Archive

Archive for the ‘Jordanie’ Category

Qui detruit vraiment Al Aksa ?

9 décembre 2013 Laisser un commentaire

« Who Is Destroying Al-Aqsa Mosque? » http://feedly.com/k/1bxIz09

Publicités

Et pendant ce temps en Jordanie…

Alors que certains ont noté que le roi Abdullah II n’en a plus pour longtemps avant de se faire complètement rejeter par son soutien principal, les bédouins du sud et de l’est du pays, l’agence de presse jordanienne Ammon News pense que l’attentat de Boston est l’oeuvre des juifs.

Bon, personne dira au journaliste Assad que les américains ont trouvé et éliminé le principal coupable, Tamerlan Tsarnaev . Ni qu’il s’agit d’un tchétchène qui s’est tourné vers l’islam radical ces dernières années. Il risquerait une syncope pour « absorption de vérité massive ».

Tamerlan Tsarnaev, auteur principal présumé des attaques terroristes à Boston qui ont fait 4 morts et une centaine de blessés.

Tamerlan Tsarnaev, auteur principal présumé des attaques terroristes à Boston qui ont fait 4 morts et une centaine de blessés.

 

Il est temps de mettre un gros de pied au séant du Wakhf

7 avril 2013 1 commentaire

http://blogs.jpost.com/content/jordan-violating-its-peace-treaty-israel

Le Wakf est une organisation islamique jordanienne qui contrôle le Mont du Temple (Har HaBayit) depuis la guerre d’indépendance en 1947.

Israël, afin de maintenir le calme sur ce lieu saint explosif, a conservé le statut-quo et laissé les clés aux hashémites. Le résultat est catastrophique : discrimination anti-juive, construction illégale et destruction de preuves archéologiques millénaires.

Dimanche dernier, le roi jordanien Abdoullah II et l’Autorité Palestinienne (représentant par le dictateur décontracté Mahmoud Abbas) ont signé un accord « d’intérêt commun pour défendre Jérusalem de la judaisation ». Deux « chef d’états » ont donc signé publiquement un document qui nie l’histoire juive de la capitale d’Israël, viole l’accord de le paix signé avec l’un deux, et discrimine envers les juifs de Jérusalem, puisque seuls les lieux « musulmans et chrétiens » sont concernés par l’accord.

Le Roi Abdoullah II et Mahmoud Abbas, le 31 mars 2013

Il est temps de renvoyer cette pourriture d’où elle vient, de l’autre côté du Jourdain.

Ce que les palestiniens ne veulent pas que vous sachiez

Jordanian pulls gun against fellow panelist on TV

Jordanian pulls gun against fellow panelist on TV.

En Jordanie, un débat télévisé tourne à l’insulte lorsque le député (à droite) décida de lancer sa chaussure puis de pointer une arme à feu à son opposant, un activiste politique.

Hilarant.

Catégories :Jordanie

Palestine: What Sherlock Holmes would say

http://www.jpost.com/Opinion/Columnists/Article.aspx?id=251509

Mon commentaire posté que je reposte ici :

Relocating the arabs of Judea & Samaria abroad makes perfect sense.

The large majority of the palestinians arabs (that is the descendant of the arabs who lived in the British Mandate of Palestine before 1947) now live OUTSIDE of J&S, where the PA wants to establish « Palestine » :

  • Jordan = 2.7M
  • Israel = 1.3M
  • Gaza = 1.5M
  • J&S = 2M

Gaza is already independant and amazingly could actually be called « Palestine » as it exactly where the greek Philistines settled more than 3000 years ago.

 

La rue tunisienne et egyptienne ne s’est pas trompée de coupables

3 février 2011 Laisser un commentaire

Il est difficile d’ignorer la semaine agitée que viennent de vivre les régimes et gouvernements d’Egypte, du Yemen et de Jordanie. La Tunisie est déjà tombée avec la fuite pathétique de son chef en Arabie Saoudite. La France se cache encore de son inaction et des liens étroits que ses dirigeants entretenaient avec le clan Ben Ali, mais les tetes commencent à tomber et Michelle Alliot Marie va surement y laisser des plumes.

Copyright JpostLes régimes arabes sont des semi-dictatures se faisant passer pour des monarchies parlementaires ou des républiques démocratiques. Les dirigeants y restent au pouvoir pendant des générations parfois :

  • Egypte : 30 ans
  • Tunisie : 23 ans
  • Yemen : 33 ans (21 ans pour la moitié sud du pays)
  • Jordan : 13 ans pour le roi actuel et 46 ans pour son père
  • etc.

La seule question qui nous intéresse est : est-ce bon ou mauvais pour les juifs dans le monde et particulièrement pour Israël ? La plupart des analystes pensent qu’une Egypte stable et pro-américaine dirigée par Mubarak est un gage de paix sur la front sud israélien. En effet, le Hamas à Gaza est à l’origine une branche des Frères Musulmans, première force d’opposition en Egypte et seule assez organisée pour en prendre le controle rapidement. Privé de ce puissant partenaire régional, Israël serait contraint de ré-occuper la frontière Gaza-Egypte pour éviter une opération « roquettes porte-ouvertes ».

Pour la Jordanie, le meme raisonnement est souvent avancé sauf que l’option jordanienne permettrait, à mon sens, de faire la paix avec les arabes de Judée-Samarie. Cette option est impossible avec la monarchie en place actuellement. Le gouvernement hashemite de Jordanie avait en effet abandonné (au sens littéral) la « Cisjordanie » en 1988, ne supportant plus les tentatives de coup d’état des groupes armés palestiniens sur son propre territoire.

L’option jordanienne est inspirée du Plan Elon des années 70 : la Jordanie controlerait les territoires palestiniens urbains et Israël le reste de la Judée-Samarie.  Une re-palestinisation ou dé-jordanisation de la Jordanie actuelle pourrait clarifier le positionnement d’un pays composé au 2/3 d’arabes se décrivant comme palestiniens et donner espoir au « Cisjordaniens » d’acquérir enfin une nationalité et une souveraineté… Ceci, bien sur, si un nouveau gouvernement n’opte pas pour une voie islamique, car là bas aussi, le parti d’opposition le plus sérieux est celui des Frères Musulmans.