Archive

Posts Tagged ‘iran’

Quelques bonnes nouvelles ?

8 décembre 2013 Laisser un commentaire

Good news from IsraelDevant le flot d’analyses apocalyptiques sur le deal irano-occidental (et je place l’Iran en premier de façon délibérée), je vous propose quelques liens qui pourraient vous remonter le moral sur la sitation en Israël :

Forte hausse du nombre de démarrages d’habitations en Judée et Samarie

Le nombre d’habitations achevées est toujours extrêmement faible (moins de 1500 en rythme annuel, contre plus de 2000 en 2009) mais au moins le nombre de nouvelles constructions s’accélère et les récentes déclarations du gouvernement israélien vont dans le bon sens.

Loi obligeant un référendum pour toute cession ou échange d’une partie de Jérusalem, sur le point de passer

Netanyahou a donné le dernier feu vert pour obliger le gouvernement à un référendum dans le cas où un accord de paix avec les arabes palestiniens impliquerait de donner ou échanger des terres de Jérusalem. Le reste de la Judée et la Samarie ne sont malheuresement pas inclus. On remerciera les députés du Likoud et de Bayit Yéhoudi pour avoir insister sur cette loi forcément détestée par la gauche israélienne.

Le « Conseil des droits de l’homme » onusien va inviter Israël dans le groupe géographique « Western Europe and Others »

Empêchée de rentrer dans le groupe asiatique par les nations musulmanes du moyen-orient, les européens vont finalement faire entrer Israel dans leur groupe (un peu comme pour les tournois sportifs !). Cela était une pré-condition à la ré-admission d’Israël dans le Conseil qu’elle avait quitté en 2012 à cause de son obsession anti-israélienne et pro-arabe. Il est malheureusement toujours fréquent, qu’en une session, le Conseil condamne plusieurs fois Israël et aucun autre état dans le Monde ! Voir également mon billet ici.

La circoncision ne diminue pas le plaisir, un méta-étude scientifique récente affirme

Des scientifiques australiens ont étudié 40 études menées sur la circoncision et affirme que celle-ci ne diminue ni la sensitivité, ni le plaisir sexuel. Les quelques études précédentes affirmant le contraire n’étaient pas assez rigoureuses. L’équipe australienne rappelle que la circoncision diminue ou fait disparaitre les risques :  de cancer du pénis, de la prostate (pour les hommes), des cervicales (pour les femmes), d’infections causées par l’HPV, le Chlamydia et même par le VIH. La quasi-totalité de la population israélienne est circoncise à un très jeune âge, suivant le commandement de la Torah de circoncire son fils au huitème jour. Cette acte marque l’alliance entre Dieu et son peuple, un homme non-circoncis se place donc en dehors de la communauté même si halakhiquement il reste juif.

Publicités

La fausse victoire de l’Occident sur le nucléaire iranien

24 novembre 2013 Laisser un commentaire

Image de l'agence de presse publique iranienne montrant le drapeau iranien au dessus des noms des pays du P5+1.Ce dimanche les américains, russes, chinois, français, britanniques et allemands ont signé un accord avec les iraniens sur la question du nucléaire en Iran. Cet accord est présenté par la presse mondiale et par Obama comme historique. Il garantirait que l’Iran n’acquérirait pas l’arme nucléaire et permettrait la reprise des relations politiques et commerciales entre l’Iran et les Etats-Unis après près d’un quart de siècle de gel.

Mais comme le relève MenaPresse, il n’y a aucun réel accord : il s’agit d’un joint plan of action de 6 mois basé sur des voluntary measure iraniennes.

Mais comme le note plusieurs éditoriaux dont celui du Jpost, cela n’empêchera pas  l’obtention d’une bombe par les mollahs : au mieux cela ralentira le programme.

Mais comme le revèla la chaîne 10 israélienne , des pourparlers secrets bilatéraux US-Iran avant commencé avant les négociations officielles « P5+1« .

Et comme l’a dit Netanyahou en privé, il empêche toute interventition militaire israélienne pour six mois au moins.

Les pro-négociations prétendent que les sanctions ont fonctionné puisqu’elles ont amené Rouhani à « la table des négociations » et qu’il est donc équitable de les lever si l’Iran s’engage sur la voie d’un programme nucléaire pacifique. Mais si les négociations fonctionnent, pourquoi justement arrêter ? Il faut les maintenir jusqu’à ce que les iraniens stoppent totalement d’eux-mêmes leur programme, contraint par la puissance économique des sanctions ! D’autant qu’Obama étaient contre ces sanctions que le congrès américain l’a forcé à signer.

J’ai envie de croire à une issue pacifique à l’agressivité iranienne, mais je ne peux ignorer ces faits, les récentes déclarations anti-israéliennes (alors même les négociations étaient en cours !) et le rejet de l’accord par les seuls pays vraiment concernés par un iran nucléaire, c’est à dire Israël, l’Egypte et l’Arabie Saoudite. Il ne nous reste plus qu’à attentre six mois pour juger sur pièce d’un éventuel accord final…

 

Si l’occident frappe la Syrie, frappera-t-elle Israël ? [MIS A JOUR]

8 septembre 2013 Laisser un commentaire
English: Bashar al-Assad official portrait by ...

Bashar al-Assad portrait by Carlos Latuff

Cette question est sur toute les lèvres et les récentes déclarations ne sont pas optimistes !

27/8 : Netanyahu warns Israel will respond ‘fiercely’ if it sees any attempt of a Syrian attack

28/8 : Hezbollah: If Assad is threatened, we will hit Israel

28/8 : Israel will hold Assad responsible if Hezbollah attacks

29/8 : Iran commander: US strike on Syria will mean the ‘imminent destruction’ of Israel

Tout va probablement dépendre de l’intensité des frappes et de la capacité des américains à faire comprendre à Assad qu’une riposte empirerait son sort. Bashar est obsédé par son image de chef militaire, puisque contrairement à son frère et son père, il n’a jamais été un gradé militaire. A mesure que l’état syrien s’enfonce dans la guerre civile, massacrer d’innocents citoyens lui pose de moins en moins de problème. Il faut donc que l’intervention des occidentaux lui fasse peur personnellement et que Tsahal gonfle au maximum ses muscles afin d’éviter des tirs de roquettes syriennes sur Israël « à la Saddam ».

H » Ya’azor

EDIT du 8/9/13 :

5/9 : Report: US strike on Syria to be ‘significantly larger than expected’

6/9 : Report: Hezbollah preparing to defend Damascus, strike Israel if Syria situation worsens

6/9 : Report: US intercepts Iranian order to attack American interests in response to Syria strike

8/9 : Assad: Syria’s allies will retaliate in response to US strike

 

La Bulgarie et les Etats-Unis poussent l’UE à appeler le Hezbollah et le Hamas des organisations terroristes

16 février 2013 Laisser un commentaire

Après l’attentat d’un kamikaze dans un bus à l’aéroport de Sofia, tuant 5 israéliens et le chauffeur bulgare, la Bulgarie a logiquement démarré une investigation. Voir mon précédent billet ici.

Les regards se  portaient déjà vers l’axe shiite libano-iranien. Et effectivement, la police bulgare va remettre lundi un rapport aux autorités européennes accusant 3 libanais appartenant à la branche armée du Hezbollah (les bulgares insistent qu’il ne s’agit que de la branche armée et non du parti politique libanais). Un des trois hommes était le kamikaze, les deux autres sont toujours recherchés et tous avaient de faux passports créés au Liban.

Les agences de presse arabo-musulmanes affirment que des pressions israéliennes poussent la Bulgarie à faire cette accusation. Il est beaucoup plus probable que ce sont grâce aux américains, reconnus pour aider la police bulgare dans son enquête, que l’identité des criminels a été retrouvée.

Les britanniques, les américains et les israéliens ont déjà reconnus le Hezbollah comme une organisation terroriste. La Bulgarie a indiqué qu’au vu des résultats de l’enquête, elle n’aurait « pas le choix » que de faire de même… mais attend le GO des français et des allemands. En attendant, la police bulgare a expulsé une délégation du Hamas (connue comme le Hezbollah pour être soutenue par l’Iran) de Sofia, venu expliquer le point de vue palestiniens sur son conflit avec Israël.

Il n’est pas trop tard pour espérer voir les européens condamner ouvertement ces deux groupes de terroristes qui se cachent derrière des hommes politiques, des civils et des actions caritatives.

Pourquoi les femmes avec talith ou téfilines sont arrêtées au Kotel

16 février 2013 1 commentaire
In God We trust -Israel-

In God We trust -Israel- (Photo credit: Wikipedia)

Women of the wall est une organisation israélienne (mais largement financée par des américains) pronant la possibilité pour les femmes de prier avec des objets religieux traditionnellement et historiquement attribués aux hommes comme le châle de prayer, talith, et les phylactères de cuir, Téfilines.

Sa cheftaine, Anat Hoffman, invite systématiquement la presse ou s’assure de leur présence, avant d’aller « prier » au Kotel ha-ma’arivi. Hoffman et ses complices se plaignent de discrimination envers les femmes et comparent régulièrement Israël avec des pays musulmans mysogines comme l’Iran ou l’Arabie Saoudite.

La police, appliquant la loi israélienne, leur demande de se retirer du Kotel et d’aller à l’arche de Robinson, une section du mur en contrebas où les mouvements libéraux peuvent prier comme ils le souhaitent.

Hoffman refuse car elle ne souhaite pas juste prier, mais faire passer un message politique anti-orthodoxe. Son argument de discrimination d’un lieu public ne tient pas car si la plaza est publique, les derniers mètres près du mur sont considérés comme une synagogue, gérée par un rabbin appointé par le Rabbinat d’état israélien. C’est pourquoi la Haute Cour de Justice israélienne a confirmé la loi interdisant tout trouble à l’ordre public comme une prière féminine en habit traditionnel d’homme, et a invité les Hoffman à aller prier à l’arche de Robinson.

Après la guerre de Gaza, la guerre de Gaza ?

25 novembre 2012 Laisser un commentaire

Et si la trêve n’est qu’une étape vers un conflit plus violent encore ?

Certains commentateurs spéculent que Netanyahu pourrait simplement avoir obéit aux pressions américaines car ils ne voulaient pas d’un nouvel affrontement entre lui et Obama à deux mois d’élections nationales. D’ailleurs ses récentes déclarations montrent bien que Tsahal est préparé à un nouveau show.

Le Hamas, lui, dit ouvertement que l’arrêt d’importation d’armes via les tunnels ne fait pas parti de l’accord de cessez-le-feu. De plus, les sattelites montrent que l’Iran s’active à réarmer le mouvement islamiste de Gaza. Haniyeh a même remercié ce jeudi, « ceux qui avaient fourni des armes et de l’argent, spécialement l’Iran ».

La route du Soudan est d’ailleurs confirmé. Un récent article du Jerusalem Report confirme les liens très étroits entre les régimes soudanais et iraniens. Cette alliance remonte aux années 80 où les deux régimes pariah se sont alliés, le soudan reçoit pétrole et soutien politique et les mollahs peuvent utiliser le territoire soudanais (mer et terre) pour envoyer des armes aux groupes armées à Gaza et au Liban. L’appui des israéliens aux chrétiens et animistes du sud du Soudan a finalement payé avec la création d’un état ami du Sud-Soudan. Je ne doute pas que les israéliens utilisent son espace aérien pour surveillet et/ou frapper des installations iraniennes au Soudan-Nord comme ils l’ont fait il y a quelques mois sur une énorme usine (ou entrepôt ?) de fabrication de missiles.

Encore une fois, un conflit israélo-arabe n’a pas eu une issue clair car un troisième homme, la communauté internationale, en prend activement part.

English: Grad rocket fired from Gaza hits Sout...

English: Grad rocket fired from Gaza hits Southern Israeli city of Beer Sheva and destroys a kindergarten classroom (Photo credit: Wikipedia)

Utiliser l’arme de l’ennemi

10 octobre 2010 Laisser un commentaire

Un des principes les plus connus en temps de guerre est d’utiliser une arme de l’ennemi contre lui.

Par exemple pendant la guerre du Vietnam, les communistes vietkongs ramassaient les armes sur les cadavres des militaires américains, tout simplement parce qu’ils n’avaient pas les ressources financières pour en avoir de meilleures.

La plus grande peur aujourd’hui en Israël n’est plus le terrorisme palestinien, mais la menace nucléaire iranienne. Avec près de 6 millions de juifs concentrés dans un si petit territoire, Ahmadinejad ne rate pas une occasion de souhaiter « de rayer Israël de la carte ».

L’annexation de la Judée-Samarie, ou à minima de la Judée (théorie que j’avance régulièrement sur ce blog), augmenterait la proportion d’arabes en Israël de 20% actuellement à environ 30%. Mais la liberté de construction augmenterait l’enchevetrement des deux peuples à l’ouest du Jourdain. La probabilité d’une bombe atomique, lancée depuis l’Iran ou d’un proxy, serait fortement réduite par la présence importante de non-juifs et l’étroitesse d’Eretz Yisrael.

Les arabes ont longtemps prétendu que la démographie joue en leur avantage. Mais sans Gaza et sans retour des pseudo-réfugiés palestiniens, elle pourrait plutot « protéger » les juifs israéliens des armes de destructions massives. Un tel argument est, bien entendu, inapproprié pour avancer la solution de l’annexation ; il ne s’agirait que d’un avantage incongrus qu’il ne faut pas sous-estimer.

Catégories :Iran, Israel Étiquettes : , , , , , , ,