Archive

Posts Tagged ‘judaism’

Le roi Ahab, la bible et l’archéologie

Union for Reform Judaism

Union for Reform Judaism (Photo credit: Wikipedia)

Mon commentaire en bas de l’article de Jpost « King Ahab: Prisoner of the text« , écrit par le « rabbin » libéral E. Kavon sur le roi Ahab et l’archéologie de la Samarie :

« Biblical archaeology liberates me, as a traditional Jew, from the constraints of the text »

The adjectives used by the writer in this sentence reveal his deceit.

« Biblical acheology » ? you’re either an archeologist or you’re not. Just because you’re digging in northen Israel does not make you a biblical archeologist. The term biblical archeology was and stil is much used by christians scholars who want to « prove the bible ». Exactly the OPPOSITE of what the writer is showing.

« traditionnal jew » ? the writer is a reform rabbi. The point of reform judaism is precisely to reform, to change judaism. You cannot be « traditionnal » and « reformed » just like you cannot be orthodox and liberal at the same time.

Once you remove those two misused adjectives, you’re left with the real message : « Archeology liberates me, as a jew, from the constraints of the text [ie the Bible] ».

Deceit indeed.

Les votres sont les bienvenues.

 

Publicités

Contra Sharon Shenhav du ‘International Council of Jewish Women’

Le papier écrit par cette avocate me laisse pantois. Non pas par son idéologie, une soupe égalitariste de gauche, mais parce qu’elle prétend représenter les valeurs des « femmes juives ».

En France cette ONG semble absente, affilié à la méconnue « Coopération Féminine », une association caritative et plutôt apolitique (sauf si on considère que les parties de scrabble dans la plus grande synagogue historique parisienne sont une revendication politique !).

Voici donc quelques extraits commentés de l’article de Sharon Shenhav, « Why do Jewish women still need to demand equality?« . Il s’agit d’une liste de doléances, à l’égard de la communauté juive (et particulièrement les hommes orthodoxes).

Decision-making in government is still dominated almost entirely by men. Yes, the recent elections in Israel have resulted in the largest number of female MKs serving in the Knesset – but that number is 27. Certainly not 50 percent and therefore not even close to equality. Several female ministers hold important portfolios, but the cabinet is clearly male-dominated and decision making at the highest levels of government is controlled by men.

Un grand classique des complaintes de gauchistes. Les choses avancent mais, d’après eux, pas assez vite. Peut être que le nombre de femmes ministres et députées augmentent mais restent largement inférieur à celui des hommes car il faut laisser le temps à une nouvelle génération où autant de femmes que d’hommes sortent diplômés des instituts politiques ? N’allez pas dire ça à Sharon, surement partisante de quotas discriminatoires pour arriver à sa parité sexuelle.

Economic equality, as recently shown in several studies, does not exist. Women earn over 30% less than men, even when they hold executive positions.

Les noirs américains gagnent moins que les blancs, qui eux même gagnent moins que les asiatiques et les juifs. Si je suis le raisonnement de Sharon, les américains sont racistes envers les noirs et les blancs non-juifs. Et on sait très bien que ça n’est pas le cas.

This inequality exists despite the fact that in Israel women are more highly educated than men. Somehow, the academic achievement of Jewish women does not translated into economic equality.

L’auteur ne regarde pas au bon endroit. Au lieu de se focaliser sur l’employeur et la « société », il faut regarder pourquoi les femmes juives choisissent des postes aux salaires et/ou responsabilités inférieures. Comme ‘la démontré le professeur d’économie américain Sowell, les grossesses et l’éducation des enfants ont un impact énorme sur la carrière des femmes. Elle retardent ou bloquent leurs promotions pendant que les hommes continuent d’évoluer. Une donnée frappante : à 40 ans une  femme célibataire sans enfant gagne plus qu’un homme dans la même situation. Inversement, un homme marié avec enfants de 40 ans gagnent plus que son homologue célibataire. Les femmes juives n’ont aucune immunité à l’impact des enfants sur leurs carrières professionnelles.

The Jewish divorce process is completely controlled by male Orthodox rabbis.

On conclue par ce genre d’introduction que pour Sharon, un homme orthodoxe = un macho. Les hommes jugés défavorablement par une juge femme devraient-ils crier à la discrimination ?

We are all aware of the tragic and shameful existence of agunot, women trapped in an unwanted or non-existent marriage because their husbands refuse to give them a get, or bill of divorce.

Il s’agit une ultra-minorité de cas. Et il existe des cas inverses, encore moins nombreux, où la femme refuse de divorcer et bloque son mari. Les rabbins dati-leoumi, « sionistes religieux », connus pour trouver des approches plus adaptées au monde moderne, ont déjà proposé des solutions à ces cas. Ne retenez pas votre souffle en attendant que l’ICJW les soutiennent. Car la bataille des féministes n’est pas celle des ‘agunoth, mais de renverser le « patriarcat » pas à pas.

The Women of the Wall have shown us that Jewish women are barred from praying according to their wishes, though Jewish men seem to be able to pray in any manner they choose.

LOL ? Apparemment, Sharon a un léger problème avec le concept de droit et devoir. Les hommes non plus ne peuvent pas prier comme ils le souhaitent. Un travesti ou un nudiste sera refoulé.

Comme je l’avais écrit dans un post précédent, la partie la plus proche du Kotel Ma’aravi (a.k.a. le mur des lamentations) fonctionne comme une synagogue avec son rabbin orthodoxe et des prières quotidiennes traditionnelles. Il est normal que les règles soient donc les mêmes que dans une synagogue orthodoxe classique. Ce n’est pas le cas du reste de la Plaza ou du mur de l’arche de Robinson au sud.

The shocking photos of women being arrested for wearing a tallit or carrying a Torah are a source of shame to the State of Israel and the Jewish religion worldwide.

Et ces juifs hommes et femmes refoulés sur le Mont du Temple quotidiennement, parfois car ils ont osé bouger les lèvres (tout prière non-musulmane est interdite par l’autorité religieuse islamique jordanienne en charge de l’esplanade) ? N’est pas une plus grande disgrâce ? Comment peut-on accorder plus de place à trois soixanthuitardes avec un tallit quand sur le lieu le plus saint du Judaïsme, on empêche à un juif de faire une seule bénédiction ?

These heroic women will be celebrating Rosh Hodesh on Friday, May 10, and the world will be watching[..]

« The world will be watching heroes »

Quand le monde continue d’attaquer la légitimité d’Israël, que ses voisins emmagasinent des armes et endoctrinent leurs peuples, les féministes pensent que l’urgence est d’applaudir une prière libérale devant le dernier mur de Son temple en ruine. C’est ce que le monde veut, ce que Dieu attend de nous !

Domestic violence and other forms of violence against Jewish women continue to exist, despite good legislation and more robust enforcement of these laws by the criminal justice system.

Israël a des taux de violences conjuguales (et violence tout court) totalement en ligne avec les autres pays de l’OCDE. Sharon empile les sujets pensant que la quantité remplacera la pertinence.

Equality in the Jewish home is still unfulfilled.

Comprendre : le judaïsme libéral/réformé n’est pas majoritaire en Israël. Thank God.

Even when a woman has achieved a successful career, she returns home to take on the major role in child-rearing, cooking, shopping, car-pooling and cleaning.

Comprendre : comment les femmes juives peuvent encore s’occuper de leurs enfants, cuisiner, laver et faire les courses ? Pourquoi le féminisme ne fonctionne pas à plein régime après tout l’endoctrinement qu’on a lobbyé dans les écoles, les universités et les halls de ministères ?

Peut être parce que le Judaïsme authentique nous a préservé de ses horreurs que sont le féminisme radicale et la féminisation de la gente masculine.

Her modern, liberal, educated husband or partner seems blind to the need for him to take on an equal share of the work at home.

Soit les femmes ont choisi librement de faire le travail qu’elles font à la maison et Sharon doit la fermer. Soit elles y sont contraintes… et on attend toujours une preuve scientifique de Sharon et al.

PS: notez le terme « partner », il ne faudrait surtout pas qu’une libérale encourage le mariage…

Yes, despite a great deal of progress in the last 50 years, Jewish women have not yet achieved full equality.

Elles ont fait bien mieux, elles ont plus que largement contribué à la construction de l’Etat d’Israël et à la préservation du peuple juif.

Deux analyses sur le futur gouvernement de Netanyahou

2 février 2013 Laisser un commentaire

English: Caroline Glick

Caroline Glick parie sur un gouvernement controlé par le Likoud, Bennet, Lapid et pas du tout par les haredim. En conséquence, ces derniers devront effectuer le service militaire sans exemption pour les étudiants en Yeshivot.

Sur le plan économique, Bibi et Bennet sont très pro-marché et le démarrage de l’exploitation du gaz offshore va soutenir la forte croissance économique et industrielle israélienne. C’est probablement la meilleure nouvelle pour les nombreux israéliens qui réclament qu’on s’occupe des classes moyennes.

Sur le plan religieux, les dati-leumim (« religieux nationalistes » ou sionistes-religieux) pourraient reprendre le contrôle du Rabbinat et de tous les organes publics religieux. Je suis aussi d’accord que les israéliens ré-apprécieront leurs Rabbinat si celui-ci est dati-leumi car il sera plus ouvert vis-à-vis des ‘Hilonim (« laïques ») et plus accessible aux convertis, notamment les 300 000 russes non-juifs halakhiquement.

Martin Sherman, lui, se lamente sur l’obsession des médias et de l’électorat israélien à croire encore à un parti centriste. Il prédit un blocage au sein du Yesh ‘Atid sur la question du processus de paix avec les arabes. Lapid était clairement « anti-colons » pendant la formation de son parti, puis est passé plus à droite pendant la campagne électorale. Il a ainsi pu attirer les indécis de centre-droite, ces même personnes que les sondeurs ont complètement raté dans leurs études.

Sherman et Glick se rejoignent sur le statut-quo en Judée-Samarie (et je suis 100% d’accord avec eux) : peu de nouvelles constructions, aucune perspective d’y augmenter les droits d’Israel et pas d’avancé sur un accord de paix avec le Fatah.