Accueil > Israel, Judaisme > Statistiques sur les mariages en Israël

Statistiques sur les mariages en Israël

Un des sujets favoris de la presse non-religieuse israélienne est le mariage civil. Il est impossible de se marier entre religions en Israël. C’est un héritage des guerres israélo-arabes et du consensus entre religieux et laïcs au milieu de 20ème siècle.

Les médias et les associations anti-orthodoxes affirment que la part des mariages célébrés à l’étranger est de plus en plus énorme et qu’elle représente l’échec du Rabbinat public à marier ses citoyens.

J’ai compilé les données fournies par le Rabbinat et Tzohar, une organisation orthodoxe libérale, qui propose gratuitement des cérémonies et des conseils aux laïcs pour se marier religieusement en Israël. Le résultat est que le nombre de juifs partant à l’étranger reste faible mais que le problème pourrait tout de même être contenu si un rabbin sionistre-religieux, et non haredi (« ultra-orthodoxe »), était choisi aux prochaines élections du Grand Rabbin ashkénaze.

Mariage mixte

Environ 3000 mariages par an (soit 5%) concernent des immigrants d’ex-URSS de père juif et de mère russe chrétienne. Ils sont hala’hiquement non-juifs et aucun rabbin israélien n’accepte de les marier conformément à la loi juive qui ne reconnait que la lignée maternelle. Ils se marrient alors à Chypre ou à Prague car l’état israélien reconnaitra automatiquement à leur retour le couple comme marié.

Mariage avec un juif potentiel ?

Environ 4500 mariages par an (soit 8%) concernent d’autres immigrants d’ex-URSS qui revendiquent être juif par la mère ou souhaite clairement se convertir. Mais, bloqués par le rabbinat, ont choisi la facilité du mariage à l’étranger. C’est cette population que Tzohar pense pouvoir aider, soit en prenant en charge l’enquête pour établir leur judaité, soit en les aidant à les convertir (plutôt qu’en les repoussant comme le fait le rabbinat haredi).

Les mariages en Israel en 2010 par religion et par lieu de cérémonie

Les mariages en Israel en 2010 par religion et par lieu de cérémonie

Le nombre de mariages arabes (musulmans, chrétiens et druzes), juifs (jewish et maybe jewish) et autres (goyim) sont parfaitement cohérents avec la proportion de ces communautés en Israël : respectivement 21%, 75% et 4%. Mais sans réforme, la part des « autres » ne peut que grandir. Espérons que le prochain Grand Rabbin sera plus à l’écoute de la société civile !

Publicités
Catégories :Israel, Judaisme Étiquettes : , , , , , , , ,
  1. 28 février 2016 à 12 h 32 min

    Article très instructif. Cela met bien en relief toute la diversité en Israël
    Fanny, organisation de mariages en Israël

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :