Archive

Posts Tagged ‘Law’

Pourquoi les femmes avec talith ou téfilines sont arrêtées au Kotel

16 février 2013 1 commentaire
In God We trust -Israel-

In God We trust -Israel- (Photo credit: Wikipedia)

Women of the wall est une organisation israélienne (mais largement financée par des américains) pronant la possibilité pour les femmes de prier avec des objets religieux traditionnellement et historiquement attribués aux hommes comme le châle de prayer, talith, et les phylactères de cuir, Téfilines.

Sa cheftaine, Anat Hoffman, invite systématiquement la presse ou s’assure de leur présence, avant d’aller « prier » au Kotel ha-ma’arivi. Hoffman et ses complices se plaignent de discrimination envers les femmes et comparent régulièrement Israël avec des pays musulmans mysogines comme l’Iran ou l’Arabie Saoudite.

La police, appliquant la loi israélienne, leur demande de se retirer du Kotel et d’aller à l’arche de Robinson, une section du mur en contrebas où les mouvements libéraux peuvent prier comme ils le souhaitent.

Hoffman refuse car elle ne souhaite pas juste prier, mais faire passer un message politique anti-orthodoxe. Son argument de discrimination d’un lieu public ne tient pas car si la plaza est publique, les derniers mètres près du mur sont considérés comme une synagogue, gérée par un rabbin appointé par le Rabbinat d’état israélien. C’est pourquoi la Haute Cour de Justice israélienne a confirmé la loi interdisant tout trouble à l’ordre public comme une prière féminine en habit traditionnel d’homme, et a invité les Hoffman à aller prier à l’arche de Robinson.

Publicités

Une approche saine de l’immigration

10 février 2013 Laisser un commentaire

L’économie, facteur #1

La principale source d’immigration est le différentiel de niveau de vie. Les hommes arbitrent de façon rationnelle en passant, légalement ou non, d’un état à un autre pour améliorer leur quotidien. La meilleure façon de limiter l’immigration est donc d’enrichir les pays pauvres limitrophes (car aucun pays ne va s’appauvrir volontairement par peur des migrants). C’est plus une gageure qu’une solution…

L’arrêt du flux, facteur #2

La meilleure façon d’intégrer un groupe ethnique ou religieux de migrants est de stoper complètement la filière d’immigration avec leur(s) pays d’origine. Il a été prouvé que tant que de nouveaux immigrants arrivaient, ceux déjà présents ne sont pas incités à s’intégrer. Apprendre une nouvelle langue, emménager dans des quartiers « d’autochtones » ou se marier avec eux n’a aucun attrait tant que des « cousins » continuent d’arriver.

La bonne vieille barrière

Construire une barrière anti-immigration est donc un moyen efficace de stopper le flux et donc de commencer à intégrer les immigrants déjà là. C’est ce que propose avec justesse Charles Krauthammer au problème mexicain des américains. Heureusement, c’est déjà ce que fait le gouvernement de Netanyahou : la barrière le long de la frontière egyptienne et la mise en place de centre de rétention pour africains a permis d’inverser la courbe de migration en 2012.