Accueil > Israel, Processus de paix > La seule alternative à la « solution des deux états »

La seule alternative à la « solution des deux états »

Israel districts numbered

Israel districts (credit: Wikipedia)

Martins Sherman nous livre un papier fabuleux (en trois parties) où ils démonte la « solution des deux états », le paradigme actuel dans le conflit judéo-arabe au Proche-orient.Selon lui, deux impératifs dictent une inévitable conclusion. L’impératif géographique qui empêche tout accord entre les palestiniens et les israéliens car le territoire maximum que peut offrir Israël sans aller à sa perte (la largeur minimale du pays est de 18km) ne correspond pas au minimum que l’Autorité palestinienne est prête à accepter. L’impératif démographique qui empêche tout annexion de la Judée Samarie dans son intégralité en offrant la citoyenneté immédiate car même si le nombre d’arabes y est gonflé, il n’en reste pas moins un problème majeur pour l’avenir d’Israël.

La conclusion logique est que si Israël tient à survivre : 1) elle doit conserver la Judée-Samarie dans son intégralité ou presque, 2) elle doit réduire le nombre d’arabes dans cette zone. La troisième et dernière colonne de Sherman livrera la statégie à adopter même si j’en imagine les contours : incitation financière, restriction géographique et réduction de la natalité. Israël pourrait annexer les zones B et C et offrir deux alternatives aux arabes y résidant : la citoyenneté à condition de respecter et reconnaitre l’Etat Juif ou le départ moyennant une généreuse somme d’argent. Après tout, l’émigration depuis les territoires palestiniens est largement positive depuis 1967. Les zones A seraient des cités autonomes, progressivement intégrés à Israël après leurs populations réduites.

J’ai toujours été en faveur d’une annexion partielle puis créer les conditions nécessaires aux départs progressifs des palestiniens. Je préconisais d’annexer la zone C et/ou la Judée et surtout d’abandonner toute coopération avec le Fatah pour laisser le Hamas prendre le pouvoir. Ceci afin de museler la critique internationale qui pourra plus difficilement défendre des islamistes. Je ne peux que me rallier à la solution de Sherman en attendant son prochain article.

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :