Archive

Archive for janvier 2014

C’est bon les pourparlers de paix n’iront nul part

12 janvier 2014 Laisser un commentaire

Palestinian Authority President Mahmoud Abbas on Saturday reaffirmed his refusal to recognize Israel as a Jewish state. He also stressed that the Palestinians would not accept any solution that did not include east Jerusalem as the capital of a Palestinian state.

Source : article de KHALED ABU TOAMEH sur Jpost le 11/1/14

Finalement, le meilleur garant du Grand Israël* est le chef arabe palestinien lui-même !

* idée antisémite s’il en est car la frontière orientale d’Eretz Yisrael a toujours été le Jourdain et meme parfois au délà.

Publicités

La seule bonne nouvelle des négociations de paix avec Kerry

12 janvier 2014 Laisser un commentaire

Anti-settlement watchdog Peace Now said that Friday’s announcement meant that since direct talks had resumed last year, Israel had unveiled plans for some 5,349 new homes in the West Bank and east Jerusalem.

C’est bien maigre quand on connait les besoins exponentiels B »H des communautés juives de Jérusalem, Judée et Samarie mais c’est certainement mieux que le gel de construction de 2009…

3 récentes analyses sur la solution « à un état »

12 janvier 2014 Laisser un commentaire

Review of « The Israeli solution » by Caroline B Glick

In her new book, journalist Caroline Glick lays out a political plan built on application of Israeli sovereignty over Judea and Samaria. Here too, the question of how to deal with the demographic issue is a leading concern, but in this case, Israeli sovereignty becomes a surprising and essential demographic solution.

Hotovely Presents: The Gradual Plan – ‘Annexation – Naturalization’

“The goal is for Judea and Samaria to be under Israeli sovereignty. It is ours and it was acquired legally in a bloody, defensive war. We must now implement the vision of the Greater Land of Israel and begin to apply sovereignty in all of the territory. This is the vision reflecting belief in the holy precept that the Land of Israel is ours and we have no right to revoke this precept. It is fidelity to the ideology of the Right and the religious public, which believes that this is our land.”

Into The Fray: Sovereignty? Yes, but look before you leap by Martin Sherman

Extending Jewish sovereignty over Judea-Samaria is imperative, but some proposals for this imperil Israel no less than the two-state folly.

Martin Sherman continue de mettre en avant son « plan humanitaire » qui consiste à payer les arabes palestiniens à partir pour répondre au problème démographique d’une annexion de la Judée et Samarie. Glick a sorti un livre détaillant comment l’annexion et le don du droit de vote aux arabes sont compatible avec un état juif et fort. Hotobely a sensiblement le même projet, et coïncidence ou pas, elle est une femme moderne orthodoxe comme Glick.

Ma préférence revient à Sherman même s’il manque dans tous ses plans une dimension « machiavélique » (au sens littéral du terme, c’est-à-dire insipiré de la doctrine de l’italien Machiaveli). Je pense que seule une guerre fomentée/déclenchée/créée permettrait d’aligner toutes les conditions nécessaires à l’annexion. Abbas est un obstacle à la paix et le rendre inutile devrait être une priorité nationale. Que ce soit en laissant ses opposants s’organiser en Samarie, en lui coupant les vivres, en cessant toute coordination avec l’autorité palestinienne ou par un mélange de plusieurs solutions, rendre inutile la clique d’Abu Mazen est la première chose à planifier avant d’envisager une annexion (même partielle, de la « zone C », comme défendu par Naftali Bennet) de la Judée et Samarie. Bien entendu, cela sous entend arrêter la folie des négociations de « paix » sous l’égide de John Kerry.

Catégories :Israel, Processus de paix

L’hypocrisie des députés arabes face au plan Liberman

6 janvier 2014 3 commentaires

Liberman défend le seul plan « à deux états » que j’accepterais. Le ministre des affaires étrangères israélien propose de donner au futur état palestinian le « triangle » au nord-ouest de la Samarie où vivent environ 300 000 arabes israéliens en compensation des villes et villages de Judée-Samarie qu’Israël compte garder.

Car même s’il ne résout pas le problème des frontières indéfendables, sa solution permet de répondre aux problèmes démographique du poid des arabes en Israël, logistique d’une expulsion des juifs de Judée et Samarie (il n’y en aura aucune) et surtout territorial puisqu’il proposera un échange de terres pour chaque m² de Judée-Samarie conservé.

Voici la réaction ahurissante de mauvaise foi de Ahmed Tibi, député arabe à la Knesset : 

« Not Israel, the Palestinian Authority, or the Americans are considering this proposal during the negotiations, but it is a plan of one person – Liberman. And even if the proposal were raised, it would be rejected. »

Si personne ne veut de cette proposition, pourquoi lui faire de la publicité en y revenant ? Pourquoi s’insurger autant ?

« the proposal [necessitate] the expulsion of thousands of Arabs »

Tibi ment ouvertement. Le principe de Liberman est de déplacer la FRONTIERE au lieu de déplacer les HOMMES. C’est paradoxalement un homme de droite qui est le seul à proposer une solution où aucun homme ne sera expulsé ni exproprié de ses biens !

The person who is behind the proposal to cancel citizenship of the indigenous population is himself a new citizen to the country, immigrating in the 1970s »

Si on suit Ahmed, une personne ayant obtenue la nationalité israélienne en 1970 est moins israélien que lui. La citoyenneté progressive, une idée de gauche ?
De plus, il répond encore à côté car les arabes qui se retrouveraient en Palestine continueraient de vivre au même endroit qu’avant, d’avoir les mêmes voisins, de pratiquer le même job et probablement d’envoyer leurs enfants dans la même école avec les mêmes professeurs arabes.

Les députés arabes israéliens ont passé 65 ans à hurler à la nécessité d’un état arabe à l’ouest du jourdain. Aujourd’hui certains ont la chance de participer à sa création, et avant même d’y réfléchir, leur député vedette rejette l’offre et crie au racisme. En réalité, Ahmed Tibi se fiche de l’existance d’un état arabe palestinien car ce qu’il intéresse c’est la destruction de l’unique état juif. Sa solution préférée est l’expulsion des juifs de leur terre ancestrale, la Judée et Samarie, et l’immigration de millions de descendants de « refugiés » arabes en Israël. Le résultat ? un état arabe et un état non-juif.

Un dernier pour la route : « Israeli Arabs are strongly against Liberman’s proposal and “more than 99% are against it »

99% des juifs de Gaza était aussi contre l’expulsion et la destruction du Gush Katif. Je ne retiens pas mon souffle en attendant de voir un député arabe prendre leur défense.

Catégories :Israel, Processus de paix

Origine géographique des couples juifs israéliens

Le métissage progresse mais très lentement et globalement, les ashkénazim se marient entre eux et les séfardim aussi. Le « mélange » israélien-autres qui est en hausse est trompeur car il reflète simplement le fait que de plus en plus d’israéliens sont nés en Israël (appelés sabra).

Nb: échelle en millers de personnes, chiffres de 2012 de l’institut national de statistiques israélien compliés par mes soins

Origine géographique des couples juifs israéliens (en milliers de personnes)

Catégories :Israel

La fin de la chasse d’animaux en Israël ?

English: Noah sent out this dove Русский: Ной ...

Noah and a dove (Wikipedia)

Une étude montrant que 72% des israéliens sont pour l’interdiction de la chasse « récréative » sera présentée aujourd’hui au Knesset Internal Affairs and Environment Committee.

Je suis personnellement pour une telle interdiction car la Torah n’apprécie guerre la chasse :

  • les animaux casher sont tous domestiqués : bovins, moutons et volaille ;
  • les quelques animaux sauvages casher comme les mouflons ne peuvent être mangés qu’après une she’hita (égorgement rapide avec une lame sans défaut) et jamais après avoir touché par balle ;
  • les chasseurs dans la Bible sont mauvais : Nimrod et ‘Esaw ;
  • les goyim, soumis aux sept lois de Noah‘, ne doivent pas manger la chair d’un animal vivant et par extension ne doivent faire souffrir aucun animal (à priori ne concerne pas les poissons et insectes).

Israël est peuplé majoritaire de juifs, la chasse devrait donc y être interdite car même les non-juifs sont soumis aux commandements bibliques publiques.