Archive

Posts Tagged ‘Barack Obama’

Pollard est un outil politique avant d’être un prisonnier politique

24 décembre 2013 Laisser un commentaire

English: rotsim et pollard babayit ("[We]...

Netanyahou demande d’inclure la libération de Pollard, un prisonnier israélien aux Etats-Unis accusé d’espionnage, comme pré-requis à la poursuite des négociations avec les arabes palestiniens.

Ma compréhension est que Bibi ne souhaite ni libérer un innocent, ni marquer des points auprès des juifs américains, mais tout simplement de jouer la montre. En faisant « payer » les américains, il les ralentit et leur fait comprendre que les israéliens n’ont pas à être les seuls à faire de sacrifices.

Il met aussi Obama (et Kerry) devant ses contradictions : si la libération d’une centaine meutriers est un acte « construisant la confiance », alors qu’il le prouve en ne libérant ne serait-ce qu’un prionnier n’ayant aucun sang sur les mains.

Publicités

La fausse victoire de l’Occident sur le nucléaire iranien

24 novembre 2013 Laisser un commentaire

Image de l'agence de presse publique iranienne montrant le drapeau iranien au dessus des noms des pays du P5+1.Ce dimanche les américains, russes, chinois, français, britanniques et allemands ont signé un accord avec les iraniens sur la question du nucléaire en Iran. Cet accord est présenté par la presse mondiale et par Obama comme historique. Il garantirait que l’Iran n’acquérirait pas l’arme nucléaire et permettrait la reprise des relations politiques et commerciales entre l’Iran et les Etats-Unis après près d’un quart de siècle de gel.

Mais comme le relève MenaPresse, il n’y a aucun réel accord : il s’agit d’un joint plan of action de 6 mois basé sur des voluntary measure iraniennes.

Mais comme le note plusieurs éditoriaux dont celui du Jpost, cela n’empêchera pas  l’obtention d’une bombe par les mollahs : au mieux cela ralentira le programme.

Mais comme le revèla la chaîne 10 israélienne , des pourparlers secrets bilatéraux US-Iran avant commencé avant les négociations officielles « P5+1« .

Et comme l’a dit Netanyahou en privé, il empêche toute interventition militaire israélienne pour six mois au moins.

Les pro-négociations prétendent que les sanctions ont fonctionné puisqu’elles ont amené Rouhani à « la table des négociations » et qu’il est donc équitable de les lever si l’Iran s’engage sur la voie d’un programme nucléaire pacifique. Mais si les négociations fonctionnent, pourquoi justement arrêter ? Il faut les maintenir jusqu’à ce que les iraniens stoppent totalement d’eux-mêmes leur programme, contraint par la puissance économique des sanctions ! D’autant qu’Obama étaient contre ces sanctions que le congrès américain l’a forcé à signer.

J’ai envie de croire à une issue pacifique à l’agressivité iranienne, mais je ne peux ignorer ces faits, les récentes déclarations anti-israéliennes (alors même les négociations étaient en cours !) et le rejet de l’accord par les seuls pays vraiment concernés par un iran nucléaire, c’est à dire Israël, l’Egypte et l’Arabie Saoudite. Il ne nous reste plus qu’à attentre six mois pour juger sur pièce d’un éventuel accord final…

 

Propagande islamiste ou anti-islamiste ?

20 septembre 2012 Laisser un commentaire

Vu par les médias occidentaux, l’incident parait simple : une magnifestation islamiste protestant un film tourné an anglais ridiculisant le prophète musulman a dégénéré et plusieurs citoyens américains de l’ambassade américaine de Lybie sont morts. Le producteur serait un juif israélien. L’opposition juifs/musulmans rassure, le paradigme actuel est sauvé. Obama trémousse de gêne et Clinton a l’air tellement attristé qu’on dirait qu’elle vient de perdre son chien.

Le petit problème, c’est que cette explication de nos médias fénéants est une lecture tellement superficielle qu’elle en est mensongère.

Voici la vraie histoire.

Il y a un an, un copte naturalisé américain, Nakoula Basseley, tourne un filme en Californie qu’il nomme devant les acteurs « Warrior of sand« . Il se fait lui même passer pour un israélo-américain, Sam Bacile. Le long métrage frôle alors la série Z : décors en cartons, arrière-plan incrusté risible, jeux d’acteurs minables et scénario incompréhensible. En post-production, et à l’insu du réalisateur Alan Roberts et des acteurs, Nakoula fait grossièrement doubler les mots « Mohammed » ou « Prophet » sur certains scènes transformant son film en une parodie de la vie de Mahomet. Le titre est changé en « Innocence of muslims« . Le film aurait été projeté une seule fois à Los Angeles dans l’indifférence totale.

Il y a deux mois, un extrait de 14 minutes (en version doublée offensive) est posté sur Youtube. Un egyptien anonyme va le sous-titrer en arabe egyptien et des chaînes de télévision arabes vont en diffuser plusieurs extraits. On pourrait donc voir là une chaîne d’évènements incontôlés et incontrôlables. Mais les émeutes qui ont conduit à la mort des quatre américains à Benghazi ont eu lieu le…. 11 septembre 2012. Cette date n’est pas anodine, les islamistes attachent énormément d’importance au jour auquel ils décident de lancer un attentat ou une attaque contre leurs ennemis.

Ma version, que j’estime mille fois plus probable que celle ressacée mollement par la presse française, est que, pour galvaniser une magnifestation anti-américaine qui DEVAIT avoir lieu le 11 septembre, il fallait une excuse. Un évènement complémentaire venant resserer les liens des « opprimés » et ameuter un maximum de « révoltés ». Un groupe de musulmans, probablement lié au parti salafiste egyptien qui essaye de se faire une place derrière l’imposant parti des Frères Musulmans victorieux des élections nationales, a cherché et trouvé une vidéo anti-islam, l’a sous-titré et l’a transmise aux médias arabes complaisants.

La prise de l’ambassade US en Lybie et de la safe house adjacente était clairement préparée. Obama sait très bien que des islamistes ont tendu une ambuscade à son personnel et cache mal sa déception. Sa stratégie d’appaisement, qui avait justement commencé par son discours au Caire, est un échec cuisant.

L’ennemi le plus bête du monde

Depuis ce nouveau 11 septembre, des magnifestations ont eu lieu du Maroc au Yemen, et 12 personnes sont mortes (4 par la police, 8 par une bombe islamiste contre des travailleurs étrangers). En France, on a scandé « Mort au juifs » dans une magnifestation pro-islamiste avant de prier en pleine avenue des Champs-Elysées. Une autre, qui a été refusée par la Police, devait avoir lieu devant l’ambassade américaine demain.

Il est juste ahurissant que des groupuscules essayent de démontrer que l’islam n’est pas une religion sanguinaire et ridicule comme présentée dans le film Innonce of muslims en tuant, pillant et hurlant des menaces et des versets du Coran en public.