Archive

Posts Tagged ‘Middle East’

Links round-up – dimanche 28 décembre

28 décembre 2013 Laisser un commentaire

Lettre ouverte à l’église St James de Londres

Un article éloquant sur la décision ridicule d’une église anglaise d’ériger une réplique d’une portion du mur de protection israélien en Judée et Samarie

Israel to announce plan for attracting more French Jews

L’Agence Juive a enfin réalisé tout le potentiel de l’immigration depuis la France. 2013 fut une année record avec 3000 français qui ont fait leur ‘aliyah en Eretz Yisrael, soit deux plus qu’il y a 20 ans. L’Agence Juive espère attirer 42 000 français d’ici à 2017.

PA: Everyone Has a Right to Boycott Israeli Products

Avec la citation du mois pour la fin :

It also urged all countries to end « all trade and relations with companies from or involved in the illegal Israeli settlements. »
Mahmound Abbas, Président de l’Autorité palestinienne, le 20/12/13

C’est grâce à Israël que l’économie palestinienne arrive péniblement à survivre, que 15% de ces actifs travaillent pour des israéliens et que bien plus le souhaitent, Abbas sait pertinemment qu’il est ridicule et c’est pourquoi il rejette de parler formellement de « boycott ».

Publicités

Si l’occident frappe la Syrie, frappera-t-elle Israël ? [MIS A JOUR]

8 septembre 2013 Laisser un commentaire
English: Bashar al-Assad official portrait by ...

Bashar al-Assad portrait by Carlos Latuff

Cette question est sur toute les lèvres et les récentes déclarations ne sont pas optimistes !

27/8 : Netanyahu warns Israel will respond ‘fiercely’ if it sees any attempt of a Syrian attack

28/8 : Hezbollah: If Assad is threatened, we will hit Israel

28/8 : Israel will hold Assad responsible if Hezbollah attacks

29/8 : Iran commander: US strike on Syria will mean the ‘imminent destruction’ of Israel

Tout va probablement dépendre de l’intensité des frappes et de la capacité des américains à faire comprendre à Assad qu’une riposte empirerait son sort. Bashar est obsédé par son image de chef militaire, puisque contrairement à son frère et son père, il n’a jamais été un gradé militaire. A mesure que l’état syrien s’enfonce dans la guerre civile, massacrer d’innocents citoyens lui pose de moins en moins de problème. Il faut donc que l’intervention des occidentaux lui fasse peur personnellement et que Tsahal gonfle au maximum ses muscles afin d’éviter des tirs de roquettes syriennes sur Israël « à la Saddam ».

H » Ya’azor

EDIT du 8/9/13 :

5/9 : Report: US strike on Syria to be ‘significantly larger than expected’

6/9 : Report: Hezbollah preparing to defend Damascus, strike Israel if Syria situation worsens

6/9 : Report: US intercepts Iranian order to attack American interests in response to Syria strike

8/9 : Assad: Syria’s allies will retaliate in response to US strike

 

A l’israélienne (humour)

8 septembre 2013 Laisser un commentaire

 When I was traveling last month from Tel Aviv to Chicago the man next to me told a story about an El Al flight. It was December 25 and the plane landed at Ben-Gurion Airport. The flight attendant made the final announcement, “Welcome to Tel Aviv, Israel. Please do not get up to retrieve your carry- on baggage and please keep your seat belt fastened until the plane comes to a complete stop and the pilot turns off the fasten-seat-belt sign.”

Then, after a moment, the flight attendant added, “And for those of you still sitting in your seats: Merry Christmas.”

Source : http://www.jpost.com/Magazine/Features/Israel-The-happiest-country-on-Earth-325366

Accord économique important entre Israel, la Grèce et Chypre

11 août 2013 1 commentaire

Dans les temps ancients, les grecs furent les ennemis des juifs et Chypre est probablement la terre d’origine des philistins, ennemis jurés du Royaume d’Israel.

Cette époque est bien révolue et c’est temps mieux. Aujourd’hui, les trois pays vont construire un pipeline pour acheminer vers l’Europe l’énorme quantité de gaz découvert dans les eaux israéliennes et chypriotes. Au grand dam de la Turquie, qui l’a bien cherché en insultant systématiquement Israël depuis la montée au pouvoir des islamistes « modérés » d’Erdogan. Cette accord historique marque, je l’espère, une plus grande coopération politique et militaire entre les nations grecques et l’état hébreu.

http://www.timesofisrael.com/israel-greece-cyprus-sign-energy-and-water-deal/

Energy and Water Resources Minister Silvan Shalom (r) with Greek representatives of the Ministry for the Environment, Energy and Climate Change, Minister George Lakkotrypis (c) and Deputy Minister Yiannis Maniatis(l) upon signing a tripartite energy memorandum of understanding on August 8, 2013.

Energy and Water Resources Minister Silvan Shalom (r) with Greek representatives of the Ministry for the Environment, Energy and Climate Change, Minister George Lakkotrypis (c) and Deputy Minister Yiannis Maniatis(l) upon signing a tripartite energy memorandum of understanding on August 8, 2013.

Les travaillistes israéliens sont toujours dans le déni de la réalité

1 mai 2013 1 commentaire

La Ligue arabe a déclaré par la voix du ministre des affaires étrangères quatari, qu’elle acceptait l’idée d’un échange de territoires entre israéliens et arabes palestiniens.

La ligue arabe et le secrétaire américain aux affaires étrangères, John Kerry

Le député Ben Elizer du parti travailliste israélien, tout excité après cette annonce, a affirmé que son parti était prêt à remplacer Bayit Yéhoudi, le parti des sioniste-religieux, dans le gouvernement de Netanyahu. Quand à Ya’himovich, la leader de l’opposition, le Jerusalem Post reprend ses propos ainsi :

The proposal fits with the « Clinton Outline » that Labor supports, Yacimovich explained in an interview with Israel Radio, and would give Israel « extra points » in the world if the government would accept it.

Premièrement, l’idée de « land swaps » est une belle supercherie sémantique. Aujourd’hui les palestiniens contrôlent la zone A de la Judée-Samarie (10%, urbain) et Israël la zone C (40%, plutot rural). La zone B est sous contrôle mixte bien que l’état d’Israel interdit aux juifs de s’y rendre (trop dangereux !). La position arabe est, depuis 1967, le retrait total d’Israël de Judée-Samarie. Aujourd’hui, les arabes acceptent l’idée qu’Israël en garde un peu en échange de terrains de même taille à l’ouest de la ligne « verte » d’armistice de 1949-67.

Il n’y a donc aucun échange, aucun « swap ». Les arabes réclament toujours la même chose, c’est à dire 100% de la surface de la Judée-Samarie, terres ancestrales du peuple juif, reconquis dans une guerre défensive en 1967 et abandonnée par la Jordanie en 1988. C’est un changement de tactique politique, tout comme essayer de détruire Israël par la création d’un état palestinien à l’ouest du Jourdain (idée totalement inconcevable avant 1974) plutot que par la guerre.

Omer Bar-Lev, Benjamin Ben-Eliezer and Shelly Ya’himotich. Photo by Moti Milrod for Haaretz

Deuxièmement, les travaillistes croient encore au père noël de la communauté internationale. L’idée qu’on octroie des « points » parce qu’Israël obéit à la communauté internationale est incroyablement encore défendue au sein de la gauche israélienne. Olso, Olso II, Camp David, Taba et Annapolis ont tous échoué. La solution de la gauche israélienne ? En faire d’autres. C’est un peu comme si un homme se casse le bras, prend un aspirine, puis dix, puis cent avant d’être obligé d’amputer son bras, puis de conclure : « j’aurais du prend plus d’aspirine ». Comme le disait Einstein : « La folie c’est de faire toujours la même chose et d’attendre un résultat différent à chaque fois ».

“Netanyahu is using it to distract the international community.”

C’est ce qu’a déclaré de façon très décontracté le député Jamal Zahalka (parti arabe israélien Balad) lors d’une récente interview au Jerusalem Post en parlant des révolutions qui touchent le monde arabe depuis deux ans.

Des millions d’arabes ont magnifesté pacifiquement et violemment contre leurs dictateurs, contre la misère économique et pour retrouver un peu de liberté. Mais Jamal arrive quand même à les utiliser pour blâmer les juifs. C’est une sorte de don que possède les palestiniens extrémistes.

La logique implacable d’une Geisha

NGO: Closing Gaza crossings strengthens Hamas

By YONAH JEREMY BOB
04/08/2013 19:57
Gisha, the Legal Center for the Freedom of Movement questions effectiveness, legality of border closing policy in response to rocket fire.

Donc l’ONG conseille d’ouvrir la frontière avec le Hamastan, ce qui, tout le monde sera d’accord, ne renforcera pas le Hamas. Non. Une économie ouverte et un arsenal bien fourni ne le renforceront pas. Mais non puisque Gisha vous le dit, ce sont les gentils, eux ! A chaque roquette, il faut donc laisser passer les camions contenant du ciment, du fer et des mèches qui serviront respectivement à construire des centres de recherche contre le sida, des cages de footbal et des cierges pour les églises des arabes chrétiens.