Accueil > Antisémitisme, Gaza > Antisionisme passagé ou antisémitisme latent ?

Antisionisme passagé ou antisémitisme latent ?

Après les évenements de ce week-end et notamment la synagogue assiégée de la Roquette en plein Paris, on peut légitimement se demander s’ils sont un « passage obligé » après chaque guerre en Israël. Ou si réellement, les antisémites en France sont plus nombreux et/ou plus bruyants qu’avant.

Les manifestatants

Les manifestatants « pro-palestiniens » s’en prennent à une synagogue à Paris le 12 juillet 2014

Ma vision est qu’il n’y a pas plus de racistes qu’avant mais que leurs profils ont changé. Du français « de souche » qui n’a jamais renié ses croyances anti-juives d’origines catholiques, est-on passé au racisme musulman importé du maghreb et des chaînes de télévisions arabes reçues par satellite.

Les premiers cachent leurs sentiments suivant la bonne vieille tradition vichiste. Ils sont minoritaires car le racisme est aujourd’hui honteux en occident, et chez les jeunes, il est même totalement impensable au 21ème siècle. Les jeunes musulmans français en revanche sont en pleine crise identitaire. Ils ont l’impression d’être des étrangers en France et des étrangers dans le pays de leurs parents ou grand-parents. L’islam semble insoluble dans la République et les musulmans incapables de l’adapter à la vie moderne.

Manifestants à Lyon le 13 juillet 2014.

Manifestants à Lyon le 13 juillet 2014. Notez que des drapeaux de pays arabes (autre que palestinien) ont été brandis dans toutes ces manifestations à travers l’Europe.

Aujourd’hui, il n’y a plus de doute et antisionisme = antisémitisme. Il suffit de voir la haine dans les cortèges des manifestations « pro-palestiniennes » et de voir aussi l’association incroyable en allemagne de l’extrême gauche, des islamistes et des néo-nazis.

Et où sont ces indignés lorsque Bashar le Boucher massacre son peuple arabe et musulman comme les palestiniens ? Où sont les manifestations contre les exactions au Soudan, au Nigéria ou en Irak ? La réponse est connue de tous : leur seule raison de défendre les « palestiniens » est de pouvoir attaquer publiquement les juifs. L’occasion est trop belle.

Alors que faire en France ? Ma réponse est limpide : absolument rien. Car l’avenir des juifs n’est pas en France et la hausse de l’aliya montre qu’ils l’ont déjà compris. La démographie n’est pas une science exacte mais son inertie est implacable : les musulmans seront de plus en plus nombreux. Dans les écoles publiques des grandes villes, il n’est pas rare qu’ils soient majoritaires dans de nombreuses classes. Quel parent juif voudrait voir son enfant grandir avec eux ? Pourquoi les juifs se sacrifieraient pour la France si les français eux-mêmes refusent d’affronter le problème de l’intégration des enfants d’immigrés ?

Paris, le 12 juillet 2014. Assassin’s Creed n’a qu’à bien se tenir !

Paris, le 12 juillet 2014. Ou comment ne pas importer un conflit dans un pays tiers..

Sydney, le 13 juillet 2014

 

Catégories :Antisémitisme, Gaza
  1. Netanyahu
    23 février 2015 à 11 h 52 min

    La plupart des juifs sont implantés dans des pays arabes. (Maroc, Tunisie, Palestine)
    Donc « grandir avec eux » cela ne vous a pas tué. Chacun sa foi. On peut être arabe mais de confession juive et inversement.
    Donc parler des arabes de cette manière est affligeant pour une partie de tes frères qui en on les origines.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :