Archive

Archive for the ‘Egypte’ Category

Protection divine

15 juillet 2014 Laisser un commentaire

Les arabes palestiniens de Gaza, qui ne sont plus copains avec les egyptiens depuis de l’armée a chassé les Frères Musulans du pouvoir, tirent leurs projectiles même sur le Sinaï egyptien. Avec 3 obus de mortier et 2 missiles, ils ont tué 8 personnes (dont 7 soldats) et bléssées au moins 30 autres.

Blessé egyptien d’une attaque palestinienne aujourd’hui, source : jssnews et AFP

Avec près de 1000 obus, roquettes ou missiles envoyés sur Israël,  on ne compte, B »H, qu’un mort après une semaine de conflit intensif.

 

Catégories :Egypte, Gaza, Israel, Théologie

Double standard

Un « double standard » existe lorsqu’on traite deux affaires similaires ou identiques avec des règles différentes. Cela contredit le principe de justice universelle (où une fameuse déesse tient un plateau de justice et une épée les yeux bandés).

Le point de passage de Rafah entre Gaza et l’Egypte

Double standard #1 : le contrôle de ses frontières

Lorsque Israël restreint ou ferme sa frontière avec Gaza, elle est condamnée de punir « collectivement » les arabes palestiniens et de faire de la bande de Gaza une « prison à ciel ouvert » etc. Lorsque l’Egypte le fait, comme par exemple en ce moment depuis trois jours, aucune voix ne s’élève ni à l’ONU, ni chez les gauchistes occidentaux, ni même chez les islamistes de la région.

Je précise que ce qui me gêne c’est qu’on condamne Israël qui se défend et non qu’on ne condamne pas l’Egypte. Ouvrir et fermer sa frontière est un droit basique d’un état libre.

Double standard #2 : la citoyenneté

Israël est condamné d’apartheid pour son traitement des arabes de Judée-Samarie. Mais lorsqu’un arabe suggère que les autres états arabes, où vivent la majorité des réfugiés palestiniens dans le monde,  leur donnent la citoyenneté, il est assailli de critiques à la morale bancale.

Une preuve de la logique atroce des arabes qui préfèrent maintenir dans la misère leurs frères palestiniens plutôt que de perdre une arme politique contre les israéliens.

Une approche saine de l’immigration

10 février 2013 Laisser un commentaire

L’économie, facteur #1

La principale source d’immigration est le différentiel de niveau de vie. Les hommes arbitrent de façon rationnelle en passant, légalement ou non, d’un état à un autre pour améliorer leur quotidien. La meilleure façon de limiter l’immigration est donc d’enrichir les pays pauvres limitrophes (car aucun pays ne va s’appauvrir volontairement par peur des migrants). C’est plus une gageure qu’une solution…

L’arrêt du flux, facteur #2

La meilleure façon d’intégrer un groupe ethnique ou religieux de migrants est de stoper complètement la filière d’immigration avec leur(s) pays d’origine. Il a été prouvé que tant que de nouveaux immigrants arrivaient, ceux déjà présents ne sont pas incités à s’intégrer. Apprendre une nouvelle langue, emménager dans des quartiers « d’autochtones » ou se marier avec eux n’a aucun attrait tant que des « cousins » continuent d’arriver.

La bonne vieille barrière

Construire une barrière anti-immigration est donc un moyen efficace de stopper le flux et donc de commencer à intégrer les immigrants déjà là. C’est ce que propose avec justesse Charles Krauthammer au problème mexicain des américains. Heureusement, c’est déjà ce que fait le gouvernement de Netanyahou : la barrière le long de la frontière egyptienne et la mise en place de centre de rétention pour africains a permis d’inverser la courbe de migration en 2012.

Ma réponse à l’invitation des Frères Musulmans en Egypte

29 décembre 2012 Laisser un commentaire

Ce vendredi dans une interview à un journal egyptien, Essam el-Erian un haut responsable des Frères Musulmans, a déclaré que les juifs israéliens originaires d’Egypte sont les « bienvenus en Egypte » et qu’ils devraient y retourner pour « laisser Israël aux palestiniens ».

Voici ma réponse :

Dear Essam,

We thank you for your invitation but our answer is :

NO THANKS. Been there, done that !

We are sure that being a dhimmi is awesome but we prefer a country where freedom exists.

Kind regards,

The Jews.

N’est-ce pas ironique qu’un responsable egyptien « invite » les juifs alors que nous lisons aujourd’hui même la portion de la torah appelée Chemot où les ancients egyptiens commencent à opprimer les Bné Yisrael ?

Catégories :Egypte, Israel Étiquettes : , , , ,

Un bol d’urine animale trois fois par jour

 

A recent Egyptian TV program showed how Islamic Sharia law’s many prescriptions do not merely clash with modern-day concepts like free speech and religious freedom, but even with medicine and science. On September 16, popular TV persona Wael El-Ibrashi hosted Dr. Zaghlul al-Naggar, a prominent Islam…
Oui certains y croient !

 

Baisse drastique de l’immigration illégale africaine en Israël

English: Looking north along Egypt-Israel bord...

Looking north along Egypt-Israel border north of Eilat. (Photo credit: Wikipedia)

Depuis une dizaine d’année, l’immigration africaine n’a fait qu’augmenter et est depuis deux ans un sujet politique et démographique brûlant en Eretz Yisrael.

Depuis le début de l’année, environ 10 000 nouveaux migrants sont arrivés et ont porté le total d’africains à environ 62 000. C’est une nette diminution par rapport à la même période en 2011 où environ 17 000 personnes (presque exclusivement des hommes d’Erythrée et du Soudan) avait franchi le Sinaï.

Sur août et setembre, seulement 300 personnes auraient franchi la frontière egypto-israélienne et sont toutes enfermées dans des centres de détention dans le Négev. L’achèvement de la clôture et la mobilisation de la Police des frontières sont les deux raisons à cette baisse spectaculaire. Le renvoi des migrants installés en Israël (principalement à Eilat et Tel Aviv sud) est pour l’instant un échec car aucun accord n’a été trouvé avec le régime autoritaire d’Erythrée d’où provient les 3/4 des migrants.

Catégories :Egypte, Israel

Une raison de plus de refouler les migrants africains et de terminer la barrière de sécurité au Sinaï

24 septembre 2012 Laisser un commentaire
Le caporal Netanel Yahalomi et son père

Le caporal Netanel Yahalomi et son père

Si les arguments démographiques n’étaient pas suffisants, voici une autre raison de ne plus s’occuper des migrants économiques africains sinon pour les renvoyer en dehors des frontières israéliennes.La dernière attaque terroriste au Sinaï, à la frontière israélo-egyptienne, a causée la mort d’un soldat de Tsahal car l’armée était notamment occupé à donner de l’eau aux migrants. Le caporal Netanel Yahalomi avait un handicap physique, ce qui honteusement facilité la tâche des assassins d’un groupe islamique lié à Al-Quaïda.

Quand on sait que l’attaque a eu lieu dans une zone où la barrière de sécurité n’est pas encore achevé, on peut aussi rager contre les gouvernements précédents celui de Netanyahu qui ont trainé les pieds pour construire cet élément de défense essentiel.

Dans le judaïsme, nul n’est tenu de mettre en danger sa vie pour sauver celle d’un autre. L’acte est valeureux et peut représenter un Kiddouche HaShem (sanctification du nom divin) mais n’est en rien obligatoire. En plus, ici, une famille juive est endeuillée pour rien : ce n’est pas le rôle de l’armée de réconforter des migrants illégaux.