Archive

Archive for juillet 2012

Réflexions sur l’attaque anti-israélienne en Bulgarie

31 juillet 2012 Laisser un commentaire

Il n’est pas dans mon habitude de bloguer à chaud car je n’apporterais alors à mes lecteurs aucune information supplémentaire au Figaro ou au Jerusalem Post. Pour cet énième attentat terroriste, j’ai même du patienter encore plus longtemps pour offrir un minimum d’enseignements à mon maigre lectorat.

Le 18 juillet dernier, un bus transportant exclusivement des israéliens (à l’exception du chauffeur) depuis leur avion qui venait de se poser en Bulgarie vers l’aéroport de Burgas, a explosé faisant 6 morts et plusieurs dizaines de blessés. Le « kamikaze » qui portait la bombe et un complice à l’extérieur du bus qui aurait déclenché l’explosif auraient été identifiés par les médias bulgares (source Elder of Zyion) :

Photo du kamikaze de Burgas et une reconstituion d’artiste

L’islamiste présumé qui aurait déclenché à distance la bombe de Burgas

Comme le « poseur » a les yeux bleus, portait un perruque, un faux passepart américain et semblait ne pas connaître les lieux, beaucoup concluent que le « détonateur » serait en fait un islamiste qui aurait trompé un européen en lui faisant croire par exemple qu’il ne ferait que poser la bombe ou qu’il transportait tout autre chose qu’une bombe. Je trouve cependant que la figure à peine défigurée du kamikaze peut aussi montrer une erreur de manipulation ou de fonctionnement du système de détonation.

Obama fit son petit commentaire merdique le soir même :

Ces attentats contre des civils innocents, dont des enfants, sont totalement révoltants […] [Je réaffirme] l’engagement inaltérable des Etats-Unis vis-à-vis de la sécurité d’Israël.

Mais on retiendra surtout l’aide inestimable que peut apporter la première puissance mondiale pour traquer des criminels internationaux.

Les israéliens, Premier Ministre en tête, ont rapidement accusé les iraniens d’être derrière cet attentat. Les services de l’Etat Juif ont en effet déjoué une vingtaine d’attentats ces dernières années dont un premier en Bulgarie en janvier et d’autres à New Delhi, Tbilisi, Baku, Mombasa et Chypre. La Police de New York, la Police de New Dehli et le gouvernement israélien affirment que le gouvernement iranien ou son proxy libanais le Hezbollah sont à chaque fois derrière ces attaques. De plus, le quintuple meurtre de Burgas tombe à l’anniversaire du tristement célèbre attentat d’un centre juif de Buenos Aires que l’Argentine relie à l’Iran et qui a fait 85 morts et 300 blessés en 1994.

La Bulgarie était une destination de plus en plus appréciée des israéliens qui ont délaissé les stations balnéaires turques depuis que les relations diplomatiques entre les deux pays se sont effondrées. L’utilisation d’un européen pour déjouer les contrôles montrent que les autorités israéliennes doivent continuer à former les agences de sécurité des pays où transitent ses ressortissants sans en négliger aucun.

Publicités

Le Hezbollah mouille dans sa culotte

29 juillet 2012 Laisser un commentaire

http://www.jpost.com/MiddleEast/Article.aspx?ID=279208&R=R1

Pourquoi le hezbollaz lâche aujourd’hui une vidéo de son passé glorieux ? On voit en effet des terroristes capturer des soldats israéliens à la frontiére israélo-libanaise. Les libanais ont peur car la chute probable du dictateur syrien ‘Assad, leur fera perdre un allié précieux, un fournisseur d’armes et une continuité géographique avec la maison mére iranienne. Sans le régime allawite, certes le Hezbollah pourrait récupérer ses armes chimiques mais il sent surtout venir la foudre israélienne. Je suis sur qu’ils sont déjà en train de «recruter» des «volontaires» mineurs et féminines pour leur prochaine guerre.

Posted from Android

Catégories :Iran, Israel

26 juillet 2012 2 commentaires
There will be no two-state solution. The world must accept that we won’t budge, and learn to live with the status quo.
Lire la suite de l’article de Dani Dayan, chairman du Conseil des communautés juives de Judée-Samarie.

Bypassing the Suez Canal

24 juillet 2012 Laisser un commentaire

Bypassing the Suez Canal.

Ce projet incroyable pourrait faire d’Israël un concurrent sérieux de l’Egypte pour le passage des bateaux. Plus que des gains économiques, ce sont des gains géopolitiques qui sont en jeu.

Catégories :Egypte, Israel

Gaza de plus en plus indépendant

24 juillet 2012 Laisser un commentaire

Finalement le plan de Sharon de désangagement de Gaza était peut être de couper tout lien entre cette bande et la Judée-Samarie.

C’est ce que pense G. Baskin, commentateur et activiste israélien d’extrême gauche, dans un article ironique paru dans le Jerusalem Post d’hier.

C’est ce que pourrait faire indirectement les Frères Musulmans après leur victoire en Egypte. Ils ont en effet du mal à continuer le blocus (et oui Israël n’est pas le seul à bloquer tout flux depuis et vers Gaza depuis la prise du pouvoir du Hamas) alors qu’un parti politique frère dirige des arabo-musulmans en tout point similaire aux egyptiens.

Yasser Othman, diplomate egyptien à Ramallah, a déclaré que les palestiniens pourront rester en Egypte 72 heures au lieu d’être immédiatement renvoyer chez eux. Une libre circulation des personnes me semble inéluctable alors qu’une libre circulation des biens n’est pas prêt d’arriver toujours selon Othman.

Le Hamas pourrait trouver dans la réserve de gaz au large de Gaza une raison supplémentaire pour s’affranchir totalement de Ramallah et d’Abbas. Les relations du futur gouvernement Syrien (lorsqu’Assad sera tombé) avec les mouvements chiites du levant seront déterminantes pour l’avenir de l’ancien territoire des philistins.

Contre la position du missionnaire

22 juillet 2012 Laisser un commentaire

Un lobby chrétien israélien a envoyé la semaine dernière une copie de la Bible grecque traduite en hébreu à chacun des membres du parlement israélien.

Le geste n’a pas manqué d’énerver la majorité des partis politiques et de nombreux commentateurs. Il est affligeant de voir avec quel archarnement les adorateurs d’un juif tué par des italiens il y a 2000 ans s’obstinent à vouloir détruire le judaïsme partout où il se trouve. Même chez eux, il semble que les juifs ne soient pas à l’abri des missionnaires.

Le député du parti Ichud Leumi (Union Nationale) Michael Ben-Ari s’est fait prendre en photo en train de déchirer ce livre au motif qu’il constitue une injure au peuple juif qui a longtemps souffert de l’anti-sémitisme chrétien.

Ben Ari déchirant un "nouveau testament" à son bureau le 22 juillet 2012

L’Anti-Defamation League et l’American Jewish Committee ont condamné cet acte bisou-incompatible. Cette déclaration de guerre a même fait titiller le prépuce politiquement correct du porte-parole de la Knesset, et vieux membre du Likud, Reuven Rivlin.

Mais ce qui ennuit ces détracteurs, c’est que Michael n’a rien fait d’illégal. Il a juste déchiré une publicité arrivée dans sa boîte aux lettres.

Le mariage civil doit disparaitre

15 juillet 2012 6 commentaires

Le mariage en France est civil depuis 1792, c’est à dire que seul un mariage officié par un maire (ou un représentant du marie) dans une mairie sera reconnu par l’Etat français. Ce changement radical fut institué par les révolutionnaires pour ôter ce pouvoir social à l’Eglise.

Au passage, les autres religions présentent en France furent touchées car leurs mariages ne sont pas reconnus non plus. Ma position est qu’au vue des changements de la société moderne tardive, il est préférable pour un juif français d’adopter une posture libérale car elle sera paradoxalement bénéfique aux synagogues et aux maintiens des traditions juives.

On peut aussi noter que le terme mariage seul ne suffit plus, on parle de mariage civil ou religieux. Pourtant l’origine du mariage est profondemment sacré.

Un acte sacré

Pour le judaïsme, le mariage est un acte religieux de sanctification et d’élévation. Devant l’Éternel et la communauté d’Israël, un homme et une femme acceptent de vivre ensemble dans l’amour et le respect mutuel, et de transmettre à leur descendance les valeurs traditionnelles. Le couple est alors comparé à un autel de sainteté.

Wikipedia.fr, entrée sur le mariage dans le judaïsme.

Il ne s’agit pas d’un acte anodin, et encore moins un simple contrat économique et social comme en droit romain et en droit chrétien primitif.

1er changement : mariage religieux optionnel

Dès 1792, les futurs époux devaient « passer devant le maire » avant de « filer à l’église ». Mais avec la sécularisation des sociétés occidentales au 20ème siècle, de plus en plus de citoyens considéraient que le mariage civil seul suffit. C’était d’ailleurs l’objectif avoué des révolutionnaires, profondemment anti-religieux et libertaire, ils souhaitaient éliminer de la vie des français l’église catholique et le poid des traditions chrétiennes.

Le nombre de mariages catholique en France est de 77664 en 2009 en baisse de 36% sur 10 ans et de 48% sur 20 ans. Autrement dit une hécatombe. Même en accordant un bonus de 10% pour les mariages musulmans, juifs et protestants, la proportion des mariages religieux dans le nombre de mariages totaux en France est tombé de 75% en 1970 à 40% en 2000.

2ème changement : mariage tardif et divorce

Au début des années 1970, environ un couple sur six débutait son union hors mariage, c’est le cas de neuf couples sur dix aujourd’hui.

L’âge moyen de la mariée est de 30 ans en 2010 contre 25.2 en 1990 et 22.6 en 1970. 46% des mariages terminent en divorce alors qu’ils étaient 35% en 1985 et 10% en 1970. La durée du mariage est donc plus courte (la période propice aux séparations se trouve entre la 3ème et la 7ème année) et les re-marriages fréquents. La légalisation des mariages sans fautes a contribué à l’augmentation des divorces dans les années 200.

3ème changement : le remplacement du mariage civil par le PACS

INSEE évolution des unions en France

Le gouvernement socialiste de 1997 introduit le PACS pour faire plaisir aux homosexuels sans dénaturer le mot mariage. Le succès du PACS auprès des hétérosexuels ne fut pas immédiat malgré l’approbation de la majorité des français au moment du vote parlementaire. A partir de 2002, le PACS va croître de 25% en moyenne par an pour atteindre 85% des mariages en 2010. On se pacse alors au même âge qu’on se marie, et les homosexuels représentent 5% des pacsés, c’est à dire à peine plus que leur représentation démographique. Un nouveau phénomène chez les jeunes couples français est de contracter un pacs lors de l’emménagement ensemble, puis de se marier éventuellement plus tard avec l’arrivée du premier ou deuxième enfant.

4ème changement : l’âge et la situation matrimoniale des parents

Les naissances hors mariages ont atteint 56% en 2011 contre 30% en 1990 et un maigre 7% en 1970. En DOM, le chiffre actuel est même de 70%, donnée à mettre en parallèle au taux presque identique d’enfants noirs américains nés hors mariage.

Plus de la moitié des divorces impliquent des enfants mineurs et une part grandissante des mariés ont comme spectateurs de leurs mariages… leurs propres enfants. En 2000, une étude de l’INED montre que, après la séparation des parents, la moitié des enfants mineurs ne connaissent que leur mère et environ un tiers se font aussi élever par un beau père. Environ 10% des familles sont des familles recomposées, et ces derniers ont tendance à se séparer encore plus rapidement que les familles « premières ».

5ème changement : ouverture aux « couples » homosexuels

Le gouvernement socialiste de 2012 a prévu l’année prochaine de modifier notre code napoléonien pour permettre aux personnes de même sexe de se marier civilement. On pourra rire à la garantie des députés de l’époque que le PACS « ne sera pas une première étape vers la légalisation du mariage et de l’adoption homosexuels ».

Conclusion : dehors l’Etat !

Au vu de ces changements, le juif français devrait se poser la question : à quoi sert la reconnaissance du mariage par l’Etat ? Au début, il s’agissait de séparer religion et vie publique. L’Etat ne faisait que recopier le mariage religieux dans une institution laïque et la majorité des citoyens se mariaient religieusement immédiatement après.

Aujourd’hui, le mariage en France est totalement dénaturé et optionnel. On peut vivre, avoir des enfants et léguer des bien sans se marier ni en souffrir économiquement ou socialement. Il est donc préférable que les citoyens juifs demandent un désengagement total de l’Etat dans le mariage. Une éventuelle union civile sans cérémonie permettrait à tous de s’unir sans autre condition que d’être un adulte consentant. Elle remplacera le PACS et le mariage civil, et permettra à l’Etat de continuer à une alternative publique et laïque au mariage religieux.

Les couples voulant se marier opteront pardoxalement plus pour une cérémonie à la synagogue, n’ayant plus l’alternative civile (faussement) gratuite.

Catégories :France, Judaisme Étiquettes :