Archive

Posts Tagged ‘Jerusalem Post’

Alors qui a gagné ?

25 novembre 2012 Laisser un commentaire
Strong against the Hamas

Strong against the Hamas (Photo credit: Hadar)

Alors qui a gagné ?

Après huit jours de guerre entre Israël et le Hamas, peut-on déjà dresser un bilan ?

Israel a gagné ?

  • Le Hamas a perdu plusieurs de ses haut-commandants et son chef militaire
  • Le Hamas a perdu plusieurs milliers de roquettes et la majorité de ses missiles
  • Le Hamas a perdu plusieurs de ses bâtiments
  • Le Hamas devra payer pour reconstruire les centaines de structures détruites par Tsahal
  • Israël a redoré son blason simplement en se défendant plutôt que recevoir passivement des tirs de Gaza
  • Israël a prouvé que son système anti-missile « Dôme de fer » fonctionne et protège efficacement les zones urbaines (85% d’efficacité)
  • En acceptant une trêve à la demande des américains, Israël recevra plus d’aides financières du gouvernement Obama et une protection diplomatique importante à la veille de la demande de reconnaissance d’un état palestinien par Abbas à l’ONU.
  • Un récent article du Jerusalem Post montre que les villes proches du Gaza continuent d’attirer des israéliens du centre contrairement à l’image populaire que le sud se dépeuple. Une preuve supplémentaire de la résilience du peuple juif.
  • La gauche israélienne salue Netanyahu pour avoir donné une chance à « la paix ». Mais les sondages montrent qu’un peu plus de 50% des israéliens tous secteurs confondus souhaitaient que Tsahal continue les bombardements et 20% voulaient même une invasion terrestre. A noter que les haredim sont les plus pro-guerre, ainsi certains commentateurs n’ont pas manqué de critiquer l’hypocrisie de ceux qui refusent de servir dans l’armée…
Flickr - Israel Defense Forces - Headquarters ...

Flickr – Israel Defense Forces – Headquarters of the Military Wing of Hamas (Photo credit: Wikipedia)

Le Hamas a gagné ?

  • Les israéliens ont renoncé à rentrer dans Gaza, laissant une grande quantité d’armes et de matériaux dans les mains des hommes du Hamas
  • Malgré la surveillance impressionante des drônes israéliens, des bombardements de l’aviation israélienne et du dôme de fer, les terroristes palestiniens ont tué à trois reprises des israéliens (tous civils sauf un)
  • Le Hamas a revendiqué l’attentat sans victime d’un bus au centre de Tel-Aviv pendant le conflit armé
  • Le Hamas a acquis une légitimité internationale en étant l’interlocuteur unique de l’Egypte pendant les pourparlers de cessez-le-feu
  • Le deal entre l’Egypte, Israël et le Hamas est censé faciliter le transit de marchandises ainsi que la pêche en mer
  • Le Hamas peut compter sur un élan national autour de son équipe dirigeante (alors que sa popularité descendait lentement) pendant les semaines à venir.

Le Fatah a perdu et ça on en est sur !

  • Abbas était totalement inutile pendant le conflit, incapable d’avoir la moindre influence sur 1/3 de sa population
  • Abbas risque maintenant de passer pour un extremiste auprès des israéliens qui le croyaient encore modéré : il a soutenu le Hamas et fait porter le blâme entièrement sur le gouvernement israélien. Les Brigades des martyrs d’al-aqsa, la branche armée du Fatah a même annoncé avoir envoyé plus de 500 roquettes sur Israël pendant le conflit !
  • Son pari de reconnaissance à l’ONU est compromis et plusieurs état européens, plutôt propalo, lui ont demandé en vain de retarder ou d’annuler sa requête.

Mon opinion

Je suis paradoxalement satisfait du cessez-le-feu. Le calme et la déterrence israélienne sont en partie restorés. Le test « live » du dôme de fer montre que ce choix stratégique s’avère excellent et pourra même nous protéger du Hezbollah et de l’Iran, bien plus dangereux que le chiwawa gazaoui. Je suis déçu qu’Israël ne considère toujours pas des mesures punitives « passives » comme coupé l’électricité et l’eau qu’elle fournit gratuitement à ses ennemis.

Publicités

Bilan de l’Opération Pillier de défense

23 novembre 2012 Laisser un commentaire
  • Nom officiel : ʿAmoud ʿAnan, lit. « pillier de nuage »
  • 8 jours de combats
  • Trêve signée entre, l’Egypte et Israël d’un côté et l’Egypte et le Hamas de l’autre, ne s’agissant ni d’un cessez-le-feu ni d’un accord de paix temporaire.

Côté israélien :

  • 1500 sites terroristes ciblés
  • 30 terroristes haut-gradés du Hamas et du Jihad Islamique éliminés
  • 980 lanceurs de roquettes sous-terrain et 200 tunnels illégaux entre l’Egypte et Gaza détruits
  • des douzaines de missiles iraniens longue portée détruits
  • 421 interceptions de roquettes et missiles en huit jours, soit ~85% des tirs sur zones habitées, une protection inégalée dans le monde
  • 120 militants et terroristes palestiniens et 57 civils tués, sans oublier que le Hamas utilise des boucliers humains car ils font une excellente publicité médiatique alors que Tsahal avertit par téléphone, par feuille papier et par bombe sonore les civils afin qu’ils puissent fuir avant une attaque.

Côté palestinien :

  • 6 israéliens tués : 3 habitants de Kiryat Malakhi(*), 2 soldats et 1 bédouin(**) du Negev
  • au moins 9 palestiniens ont été tué accidentellement (roquettes) ou intentionnellement (accusés de traîtrise) par d’autres palestiniens pendant les 8 jours de conflit
  • plus de 200 blessés israéliens dont au moins 2 gravement
  • 1506 roquettes tirées (***) sur Israël, la majorité dans les villes et villages du sud-ouest mais aussi :
    • pour la première fois, un Grad visant la centrale atomique de Dimona
    • pour la première fois, plusieurs roquettes sur Jerusalem (banlieue sud)
    • pour la première fois depuis la guerre du Golf de 1991 vers Tel Aviv
    • pour la première fois des missiles iraniens Fajr d’une portée maximale de 75km
    • 152 roquettes sont retombées sur la bande de Gaza, soit trois fois plus que des roquettes ayant effectivement touchées une zone urbaine israélienne !
  • un attentat non-kamikaze (faisant « seulement » des blessés) dans un bus au centre de Tel-Aviv la veille de la trêve

Le danger des roquettes de Gaza expliqué

(*) D’après le Jerusalem Post, le père serait resté avec deux membres de sa famille à la fenêtre pour « voir ou photographier le missile du Dôme de fer » au lieu d’aller s’abriter dans un des abris où les israéliens se réfugient lorsqu’une sirène retentit.

(**) Un arabe musulmun de 29 ans habitant un petit village en Israël

(***) roquettes interceptées par le Dôme de fer et celles retombées hors d’Israël inclues

Réflexions sur l’attaque anti-israélienne en Bulgarie

31 juillet 2012 Laisser un commentaire

Il n’est pas dans mon habitude de bloguer à chaud car je n’apporterais alors à mes lecteurs aucune information supplémentaire au Figaro ou au Jerusalem Post. Pour cet énième attentat terroriste, j’ai même du patienter encore plus longtemps pour offrir un minimum d’enseignements à mon maigre lectorat.

Le 18 juillet dernier, un bus transportant exclusivement des israéliens (à l’exception du chauffeur) depuis leur avion qui venait de se poser en Bulgarie vers l’aéroport de Burgas, a explosé faisant 6 morts et plusieurs dizaines de blessés. Le « kamikaze » qui portait la bombe et un complice à l’extérieur du bus qui aurait déclenché l’explosif auraient été identifiés par les médias bulgares (source Elder of Zyion) :

Photo du kamikaze de Burgas et une reconstituion d’artiste

L’islamiste présumé qui aurait déclenché à distance la bombe de Burgas

Comme le « poseur » a les yeux bleus, portait un perruque, un faux passepart américain et semblait ne pas connaître les lieux, beaucoup concluent que le « détonateur » serait en fait un islamiste qui aurait trompé un européen en lui faisant croire par exemple qu’il ne ferait que poser la bombe ou qu’il transportait tout autre chose qu’une bombe. Je trouve cependant que la figure à peine défigurée du kamikaze peut aussi montrer une erreur de manipulation ou de fonctionnement du système de détonation.

Obama fit son petit commentaire merdique le soir même :

Ces attentats contre des civils innocents, dont des enfants, sont totalement révoltants […] [Je réaffirme] l’engagement inaltérable des Etats-Unis vis-à-vis de la sécurité d’Israël.

Mais on retiendra surtout l’aide inestimable que peut apporter la première puissance mondiale pour traquer des criminels internationaux.

Les israéliens, Premier Ministre en tête, ont rapidement accusé les iraniens d’être derrière cet attentat. Les services de l’Etat Juif ont en effet déjoué une vingtaine d’attentats ces dernières années dont un premier en Bulgarie en janvier et d’autres à New Delhi, Tbilisi, Baku, Mombasa et Chypre. La Police de New York, la Police de New Dehli et le gouvernement israélien affirment que le gouvernement iranien ou son proxy libanais le Hezbollah sont à chaque fois derrière ces attaques. De plus, le quintuple meurtre de Burgas tombe à l’anniversaire du tristement célèbre attentat d’un centre juif de Buenos Aires que l’Argentine relie à l’Iran et qui a fait 85 morts et 300 blessés en 1994.

La Bulgarie était une destination de plus en plus appréciée des israéliens qui ont délaissé les stations balnéaires turques depuis que les relations diplomatiques entre les deux pays se sont effondrées. L’utilisation d’un européen pour déjouer les contrôles montrent que les autorités israéliennes doivent continuer à former les agences de sécurité des pays où transitent ses ressortissants sans en négliger aucun.

Gaza de plus en plus indépendant

24 juillet 2012 Laisser un commentaire

Finalement le plan de Sharon de désangagement de Gaza était peut être de couper tout lien entre cette bande et la Judée-Samarie.

C’est ce que pense G. Baskin, commentateur et activiste israélien d’extrême gauche, dans un article ironique paru dans le Jerusalem Post d’hier.

C’est ce que pourrait faire indirectement les Frères Musulmans après leur victoire en Egypte. Ils ont en effet du mal à continuer le blocus (et oui Israël n’est pas le seul à bloquer tout flux depuis et vers Gaza depuis la prise du pouvoir du Hamas) alors qu’un parti politique frère dirige des arabo-musulmans en tout point similaire aux egyptiens.

Yasser Othman, diplomate egyptien à Ramallah, a déclaré que les palestiniens pourront rester en Egypte 72 heures au lieu d’être immédiatement renvoyer chez eux. Une libre circulation des personnes me semble inéluctable alors qu’une libre circulation des biens n’est pas prêt d’arriver toujours selon Othman.

Le Hamas pourrait trouver dans la réserve de gaz au large de Gaza une raison supplémentaire pour s’affranchir totalement de Ramallah et d’Abbas. Les relations du futur gouvernement Syrien (lorsqu’Assad sera tombé) avec les mouvements chiites du levant seront déterminantes pour l’avenir de l’ancien territoire des philistins.

Arafat empoisoné ? par sa femme peut être !

Récemment, Al Jazeera a relancé la théorie fumeuse qu’Arafat aurait été empoisonné. Ce vieux libel, réminiscent des accusations médiévales d’empoisonnement des puits par les juifs, ressort 8 ans après sa mort.

Arafat embrasse le terroriste YassinUn article du Jpost démontre qu’en plus d’être ridicule (sa femme interdit la parution de l’autopsie de l’époque car elle prouvait une mort naturelle), elle est scientifiquement bidon. Les chiffres de polonium, la substance mortelle qui aurait été retrouvée sur les vêtements du terroriste palestino-egyptien, sont bien trop élevés huit ans après les faits. Elle aurait été ajoutée très récemment juste avant un envoi vers un laboratoire indépendant.

Si les arabes palestiniens cherchent un coupable à leur malheur, ils pourrait commencer par Mme Tawil Arafat qui est partie en Tunisie avec quelques millions de dollars volés à l’Autorité palestinienne. Pays d’accueil qu’elle n’a pas manqué de fuir pour Malte suite à une accusation de corruption.

Exhumer le corps d’un ancien leader, comme certains politiciens arabes l’ont proposé, fera plutôt ressortir ses immondes crimes et erreurs avec lui.