Archive

Posts Tagged ‘Haaretz’

Suivez ici la campagne électorale israélienne ! (maj fréquente)

8 décembre 2012 1 commentaire

Suivez les derniers ralliements et évenements politiques !

Update 25/10 :

  • Omer Bar-Lev : fils d’un ancien haut gradé de l’armée israélienne –> ‘Avoda
  • Chili Tropper : éducateur du secteur sioniste religieux modéré –> ‘Avoda
  • Nino Abesadze : député Kadima –> ‘Avoda
  • Shamalov-Berkovich : député Kadima –> Likoud
  • Arye Bibi : député Kadima –> Likoud
  • Adi Kol : fondatrice de « Université de la nation » qui dispense des cours universitaires pour personnes handicapées –> Yesh ‘Atid
  • Karin Alhrar : responsable d’un cabinet juridique universitaire gratuit –> Yesh ‘Atid

Update 27/10 :

  • Nachman Shai : Kadima –> ‘Avoda
  • Rabbi Piron : –> Fondateur de Tzohar, organisation rabbinique moderne orthodoxe –> Yesh ‘Atid (2ème sur la liste après Lapid !)
  • Shlomo Maoz : économiste réputé –> Likoud

Update 01/11 :

  • Ofer Shelach : journaliste au quotidien gauchiste du soir Ma’ariv –> Yesh ‘Atid
  • Miki Rosenthal : journaliste au quotidien gauchiste Ha’aretz –> ‘Avoda
  • Aryé Déri : très populaire ancien leader du Shas, de retour après une condamnation controversée –> Shas
  • Moshe Kahlon : l’ancien ministre des affaires sociales d’origine séfarade menace de quitter le Likoud pour former un parti centriste avec Livni

Update 12/11

  • Moshe Kahlon : a finalement abandonné l’idée de former un nouveau parti. Netanyahu pousse un grand soupir de soulagement.
  • Naftali Bennett : l’ancien leader des communautés de Judée et Samarie a gagné la primaire de Bait Yehudi avec 67% des voix, seulement six mois après son entrée dans le parti sioniste-religieux
  • Tzipi Livni : l’ancienne chef de l’opposition annoncera vraisemblablement jeudi, dans quel parti ou coalition elle se placera pour les prochaines élection. Elle laisse la porte grande ouverte à Olmert qui ne se décidera que début décembre.

Update 24/11

  • Tzipi Livni : a annoncé la formation d’un nouveau parti de centre-gauche qui prendra la nom qu’elle avait suggérait pour la création de Kadima, Parti de la Responsabilité Nationale. Yacimovitch a répondu qu’elle devrait intégrer ‘Avoda plutôt que diviser l’opposition. Un récent sondage montre en effet que le groupe de Livni ne prend des voix qu’aux partis de centre-gauche (Kadima, Yesh ‘Atid et ‘Avoda) et non à Likoud Beiteinou.
  • Ichud Leumi : Le parti « Union Nationale » n’est pas très uni puisque les sous-groupes Eretz Yisrael Sheilanou (proche de feu-Rav Kahane) et HaTikva (nationaliste laïque du Dr Arye Eldad) quitte l’union pour créer une liste électorale séparée appelée « Israël Fort » (ça rappelle Sarkozy !). Les groupes restants de l’union sont Moledet, qui cède la marque « ‘Ichud Leumi » au dernier et plus important des groupes, Tekuma. C’est donc Moledet-Tekuma qui rejoint Bait Yehudi dans une liste commune de sionistes religieux. Cette division ne semble pas affecté la liste qui est toujours estimée à 8-10 sièges sur 120.
  • Dov Lipman, activiste et éducateur haredi originaire des Etats-Unis –> Yesh ‘Atid. Lipman n’a finalement pas choisi la liste de Amsalem qui correspond pourtant bien mieux à ces valeurs. Lapid, le leader et fondateur de Yesh ‘Atid, veut clairment montrer que son parti ne sera pas anti-religieux comme le fut celui de son père, Shinouï (lit. « Changement » mais on avait compris dans quel sens…)

Update 02/12

  • Livni finallement nommé son parti HaTénoua, « Le Mouvement », avec comme sous titre « Dirigé par Tzipi Livni (pour que les personnes qui n’auraient pas entendu parler du parti puisse voter sur la « marque » Tzipi Livni dans l’isoloir). Il est composé de 6 membres de Kadima au moment de l’annonce de sa formation.
  • Amram Mitzna : ancien maire travailliste de Haifa et ancien leader déchu de ‘Avoda –> HaTénoua
  • Meir Sheetrit : Kadima –> HaTénoua
  • Liste définitive du Likoud : Feiglin, sioniste-religieux qui tente de porter les valeurs juives de l’intérieur de Likoud plutot que de le faire depuis des petits partis de droite, est cette fois sur d’être député car il a obtenu la 14ème place. Dany Dannon, le jeune leader du « Likoud International » a créé la surprise en arrivant en 5ème position. Globalement, le parti s’ancre clairement à droite et des ténors modérés comme Meridor ou Begin sont hors course pour la prochaine Knesset !
  • Liste définitive de ‘Avoda
  • Liste définitive de Bait Yehudi-Tekuma (sionistes-religieux)

Update 04/12

  • Liste définitive de Yesh ‘Atid
  • Liste définitive de Yahadut Hatorah
  • Liste définitive de Yisrael Beitenou : certains membres controversés ont été sortis de la liste ou ont démissionné. C’est le cas de Anastasia Michaeli qui avait eu une altercation remarquée avec un député arabe travailliste l’année dernière. C’est également le cas du ministre du tourisme Stas Meseznikov, suspecté de fréquenter les night clubs et de manquer des rendez-vous de travail pour cause de « cuite »…
  • Tzipi Livni a échoué à ammener les personnes suivantes dans son nouveau « mouvement » : le journaliste Ben-Dror Yemini, le contrôleur public Micha Lindenstraus, l’ancien patron de Teva (grande société pharmaceutique israélienne) Shlomo Yanai, l’économiste réputé Manuel Trajtenberg et le modéré du Likoud Dan Meridor.

Update 8/12

  • La date limite de dépôts des listes étant passée, plus aucun changement ne pourra être fait désormais. La vraie campagne peut commencer !
  • Liste définitive de Shas
  • Liste définitive de Likoud Beitenou
  • Liste définitive de AmShalem  : je suis très déçu du comportement de ce rabbin séfarade qui avait pourtant une bonne philosophie : « un Judaïsme sioniste, nationaliste, de Torah et de travail, de service à l’armée et d’acceptation des différences des autres ». Amsalem n’a finalement attiré aucun gros candidat susceptible de l’aider à passer le minimum de 2% pour entrer à la Knesset. Il aurait du s’allier avec BaitYehudi qui partage la majorité de ses convictions, plutôt que de diluer le vote séfarade.
  • HaYérakim (« les verts ») –> HaTénoua (Livni)
  • Amir Peretz : numéro 2 de ‘Avoda –> HaTénoua. La seule et unique prise de Livni car son parti ressemblait beaucoup à un cannot de sauvetage de députés Kadima au chomâge…
  • Ehud Olmert renonce à retourner en politique suite à sa petite condamnation. J’ai beaucoup aimé son « j’avais jamais dit que je revenais ! ». Peut être. Mais tu as bien laissé planer le doute pour tâter le terrain, gros malin !

Fin de la pré-campagne. Continuez à suivre la campagne officielle sur La Voie Juive !

Publicités

Ma’ariv devient la propriété d’une société sioniste religieuse

9 septembre 2012 Laisser un commentaire

En Israël, avant l’arrivée d’Internet, le paysage des quotidiens nationaux est occupé par trois journaux :

  • Yediot a’haronot : lit « Les dernières nouvelles », politiquement au centre-gauche, c’est le quotidien le plus vendu en Israël avec 300 000 exemplaires. Quand on compare ce chiffre avec le nombre d’adultes en Israël et le fait que l’édition du dimanche est deux fois plus vendue, on se rend compte à quel point la place de l’info écrite est importante en Israël ;
  • Ma’ariv : 160 000 exemplaires diffusés le soir d’où son nom signifiant « [Nouvelles] Du soir » ou « Soirée ». Il est le plus à gauche des quotidiens nationaux.
  • Ha’aretz : lit. « Le Pays », 75 000 exemplaires, à gauche politiquement et très élitiste, il a longtemps été le deuxième le plus lu en terre sainte ;

Avec l’arrivée d’Internet, Ha’aretz et Ma’ariv ont beaucoup soufferts de la concurrence de sites de news et de Yediot qui fut le seul à avoir bien pris le virage numérique. Mais c’est surtout l’apparition du gratuit « Yisrael HaYom » (lit. « Aujourd’hui en Israël ») qui a détruit l’oligopole.

Edité par  Sheldon Adelson, proche de la droite israélienne, HaYom offre une lecture plus nationaliste des évenements et surtout plus en phase avec l’opinion de la majorité des israéliens. Avec 275 000 abonnés (350 000 le dimanche) et une couverture de 32% de l’électorat, HaYom se dispute avec Yediot la plus de numéro un.

C’est dans ce contexte que Nochi Dankner, chairman de Discount Investement Corporation et propriétaire de Ma’ariv a vendu ses parts à Shlomo Ben-Tzvi, éditeur de Makor Rishon, le premier journal nationaliste religieux d’Israël. Grâce à cette accord, le quotidien n’est plus menacé de disparaitre (Dankner souhaitait supprimer la version papier et ne garder que la version en ligne !) mais les licenciements devraient se poursuivre, des transferts de personnel de Ma’ariv vers Makor Rishon auront lieu dès la signature définitive de l’accord.

Ma’ariv sera donc de plus en plus à droite ou disparaitra si les ventes restent aussi faibles.