Archive

Posts Tagged ‘Gaza’

Témoignage de Nira Lee, agent de liaison dans l’armée pendant la guerre contre le Hamas

28 novembre 2012 Laisser un commentaire

In my position, I see the surgical airstrikes, and spend many hours with the UN, ICRC, and NGO officers reviewing maps to help identify, and avoid, striking civilian sites. One of our pilots who saw a rocket aimed at Israel aborted his mission when he saw children nearby — putting his own civilians at risk to save Gazans. At the end of the day, what these « disproportionate numbers » show is how we in Israel protect our children with elaborate shelters and missile defense systems, whereas the terror groups in Gaza hide behind theirs, using them as human shields in order to win a cynical media war.

http://www.americanthinker.com/2012/11/what_i_saw_during_operation_pillar_of_defense.html

Loin des clichés occidentaux et des dessins antisémites de la presse arabophone.

Publicités

Après la guerre de Gaza, la guerre de Gaza ?

25 novembre 2012 Laisser un commentaire

Et si la trêve n’est qu’une étape vers un conflit plus violent encore ?

Certains commentateurs spéculent que Netanyahu pourrait simplement avoir obéit aux pressions américaines car ils ne voulaient pas d’un nouvel affrontement entre lui et Obama à deux mois d’élections nationales. D’ailleurs ses récentes déclarations montrent bien que Tsahal est préparé à un nouveau show.

Le Hamas, lui, dit ouvertement que l’arrêt d’importation d’armes via les tunnels ne fait pas parti de l’accord de cessez-le-feu. De plus, les sattelites montrent que l’Iran s’active à réarmer le mouvement islamiste de Gaza. Haniyeh a même remercié ce jeudi, « ceux qui avaient fourni des armes et de l’argent, spécialement l’Iran ».

La route du Soudan est d’ailleurs confirmé. Un récent article du Jerusalem Report confirme les liens très étroits entre les régimes soudanais et iraniens. Cette alliance remonte aux années 80 où les deux régimes pariah se sont alliés, le soudan reçoit pétrole et soutien politique et les mollahs peuvent utiliser le territoire soudanais (mer et terre) pour envoyer des armes aux groupes armées à Gaza et au Liban. L’appui des israéliens aux chrétiens et animistes du sud du Soudan a finalement payé avec la création d’un état ami du Sud-Soudan. Je ne doute pas que les israéliens utilisent son espace aérien pour surveillet et/ou frapper des installations iraniennes au Soudan-Nord comme ils l’ont fait il y a quelques mois sur une énorme usine (ou entrepôt ?) de fabrication de missiles.

Encore une fois, un conflit israélo-arabe n’a pas eu une issue clair car un troisième homme, la communauté internationale, en prend activement part.

English: Grad rocket fired from Gaza hits Sout...

English: Grad rocket fired from Gaza hits Southern Israeli city of Beer Sheva and destroys a kindergarten classroom (Photo credit: Wikipedia)

Alors qui a gagné ?

25 novembre 2012 Laisser un commentaire
Strong against the Hamas

Strong against the Hamas (Photo credit: Hadar)

Alors qui a gagné ?

Après huit jours de guerre entre Israël et le Hamas, peut-on déjà dresser un bilan ?

Israel a gagné ?

  • Le Hamas a perdu plusieurs de ses haut-commandants et son chef militaire
  • Le Hamas a perdu plusieurs milliers de roquettes et la majorité de ses missiles
  • Le Hamas a perdu plusieurs de ses bâtiments
  • Le Hamas devra payer pour reconstruire les centaines de structures détruites par Tsahal
  • Israël a redoré son blason simplement en se défendant plutôt que recevoir passivement des tirs de Gaza
  • Israël a prouvé que son système anti-missile « Dôme de fer » fonctionne et protège efficacement les zones urbaines (85% d’efficacité)
  • En acceptant une trêve à la demande des américains, Israël recevra plus d’aides financières du gouvernement Obama et une protection diplomatique importante à la veille de la demande de reconnaissance d’un état palestinien par Abbas à l’ONU.
  • Un récent article du Jerusalem Post montre que les villes proches du Gaza continuent d’attirer des israéliens du centre contrairement à l’image populaire que le sud se dépeuple. Une preuve supplémentaire de la résilience du peuple juif.
  • La gauche israélienne salue Netanyahu pour avoir donné une chance à « la paix ». Mais les sondages montrent qu’un peu plus de 50% des israéliens tous secteurs confondus souhaitaient que Tsahal continue les bombardements et 20% voulaient même une invasion terrestre. A noter que les haredim sont les plus pro-guerre, ainsi certains commentateurs n’ont pas manqué de critiquer l’hypocrisie de ceux qui refusent de servir dans l’armée…
Flickr - Israel Defense Forces - Headquarters ...

Flickr – Israel Defense Forces – Headquarters of the Military Wing of Hamas (Photo credit: Wikipedia)

Le Hamas a gagné ?

  • Les israéliens ont renoncé à rentrer dans Gaza, laissant une grande quantité d’armes et de matériaux dans les mains des hommes du Hamas
  • Malgré la surveillance impressionante des drônes israéliens, des bombardements de l’aviation israélienne et du dôme de fer, les terroristes palestiniens ont tué à trois reprises des israéliens (tous civils sauf un)
  • Le Hamas a revendiqué l’attentat sans victime d’un bus au centre de Tel-Aviv pendant le conflit armé
  • Le Hamas a acquis une légitimité internationale en étant l’interlocuteur unique de l’Egypte pendant les pourparlers de cessez-le-feu
  • Le deal entre l’Egypte, Israël et le Hamas est censé faciliter le transit de marchandises ainsi que la pêche en mer
  • Le Hamas peut compter sur un élan national autour de son équipe dirigeante (alors que sa popularité descendait lentement) pendant les semaines à venir.

Le Fatah a perdu et ça on en est sur !

  • Abbas était totalement inutile pendant le conflit, incapable d’avoir la moindre influence sur 1/3 de sa population
  • Abbas risque maintenant de passer pour un extremiste auprès des israéliens qui le croyaient encore modéré : il a soutenu le Hamas et fait porter le blâme entièrement sur le gouvernement israélien. Les Brigades des martyrs d’al-aqsa, la branche armée du Fatah a même annoncé avoir envoyé plus de 500 roquettes sur Israël pendant le conflit !
  • Son pari de reconnaissance à l’ONU est compromis et plusieurs état européens, plutôt propalo, lui ont demandé en vain de retarder ou d’annuler sa requête.

Mon opinion

Je suis paradoxalement satisfait du cessez-le-feu. Le calme et la déterrence israélienne sont en partie restorés. Le test « live » du dôme de fer montre que ce choix stratégique s’avère excellent et pourra même nous protéger du Hezbollah et de l’Iran, bien plus dangereux que le chiwawa gazaoui. Je suis déçu qu’Israël ne considère toujours pas des mesures punitives « passives » comme coupé l’électricité et l’eau qu’elle fournit gratuitement à ses ennemis.

Ironie gauchiste

25 novembre 2012 3 commentaires

JAzriely Center, view from "Migdal-Ha-Yove...eudi 15 novembre s’est tenue une conférence à Tel-Aviv où on discuta, dans des fauteuils en cuir qui font du bruit quand on bouge, du statut juridique de la Judée-Samarie.

Tous les points de vue ont été évoqués, de « l’apartheid » à l’annexation, en passant par le statut particulier de ces territoires qui n’appartiennent à personne (la Jordanie l’a abandonné en 1988 sans qu’Israel ne l’intègre complètement) mais sont revendiqués par plein de monde.

La conférence fut interrompue, alors que les échanges commençaient à être vifs, car pour la première fois depuis 20 ans une sirène d’alerte à retentit dans tout le quartier. Les arabes de Gaza envoyaient des missiles de fabrication iranienne sur la capitale israélienne pour la première fois. On peut espérer que la fuite vers la chambre forte la plus proche a ouvert les yeux de certains gauchistes mais je ne retiendrais pas mon souffle en attendant…

Catégories :Gaza, Israel, Processus de paix Étiquettes : , , ,

Bilan de l’Opération Pillier de défense

23 novembre 2012 Laisser un commentaire
  • Nom officiel : ʿAmoud ʿAnan, lit. « pillier de nuage »
  • 8 jours de combats
  • Trêve signée entre, l’Egypte et Israël d’un côté et l’Egypte et le Hamas de l’autre, ne s’agissant ni d’un cessez-le-feu ni d’un accord de paix temporaire.

Côté israélien :

  • 1500 sites terroristes ciblés
  • 30 terroristes haut-gradés du Hamas et du Jihad Islamique éliminés
  • 980 lanceurs de roquettes sous-terrain et 200 tunnels illégaux entre l’Egypte et Gaza détruits
  • des douzaines de missiles iraniens longue portée détruits
  • 421 interceptions de roquettes et missiles en huit jours, soit ~85% des tirs sur zones habitées, une protection inégalée dans le monde
  • 120 militants et terroristes palestiniens et 57 civils tués, sans oublier que le Hamas utilise des boucliers humains car ils font une excellente publicité médiatique alors que Tsahal avertit par téléphone, par feuille papier et par bombe sonore les civils afin qu’ils puissent fuir avant une attaque.

Côté palestinien :

  • 6 israéliens tués : 3 habitants de Kiryat Malakhi(*), 2 soldats et 1 bédouin(**) du Negev
  • au moins 9 palestiniens ont été tué accidentellement (roquettes) ou intentionnellement (accusés de traîtrise) par d’autres palestiniens pendant les 8 jours de conflit
  • plus de 200 blessés israéliens dont au moins 2 gravement
  • 1506 roquettes tirées (***) sur Israël, la majorité dans les villes et villages du sud-ouest mais aussi :
    • pour la première fois, un Grad visant la centrale atomique de Dimona
    • pour la première fois, plusieurs roquettes sur Jerusalem (banlieue sud)
    • pour la première fois depuis la guerre du Golf de 1991 vers Tel Aviv
    • pour la première fois des missiles iraniens Fajr d’une portée maximale de 75km
    • 152 roquettes sont retombées sur la bande de Gaza, soit trois fois plus que des roquettes ayant effectivement touchées une zone urbaine israélienne !
  • un attentat non-kamikaze (faisant « seulement » des blessés) dans un bus au centre de Tel-Aviv la veille de la trêve

Le danger des roquettes de Gaza expliqué

(*) D’après le Jerusalem Post, le père serait resté avec deux membres de sa famille à la fenêtre pour « voir ou photographier le missile du Dôme de fer » au lieu d’aller s’abriter dans un des abris où les israéliens se réfugient lorsqu’une sirène retentit.

(**) Un arabe musulmun de 29 ans habitant un petit village en Israël

(***) roquettes interceptées par le Dôme de fer et celles retombées hors d’Israël inclues

Rachel Corrie

30 août 2012 2 commentaires

Rachel Corrie était une juive américaine née à Olympia dans le nord-ouest des Etats Unis. Elle est morte le 16 mars 2003 à 24 ans à peine.

Elle est une martyre célèbre dans le monde arabo-musulman car elle fut écrasée par un tracteur de l’armée israélienne à Rafah, dans une zone interdite au public dans le sud de Gaza pendant la deuxième intifada. A cette époque, les israéliens contrôlaient ce poste frontière dans le but de détruire les tunnels d’où les arabes palestiniens introduisaient armes et contrebande. Aujourd’hui, Rafah est contrôlé par l’Egypte qui, comme Israël il y a 10 ans, ouvre le passage des personnes mais pas des biens.

Corrie est populaire dans les médias arabes et de la gauche occidentale : films, documentaires, pièces de théâtres et webclips ont été réalisés pour exalter son geste et sa mort. La réalité me semble tout autre : c’était une jeune femme sensible qui s’est laissée embrigader par les mouvements gauchistes pro-palestiniens.

Mr et Mme Corrie ont trainé en justice Tsahal et le gouvernement israélien pendant des années, et ont fini par perdre avant-hier devant la cour de justice de Haifa. Cette dernière a jugé l’Etat d’Israël non responsable car le lieu de l’incident se trouvait en zone de guerre, il s’agit donc d’un accident et un état ne peut en être responsable.

Les parents sont un stéréotype du couple juif démocrate dégoulinant de bons sentiments à partir du moment où la supposée victime n’est pas juive. Ils sont anti-religieux et se fichent de savoir que montrer une image négative des juifs aux non-juifs est fortement déconseillé par la halakha.

Rachel étudia les arts (surpris ?) à The Evergreen State College, petite université établie en 1967 (ce genre de détail ne s’invente pas). Cet établissement encourageait et récompensait par des credits les voyages de ses étudiants en zone de guerre comme Gaza. La jeune utopiste n’était pas une débutante dans le militantisme, puisque 6 semaines plutôt elle fut photographiée dans une démonstration anti-guerre en Irak à Gaza où elle brula un drapeau américain. Elle savait également que les étrangers étaient utilisés à Gaza comme « bouclier humain » et on lui avait dit de ne jamais mentionner sa judaïté ni de parler arabe (dont elle avait appris quelques mots) car elle aura pu se faire suspecter d’être un espion israélien.

Rachel faisait parti de cette jeunesse occidentale, élevée par des parents de gauche, qui cherche un but à son existence. L’humanitaire est attrayant et exotique. Le choix de défendre des arabes palestiniens n’est pas anodin. Des arabes car ils sont les ennemis des Etats Unis. Des palestiniens car ils sont les ennemis des juifs. Les deux identités de Corrie. Il existe bien d’autres peuples en Asie et en Afrique, vraiment victimes d’autres peuples, sans état et sans perspective économique. Mais ceux-là n’intéressent pas la jeunesse occidentale car ils n’ont pas en face d’eux des juifs. Comme l’avait décrit un commentateur dont j’ai oublié le nom, partir défendre les « palestiniens » contre les « israéliens » c’est se faire peur sans prendre de risque. Ces activistes savent, sans l’admettre, qu’Israël choie la vie et fait le maximum pour épargner toute personne innocente. C’est pour ça que Corrie fut la seule activiste jamais blessé par un bulldozer alors qu’ils revendiquaient des douzaines de tentatives de blocages de démolition par jour. Mais cette fois ci, le conducteur, un simple immigrant russe en Israël, ne l’avait pas vu. Le triple blindage (verre, plaque de métal et grille), le bruit du moteur et l’inconscience d’une jeune femme sont les seuls responsables.

« L’esprit pour lequel elle est morte vallait une vie. L’idée de resistance, cet esprit de resister à cette force brutale d’occupation, vaut n’importe quoi. Beaucoup, beaucoup de palestiniens donnent leurs vies tout le temps. Donc la vie d’un international vaut largement, je pense, l’esprit de resistance à l’oppression. »

Joseph Smith, membre de l’ONG International Solidarity Movement et guide de Rachel Corrie, à son enterrement.

Après avoir abusé de sa jeunesse, les parents de Corrie, les activistes de ISM et les pro-palestiniens de tout poil, instrumentalisent sa mort.

Gaza de plus en plus indépendant

24 juillet 2012 Laisser un commentaire

Finalement le plan de Sharon de désangagement de Gaza était peut être de couper tout lien entre cette bande et la Judée-Samarie.

C’est ce que pense G. Baskin, commentateur et activiste israélien d’extrême gauche, dans un article ironique paru dans le Jerusalem Post d’hier.

C’est ce que pourrait faire indirectement les Frères Musulmans après leur victoire en Egypte. Ils ont en effet du mal à continuer le blocus (et oui Israël n’est pas le seul à bloquer tout flux depuis et vers Gaza depuis la prise du pouvoir du Hamas) alors qu’un parti politique frère dirige des arabo-musulmans en tout point similaire aux egyptiens.

Yasser Othman, diplomate egyptien à Ramallah, a déclaré que les palestiniens pourront rester en Egypte 72 heures au lieu d’être immédiatement renvoyer chez eux. Une libre circulation des personnes me semble inéluctable alors qu’une libre circulation des biens n’est pas prêt d’arriver toujours selon Othman.

Le Hamas pourrait trouver dans la réserve de gaz au large de Gaza une raison supplémentaire pour s’affranchir totalement de Ramallah et d’Abbas. Les relations du futur gouvernement Syrien (lorsqu’Assad sera tombé) avec les mouvements chiites du levant seront déterminantes pour l’avenir de l’ancien territoire des philistins.