Accueil > Israel, Netanyahu > Le bipartisme bientôt en Israël ?

Le bipartisme bientôt en Israël ?

Netanyahu et Lieberman unissent leurs listes électoralesLa fusion des listes législatives de Likoud et Yisrael Beitenou relance l’intérêt d’une alliance similaire à gauche. Une bipolarisation de la vie politique est d’ailleurs souhaitée par beaucoup d’analystes et d’hommes politiques.

La presse israélienne, majoritairement à gauche, s’était déjà étalée sur un possible « mégaparti » regroupant les travaillistes (‘Avoda) et les centristes. Mais cette alliance me parait impossible pour plusieurs raisons :

  1. le nombre de personnalités à l’égo démesuré empêchera une telle union : Olmert (ancien premier ministre et leader de Kadima), Livni et Mofaz (K), Barak (ex-‘Avoda), Yacimovitch (‘Avoda) et Lapid (Yesh ‘Atid) pour ne nommer que les plus connus ;
  2. Yacimovitch a ouvertement déclaré qu’elle n’était pas intéressée par une alliance avec Kadima. Effectivement, pourquoi aider ce parti mourant quand les sondages lui donnent jusqu’à 15 sièges de plus que Kadima ?
  3. Lapid a également refusé une telle alliance. Le pilier de ce jeune mouvement est justement de ne pas entrer dans ces jeux politiciens.

Je pense qu’une union plus modeste pourrait sauver quelques canards boiteux en le regroupant. Elle aurait comme condition le retour d’Ehud Olmert qui, après son quasi-blanchiement dans des affaires d’abus de biens sociaux, se poserait en futur premier ministre fédérateur autour de plusieurs partis :

  • Kadima bien sur, actuellement dirigié par Mofaz, mais avec la présence de Tzipi Livni, battue aux primaires mais toujours populaire chez les bobos israéliens ;
  • Atsmaout : « Indépendance » est un petit parti d’ex-travaillistes mené par Ehud Barak. Opportuniste et sournois, il fait parti du gouvernement de Bibi mais a déjà été ministre sous Olmert !
  • HaYekourim : naturellement proche de Kadima, « Les Verts » israéliens pourraient ainsi avoir leur premier siège en apportant quelques milliers de voix à cette alliance ;
  • Meretz : moins probable, le petit parti d’extrême-gauche pourrait tout de même être tenté par une alliance après un nombre impressionnant de fusions stériles.

Wait & see…

Et pour répondre à la question posée dans le titre, un vrai bipartisme n’aura jamais lieu tant que les secteurs arabes et haredim, qui représentent un tiers de la population, ne seront pas vraiment représentés dans les grands partis de gauche ou de droite.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :