Accueil > Egypte, Gaza, Processus de paix, Refugiés > Double standard

Double standard

Un « double standard » existe lorsqu’on traite deux affaires similaires ou identiques avec des règles différentes. Cela contredit le principe de justice universelle (où une fameuse déesse tient un plateau de justice et une épée les yeux bandés).

Le point de passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte

Double standard #1 : le contrôle de ses frontières

Lorsque Israël restreint ou ferme sa frontière avec Gaza, elle est condamnée de punir « collectivement » les arabes palestiniens et de faire de la bande de Gaza une « prison à ciel ouvert » etc. Lorsque l’Egypte le fait, comme par exemple en ce moment depuis trois jours, aucune voix ne s’élève ni à l’ONU, ni chez les gauchistes occidentaux, ni même chez les islamistes de la région.

Je précise que ce qui me gêne c’est qu’on condamne Israël qui se défend et non qu’on ne condamne pas l’Egypte. Ouvrir et fermer sa frontière est un droit basique d’un état libre.

Double standard #2 : la citoyenneté

Israël est condamné d’apartheid pour son traitement des arabes de Judée-Samarie. Mais lorsqu’un arabe suggère que les autres états arabes, où vivent la majorité des réfugiés palestiniens dans le monde,  leur donnent la citoyenneté, il est assailli de critiques à la morale bancale.

Une preuve de la logique atroce des arabes qui préfèrent maintenir dans la misère leurs frères palestiniens plutôt que de perdre une arme politique contre les israéliens.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :