Archive

Archive for juin 2012

Kiss the Green Line goodbye par Michael Freund

Plus de 700 000 juifs vivent désormais dans les régions libérées lors de la guerre de 1967 dont près de la moitié à Jérusalem nord et est. Ils ne partiront pas et leur croissance démographique est plus élevée qu’à l’intérieur du pays. La gauche a perdu.

http://www.michaelfreund.org/11896/green-line.

Publicités
Catégories :Israel

L’affaire Ulpana, un mal pour un bien

HaUlpana est un avant-poste au nord de Jerusalem, près de Ramalah. 30 familles y ont acheté légalement des terrains il y a 10 ans pour construire des maisons où elles habitent toutes paisiblement depuis.

Suite à des pétitions d’ONG gauchistes et financées par des pays occidentaux (Shalom Arhshav, Betselem, …), la Cour Suprême israélienne a tranché en faveur des « propriétaires palestiniens », qui n’avaient pourtant rien vu pendant 10 ans, alors qu’Ulpana fut construite avec l’accord de l’armée et du gouvernement, à l’époque sous Barak (tiens le revoilà).

L’affirmation de proriété est probablement faux, car sous l’époque ottamane, quiquonque occupant un terrain assez longtemps en devient le propriétaire de facto. La Cour Suprême n’a fait aucun effort pour vérifier l’authenticité des titres arabes, trop heureuse de voir là l’occasion de démolir une entreprise de construction de la droite. La même cour n’avait eu aucun mal à accepter l’éviction par la force des habitants juifs de Gaza, légalement propriétaires, mais n’a jamais ordonné la destruction des millers d’habitations illégales des bédouins du Negev et des arabes de Samarie.

Netanyahu, n’en finissant pas de vouloir appaisé l’occident, n’a pas voulu contourné la décision de justice et a accepté la de détruire des maisons alors qu’une loi pour compenser financièrement les anciens propriétaires arabes avait été proposé par son propre camp.

La seule bonne nouvelle est qu’il a annoncé la création d’un comité des constructions en Judée et Samarie, retirant ainsi des mains de Barak le pouvoir de construction en Judée-Samarie. Ce comité devrait normalement permettre une accélération des constructions dans les plus grandes villes au delà de la ligne verte. Leurs nombres d’habitants croissent en effet plus vite que la moyenne nationale alors que le nombre de permis de construire a été réduit drastiquement depuis l’arrivée d’Obama au pouvoir.

Le gouvernement israélien va donc bientôt approuver la construction de 851 habitations : 117 à Ariel, 92 à Ma’aleh Adumim, 114  à Adam, 114 à Efrat, 84 à Kiryat Arba et 300 à Beth El où seront justement relogés les 30 familles d’Ulpana.

Un mal pour un bien même si la stratégie de Netanyahu favorise les grandes villes de Judée-Samarie près de la ligne verte au détriment des villages installés au coeur des collines du centre du pays.