont voté et nous savons donc précisément ce qu’ils pensaient et ce qu’ils pensent aujourd’hui du conflit et des solutions qu’ils préfèrent.

Mais il n’y a jamais eu d’éléctions libres ni de referendum en « Palestine ». Excepté en 2005 et 2006, sur lesquelles je souhaite m’étendre.

Les premières élections de 1996 (un demi siècle après la partition de la Palestine Britannique par l’ONU !) a été marqué par le boycott du Hamas, seconde force du pays, rendant le scrutin illisible malgré une participation d’environ 80%.

Aux deuxièmes élections de 2006, le Hamas était cette fois en liste et a remporté le scrutin législatif loin devant le Fatah, grâce aux votes des gazaouis. Beaucoup se demandent encore comment une telle victoire fut possible. D’ailleurs, le président du Fatah Abu Mazen, avait remporté facilement l’élection présidentielle au suffrage direct un an plutot. Beaucoup de cadres du Fatah refusèrent alors de céder le pouvoir à un gouvernement dirigé par le Hamas. Ce dernier a pris les armes à Gaza, faisant des dizaines de morts parmi tous ses opposants, choquant l’opinion publique israélienne et internationale, et finissant par établir un gouvernement là bas. La « Palestine » est coupée en deux : Hamas à Gaza et Fatah en Judée-Samarie.

Prise du pouvoir par le Hamas en 2006

Depuis les deux groupes se rejettent la balle et aucune nouvelle élection, législative ou présidentielle, n’est prévue. La « réconciliation » obtenue par l’intermédiaire des égyptiens en 2010 n’est qu’une façade pour faciliter le vote de la déclaration unilatérale d’indépendance en septembre à l’assemblée générale de l’ONU. Ce projet est celui du Fatah et un referendum devait être organisé en 2006 après les élections. Ayant perdu 40% de sa population, Abbas a décidé de se passer d’un referendum, alors qu’un vrai démocrate en aurait déduit l’inverse : le peuple n’a pas voté pour mon projet, je ne suis plus légitime.

Des milliers d’articles ont été écrits sur une paix hypothétique, chacun décrivant les paramétres qui seraient acceptés par les palestiniens. Mais la réalité est qu’on ne connait leurs opinions qu’au travers de sondages, plus ou moins biaisés ou manipulés à des fins politiques. Les élections de 2006 sont de moins en moins légitimes avec le temps qui passe, et de toute façon, qui oseraient les traduire en paramétres de paix quand elles ont vu la victoire d’un groupe islamiste qui prône la destruction d’Israël dans sa propre chartre et qui n’a pas hésité à tuer ses propres compatriotes pour obtenir le pouvoir ?

Catégories :Gaza, Israel, Processus de paix