Archive

Archive for the ‘USA’ Category

Une nouvelle étude sur le nombre d’élèves juifs américains confirment l’omniprésence des ‘haredim

10 novembre 2014 Laisser un commentaire

Il y a un peu plus d’an, je fis un article sur l’évolution du nombre d’élèves inscris en école juive aux Etats-Unis selon les chiffres de la préciseuse fondation « Avi ‘Hai ».

La fondation vient de publier les chiffres de 2014 qui confirment la tendance engagée depuis près deux décennies : la proportion des ‘haredim grandit, celles autres orthodoxes est stable alors que les libéraux continuent de plonger.

Voici le tableau mis à jour :

Les écoles orthodoxes résistent mais n’augmentent pas. C’est malgré tout une bonne performance, face à la concurrence des écoles ‘Haredi (moins onéreuses), l’Alyiah et la crise économique qui démarra juste après la précédente étude en 2008.

Les libéraux continuent leurs décrues avec la plongée des écoles affiliées aux mouvements reform et conservative/masorti. La raison est triple :

  • crise économique : les libéraux vont alors préférer les sunday school (Talmud Torah du dimanche) n’ayant pas de réelle motivation religieuse de préférer une école juive sur une école publique « gratuite » ;
  • concurrence des community schools : qui ne doivent leur essor qu’au phagocytage des parents des écoles reform/conservative ;
  • faible taux de natalité et d’endogamie chez les libéraux nord-américains.

Enfin les Haredim sont les grands vainqueurs sans surprise. La hausse est exclusivement du à la vitalité de leur modèle. La forte natalité, endogamie et l’homogénéité des communautés conduisent à des inscriptions à la hausse année après année. En quinze ans, ils sont passés de 51% à 67% écoliers américains inscrits en école juive. Leurs structures sont souvent plus petites et désservent des communautés bien précises principalement à New York et dans le New Jersey.

L’auteur de l’étude, qui prend sa retraite après 62 ans (!) de service à la communauté, note les deux challenges pour la décennie à venir :

  • la pertinence des écoles non-orthodoxes et la conséquence de leurs prochaines disparitions,
  • et le challenge de la hausse phénoménale des écoles ‘hassidiques et des yéshivoths en terme de formation des maîtres, de disponibilités des locaux et de qualité d’enseignement.
Catégories :Judaisme, USA

Une proposition de loi américaine accordant à Israël un statut unique de partenaire statégique

2 février 2014 Laisser un commentaire

The committee approved unanimously […] a bill on Wednesday naming Israel a “major strategic partner” of the United States, a title enjoyed by no one else on the planet, and encouraging enhanced cooperation on water, energy, homeland security, and missile development.

Read more at: http://www.jewishpress.com/news/breaking-news/in-your-faces-obama-bill-upgrading-israel-status-above-entire-world/2014/01/30/

Cette loi a toutes les chances de passer vu qu’elle vient d’être approvée unanimement par le comité des affaires aux Moyen-Orient du parlement américain. Une preuve supplémentaire de l’attachement du public américain au peuple juif et à son état.

 

Catégories :Géopolitique mondiale, USA

Pollard est un outil politique avant d’être un prisonnier politique

24 décembre 2013 Laisser un commentaire

English: rotsim et pollard babayit ("[We]...

Netanyahou demande d’inclure la libération de Pollard, un prisonnier israélien aux Etats-Unis accusé d’espionnage, comme pré-requis à la poursuite des négociations avec les arabes palestiniens.

Ma compréhension est que Bibi ne souhaite ni libérer un innocent, ni marquer des points auprès des juifs américains, mais tout simplement de jouer la montre. En faisant « payer » les américains, il les ralentit et leur fait comprendre que les israéliens n’ont pas à être les seuls à faire de sacrifices.

Il met aussi Obama (et Kerry) devant ses contradictions : si la libération d’une centaine meutriers est un acte « construisant la confiance », alors qu’il le prouve en ne libérant ne serait-ce qu’un prionnier n’ayant aucun sang sur les mains.

Les israéliens plus généreux que les français et les arabes

15 décembre 2013 Laisser un commentaire

Ce sondage fut réalisé dans 135 pays (94% de la population mondiale) par le très sérieux institut Gallup et le rapport 2013 qui vient de paraître est disponible gratuitement en ligne.

Sans surprise pour ceux qui connaissent la culture anglo-saxone, les pays anglophones arrivent en tête. Les Etats-Unis sont même premier, un résultat qui ne manquera pas d’énerver les anti-américains primaires qui n’ont cesse de les accuser d’être avares et de profiteurs.

Sans surprise, Israël « écrase » ces voisins arabes et se situe dans la moyenne européenne haute.

Le mythe de l’arabe palestinien hospitalier et généreux devient ridicule au regard de sa 127ème place sur 135. D’autant que la pauvreté n’est pas un frein à la générosité puisque la Birmanie, le Sri Lanka et la Lybie sont dans le top 20 !

Classement et score de certains pays au World Giving Index 2013 représentant 94% de la population mondiale

Classement et score de certains pays au World Giving Index 2013

Etude sociologique récente majeure sur les juifs américains : mon analyse

20 octobre 2013 1 commentaire

Le Pew Research Center a conduit une étude massive en juin de 70,000 interviews par téléphone dont plus de 3700 longues interviews de juifs américains sous la direction d’Alan Cooperman.

Les résultats ont été longuement, et continuent d’être, commentés dans les journaux juifs à travers le monde car la précédente étude sociologique de cette ampleur et qualité date de 2001. Globalement, elle confirme le niveau élevé d’assimilation et le faible niveau de religiosité des juifs américains. Elle montre que malgré tout, le nombre de juif est sous-évalué aux Etats-Unis. Je propose ici une série d’analyses et de synthèses personnelles des faits importants, mais je vous conseille de lire l’intégralité des résultats en téléchargeant gratuitement le pdf du Pew ici.

Nb de juifs américains

Type de judaité En millions Mineurs inclus? Commentaires
Juif par la religion (min) 5,1 Oui juif exclusivement
Juif par la religion (max) 5,8 Oui juif ou juif+autre religion
Juif par la religion ou ethniquement (min) 6,7 Oui juif ou juif laïc
Juif par la religion ou ethniquement (max) 10,6 Oui juif ou juif laïc ou juif+autre religion
Juif selon la halakha 7,48 Oui Né de mère juive ou converti

Lorsque l’étude du Pew parle de « juif », elle désigne le groupe de 6.7M de personnes se considérant juifs par la religion ou ethniquement ainsi que les enfants de leurs foyers élevés ainsi.

Natalité aux Etats-Unis

Groupes éthnico-religieux : Nb d’enfants
Américains (moyenne nationale) 2,2
Blancs protestants et catholiques 2,1
Noirs et hispaniques 3,0
Juifs libéraux, athés et laïcs 1,7
Juifs orthodoxes 4,1

Sans surprise, la natalité des juives américains est en dessous du seuil de remplacement (2.1) et de la moyenne nord-américaine mais égale à celle des européennes en général.

Répartition des juifs américains entre dénominations

denominations_juifs_américains_2013

Les orthodoxes poursuivent leur progression, puisqu’ils sont 11% des moins de 30 ans (et même 14% des 30-50, peut être du à une hésitation de la part des plus jeunes de se déclarer « orthodoxes ») contre 6% des adultes dans l’étude majeure de 1990. Si on avait inclus les mineurs, le chiffre monterait probablement à 15%.

Une remarque importante sur le faible taux de rétention des orthodoxes adultes : il est désormais connu que les immigrés pré-1970 se considéraient comme orthodoxes (même si leur pratique serait aujourd’hui considérée comme trop libérale pour être orthodoxe) et ont massivement quitté les rangs de l’orthodoxie pour le judaïsme « conservative » voir l’athéisme en arrivant dans le Nouveau Monde. Ce phénomène a disparu et la nouvelle génération d’orthodoxes a un taux de rétention très élevé.

Les rangs des « conservative » se réduisent à vue d’oeil et les « reform » ne résistent que parce qu’ils ne sont que le « dernier filet » avant l’assimilation.

Mariage mixte

  • 44% des juifs sont actuellement mariés à un non-juif
  • 58% des juifs mariés depuis 2005 sont mariés à un non-juif
  • 98% des orthodoxes sont mariés à des juifs, contre 73% des conservative, 50% des reform 31% des non-affiliés et 21% des laïcs

Education des enfants des foyers juifs

  • 14% des foyers juifs élèvent leurs enfants sans aucune référence au judaïsme voir même à la judaité
  • 67% des foyers juifs laïcs élèvent leurs enfants sans aucune référence au judaïsme et à la judaité

Ces mauvaises statistiques sont quasi-exclusivement dues aux mariages mixtes car 96% des foyers où les deux parents sont juifs élèvent leurs enfants comme juifs par la religion.

Education des juifs aujourd’hui adultes

  • 87% des juifs adultes par la religion ont été élévés comme juifs par la religion
  • 51% des juifs adultes laïcs ont été élevés laïcs ou chrétiens
  • 57% des juifs adultes laïcs ont un parent non-juif
  • 83% des enfants de mariage mixte épousent des non-juifs

Ces chiffres dramatiques ne laissent aucun doute sur l’issue des mariages mixtes : au bout de 3 générations, il est quasi certain que l’assimilation est totale. Si les mariages mixtes produisent généralement des laïcs/athés, le nombre de juifs (par la mère, le père ou les deux) se déclarant chrétien ou mixte juifs-chrétien a explosé ces 30 dernières années. J’ai pu noter que le nombre de « messianiques » était finalement anecdotique comparé à la masse de juifs laïcs. Le danger ne vient clairement pas de ce christianisme déguisé même s’il a indéniablement été créé par les mariages mixtes !

 Autres découvertes déconcertantes

  • 15% des orthodoxes assistent parfois à des offices non-juifs
    –> bien que ça soit interdit par la Halakha, certains américains assistent problement aux enterrements ou mariages d’amis non-juifs
  • 51% des juifs laïcs et 71% des couples mixtes eurent un sapin de noel l’année dernière
  • 20% des juifs « reform » ne croient pas en Dieu
    –> un juif sceptique est toujours un juif mais 1 sur 5 me parait un taux excessif pour être viable !
  • 18% des juifs laïcs croient en Dieu de façon « certaine », et 22% jeûnèrent à Kippour
    –> ce phénomène de laïcs-croyants est encore plus important en Israël
  • 86% des « modern orthodoxes » sont déjà allés en Israël contre seulement 40% des « reform »
  • 82% des chrétiens évangéliques américains (et 90% des « modern orthodoxes ») pensent que Dieu a donné la Terre d’Israël au peuple juif contre seulement 35% des « reform »

Lire l’étude en ligne

Télécharger l’étude en pdf

Catégories :Judaisme, USA

Evolutions du nombre d’élèves US par type d’écoles juives

18 août 2013 2 commentaires

nb d'élèves dans les écoles juives américaines

La hausse est quasi exclusivement du aux écoles Haredi. La forte natalité des ‘Hassidim (juifs d’Europe de l’est organisés en « dynasties » rabbiniques et suivant les préceptes du ‘Hassidisme) en est la principale cause. Le renouveau religieux démarré dans les années 70 et la hausse du nombre de Ba’alei Téshouva participent également à cette poussée continue.

Je note avec plaisir que les écoles modernes orthodoxes sont les seules écoles non-haredi à voir leurs effectifs augmenter, si on excepte le concept un peu flou d’école « communautaire« .

Ces dernières ont générallement un enseignement proche de ce qu’on pourrait trouver dans les école

Hasidic schoolchildren in Łódź, circa 1910s.

Hasidic schoolchildren in Łódź, circa 1910s. (Photo credit: Wikipedia)

s « conservative » (S.Schechter) mais ne sont associées à aucune dénomination afin d’attirer un plus large public. Elles sont particulièrement populaires dans les régions où établir une école par dénomination aurait été impossible vu le faible nombre de familles juives vivant autour. Elles répondent aussi à une demande de jeunes familles laïques d’avoir un enseignement juif peu religieux et peu contraignant, et laissant (l’illusion) aux enfants le choix de leurs pratiques.

Le stagnation ou baisse des trois dénominations principales américaines : reforme, conservative et centrist orthodox montrent que ces institutions sont restés figées dans la société américaine de la première moitié du 20ème siècle. Elles n’ont pas su répondre aux besoins des familles du 21ème :

  • chez les libéraux, la qualité de l’enseignement ‘Hol (profane), la non-appartenance à une institution, la diversité du public
  • chez les modernes orthodoxes, la qualité des enseignements ‘Hol et Kodesh (religieux), l’attachement à l’Etat d’Israël, le non-fondamentalisme
  • chez les ‘haredim, le regroupement par communautés et/ou autorités rabbiniques, par exemple: ‘Habad, Satmar, Beltz, etc, (qui peuvent apparaitre identique à un oeil extérieur mais dont les différences sont fondamentales pour leurs membres), la préférence pour de petites structures locales plutôt que de grands ensembles loins du domicile des parents.

Le prix est aussi un facteur essentiel et il sera intéressant d’avoir les chiffres post-crise financière de 2008-09.

Catégories :Judaisme, USA Étiquettes : , , ,

Les inquiétants récents boycotts contre Israël

Berlin Jewish Museum event calls for Israel boycott By BENJAMIN WEINTHAL, JERUSALEM POST CORRESPONDENT

Jewish institution hosts Judith Butler, who renews support of BDS movement; 700-strong audience cheers boycott call.

Probablement le plus outrageant car il émane du fameux Musée Juif de Berlin, du pays où la Shoah est partie. Butler est connue pour ses positions antisionistes d’extrême-gauche. Des membres dirigeants du musée se sont détachés de ses convictions politiques. Mais le mal est fait.

Roger Waters: Boycott against Israel is ‘way to go’ By JPOST.COM STAFF

Former Pink Floyd bassist asks fellow musicians to join BDS campaign against Israel, calls Israel an « apartheid regime. »

Un cas classique d’un artiste mal informé qui veut se donner bonne conscience. La gauche-caviar a besoin de « nouveaux combats » pour exister car leur crédo n’est pas politique ou religieux mais « moral ».

Stephen Hawking reaffirms support of Israel boycott By JONNY PAUL, JERUSALEM POST CORRESPONDENT

Hawking sends letter to President’s Conference organizers saying he faced pressure to withdraw from Palestinian academics.

Les scientifiques sont de piètres politiciens ou philosophes, cf Einstein.

Asian American academic group boycotts Israel By JTA

Group’s resolution accused Israeli universities of being complicit in govt’s violations of international law. The Association for Asian American Studies voted in favor of boycotting Israeli academic institutions.

The academic nonprofit, known by the acronym AAAS, passed the vote last week during its annual conference in Seattle, according to Inside Higher Ed. The resolution calling for a boycott passed unanimously and accused Israeli universities of being complicit in violations of international law by the Israeli government. In addition to other claims, the resolution also accused Israeli universities of discriminating against Palestinian students and academics.

Irish boycott By JPOST EDITORIAL

At its annual congress in Galway, the Teachers Union of Ireland unanimously approved a boycott that obliges “all members to cease all cultural and academic collaboration with Israel, including the exchange of scientists, students and academic personalities, as well as all cooperation in research programs.”

The TUI made unsavory history – it became Europe’s first academic union to arbitrarily blacklist all Israelis.

Belgian students vote in favor of Israel boycott By JTA

President of Jewish-Belgian group slams motion to freeze academic ties with Israel supported by 85% of student association.

Les boycotts universitaires sont les plus incompréhensibles car Israël, maintenant membre de l’OCDE, est reconnu comme un centre scientifique et technologique à travers le monde. Et le milieu universtaire est comme en Europe, très à gauche. Là aussi, le « double-standart » ne fait pas peur : les israéliens discrimineraient les palestiniens mais les chinois, les turques et les arabes ne discriminent absoluement les tibetains, les kurdes, les chypriotes et les chrétiens ! C’est tellement agréable de taper sur les juifs : pour un européen, c’est un peu comme si la Shoah était justifiée. « Vous voyez, les israéliens ne sont pas mieux que nous, les européens ! ».

Le fait d’attendre un comportement différent (les juifs doivent être moralement parfaits mais pas leurs voisins arabes car ce sont des « barbares ») pour des situations comparables, est une discrimination, donc ici de l’antisémitisme.