Archive

Posts Tagged ‘Netanyahu’

Les travaillistes israéliens sont toujours dans le déni de la réalité

1 mai 2013 1 commentaire

La Ligue arabe a déclaré par la voix du ministre des affaires étrangères quatari, qu’elle acceptait l’idée d’un échange de territoires entre israéliens et arabes palestiniens.

La ligue arabe et le secrétaire américain aux affaires étrangères, John Kerry

Le député Ben Elizer du parti travailliste israélien, tout excité après cette annonce, a affirmé que son parti était prêt à remplacer Bayit Yéhoudi, le parti des sioniste-religieux, dans le gouvernement de Netanyahu. Quand à Ya’himovich, la leader de l’opposition, le Jerusalem Post reprend ses propos ainsi :

The proposal fits with the « Clinton Outline » that Labor supports, Yacimovich explained in an interview with Israel Radio, and would give Israel « extra points » in the world if the government would accept it.

Premièrement, l’idée de « land swaps » est une belle supercherie sémantique. Aujourd’hui les palestiniens contrôlent la zone A de la Judée-Samarie (10%, urbain) et Israël la zone C (40%, plutot rural). La zone B est sous contrôle mixte bien que l’état d’Israel interdit aux juifs de s’y rendre (trop dangereux !). La position arabe est, depuis 1967, le retrait total d’Israël de Judée-Samarie. Aujourd’hui, les arabes acceptent l’idée qu’Israël en garde un peu en échange de terrains de même taille à l’ouest de la ligne « verte » d’armistice de 1949-67.

Il n’y a donc aucun échange, aucun « swap ». Les arabes réclament toujours la même chose, c’est à dire 100% de la surface de la Judée-Samarie, terres ancestrales du peuple juif, reconquis dans une guerre défensive en 1967 et abandonnée par la Jordanie en 1988. C’est un changement de tactique politique, tout comme essayer de détruire Israël par la création d’un état palestinien à l’ouest du Jourdain (idée totalement inconcevable avant 1974) plutot que par la guerre.

Omer Bar-Lev, Benjamin Ben-Eliezer and Shelly Ya’himotich. Photo by Moti Milrod for Haaretz

Deuxièmement, les travaillistes croient encore au père noël de la communauté internationale. L’idée qu’on octroie des « points » parce qu’Israël obéit à la communauté internationale est incroyablement encore défendue au sein de la gauche israélienne. Olso, Olso II, Camp David, Taba et Annapolis ont tous échoué. La solution de la gauche israélienne ? En faire d’autres. C’est un peu comme si un homme se casse le bras, prend un aspirine, puis dix, puis cent avant d’être obligé d’amputer son bras, puis de conclure : « j’aurais du prend plus d’aspirine ». Comme le disait Einstein : « La folie c’est de faire toujours la même chose et d’attendre un résultat différent à chaque fois ».

Publicités

Suivez ici la campagne électorale israélienne ! (maj fréquente)

8 décembre 2012 1 commentaire

Suivez les derniers ralliements et évenements politiques !

Update 25/10 :

  • Omer Bar-Lev : fils d’un ancien haut gradé de l’armée israélienne –> ‘Avoda
  • Chili Tropper : éducateur du secteur sioniste religieux modéré –> ‘Avoda
  • Nino Abesadze : député Kadima –> ‘Avoda
  • Shamalov-Berkovich : député Kadima –> Likoud
  • Arye Bibi : député Kadima –> Likoud
  • Adi Kol : fondatrice de « Université de la nation » qui dispense des cours universitaires pour personnes handicapées –> Yesh ‘Atid
  • Karin Alhrar : responsable d’un cabinet juridique universitaire gratuit –> Yesh ‘Atid

Update 27/10 :

  • Nachman Shai : Kadima –> ‘Avoda
  • Rabbi Piron : –> Fondateur de Tzohar, organisation rabbinique moderne orthodoxe –> Yesh ‘Atid (2ème sur la liste après Lapid !)
  • Shlomo Maoz : économiste réputé –> Likoud

Update 01/11 :

  • Ofer Shelach : journaliste au quotidien gauchiste du soir Ma’ariv –> Yesh ‘Atid
  • Miki Rosenthal : journaliste au quotidien gauchiste Ha’aretz –> ‘Avoda
  • Aryé Déri : très populaire ancien leader du Shas, de retour après une condamnation controversée –> Shas
  • Moshe Kahlon : l’ancien ministre des affaires sociales d’origine séfarade menace de quitter le Likoud pour former un parti centriste avec Livni

Update 12/11

  • Moshe Kahlon : a finalement abandonné l’idée de former un nouveau parti. Netanyahu pousse un grand soupir de soulagement.
  • Naftali Bennett : l’ancien leader des communautés de Judée et Samarie a gagné la primaire de Bait Yehudi avec 67% des voix, seulement six mois après son entrée dans le parti sioniste-religieux
  • Tzipi Livni : l’ancienne chef de l’opposition annoncera vraisemblablement jeudi, dans quel parti ou coalition elle se placera pour les prochaines élection. Elle laisse la porte grande ouverte à Olmert qui ne se décidera que début décembre.

Update 24/11

  • Tzipi Livni : a annoncé la formation d’un nouveau parti de centre-gauche qui prendra la nom qu’elle avait suggérait pour la création de Kadima, Parti de la Responsabilité Nationale. Yacimovitch a répondu qu’elle devrait intégrer ‘Avoda plutôt que diviser l’opposition. Un récent sondage montre en effet que le groupe de Livni ne prend des voix qu’aux partis de centre-gauche (Kadima, Yesh ‘Atid et ‘Avoda) et non à Likoud Beiteinou.
  • Ichud Leumi : Le parti « Union Nationale » n’est pas très uni puisque les sous-groupes Eretz Yisrael Sheilanou (proche de feu-Rav Kahane) et HaTikva (nationaliste laïque du Dr Arye Eldad) quitte l’union pour créer une liste électorale séparée appelée « Israël Fort » (ça rappelle Sarkozy !). Les groupes restants de l’union sont Moledet, qui cède la marque « ‘Ichud Leumi » au dernier et plus important des groupes, Tekuma. C’est donc Moledet-Tekuma qui rejoint Bait Yehudi dans une liste commune de sionistes religieux. Cette division ne semble pas affecté la liste qui est toujours estimée à 8-10 sièges sur 120.
  • Dov Lipman, activiste et éducateur haredi originaire des Etats-Unis –> Yesh ‘Atid. Lipman n’a finalement pas choisi la liste de Amsalem qui correspond pourtant bien mieux à ces valeurs. Lapid, le leader et fondateur de Yesh ‘Atid, veut clairment montrer que son parti ne sera pas anti-religieux comme le fut celui de son père, Shinouï (lit. « Changement » mais on avait compris dans quel sens…)

Update 02/12

  • Livni finallement nommé son parti HaTénoua, « Le Mouvement », avec comme sous titre « Dirigé par Tzipi Livni (pour que les personnes qui n’auraient pas entendu parler du parti puisse voter sur la « marque » Tzipi Livni dans l’isoloir). Il est composé de 6 membres de Kadima au moment de l’annonce de sa formation.
  • Amram Mitzna : ancien maire travailliste de Haifa et ancien leader déchu de ‘Avoda –> HaTénoua
  • Meir Sheetrit : Kadima –> HaTénoua
  • Liste définitive du Likoud : Feiglin, sioniste-religieux qui tente de porter les valeurs juives de l’intérieur de Likoud plutot que de le faire depuis des petits partis de droite, est cette fois sur d’être député car il a obtenu la 14ème place. Dany Dannon, le jeune leader du « Likoud International » a créé la surprise en arrivant en 5ème position. Globalement, le parti s’ancre clairement à droite et des ténors modérés comme Meridor ou Begin sont hors course pour la prochaine Knesset !
  • Liste définitive de ‘Avoda
  • Liste définitive de Bait Yehudi-Tekuma (sionistes-religieux)

Update 04/12

  • Liste définitive de Yesh ‘Atid
  • Liste définitive de Yahadut Hatorah
  • Liste définitive de Yisrael Beitenou : certains membres controversés ont été sortis de la liste ou ont démissionné. C’est le cas de Anastasia Michaeli qui avait eu une altercation remarquée avec un député arabe travailliste l’année dernière. C’est également le cas du ministre du tourisme Stas Meseznikov, suspecté de fréquenter les night clubs et de manquer des rendez-vous de travail pour cause de « cuite »…
  • Tzipi Livni a échoué à ammener les personnes suivantes dans son nouveau « mouvement » : le journaliste Ben-Dror Yemini, le contrôleur public Micha Lindenstraus, l’ancien patron de Teva (grande société pharmaceutique israélienne) Shlomo Yanai, l’économiste réputé Manuel Trajtenberg et le modéré du Likoud Dan Meridor.

Update 8/12

  • La date limite de dépôts des listes étant passée, plus aucun changement ne pourra être fait désormais. La vraie campagne peut commencer !
  • Liste définitive de Shas
  • Liste définitive de Likoud Beitenou
  • Liste définitive de AmShalem  : je suis très déçu du comportement de ce rabbin séfarade qui avait pourtant une bonne philosophie : « un Judaïsme sioniste, nationaliste, de Torah et de travail, de service à l’armée et d’acceptation des différences des autres ». Amsalem n’a finalement attiré aucun gros candidat susceptible de l’aider à passer le minimum de 2% pour entrer à la Knesset. Il aurait du s’allier avec BaitYehudi qui partage la majorité de ses convictions, plutôt que de diluer le vote séfarade.
  • HaYérakim (« les verts ») –> HaTénoua (Livni)
  • Amir Peretz : numéro 2 de ‘Avoda –> HaTénoua. La seule et unique prise de Livni car son parti ressemblait beaucoup à un cannot de sauvetage de députés Kadima au chomâge…
  • Ehud Olmert renonce à retourner en politique suite à sa petite condamnation. J’ai beaucoup aimé son « j’avais jamais dit que je revenais ! ». Peut être. Mais tu as bien laissé planer le doute pour tâter le terrain, gros malin !

Fin de la pré-campagne. Continuez à suivre la campagne officielle sur La Voie Juive !

Le temps des élections est arrivé… suite !

25 octobre 2012 Laisser un commentaire

Netanyahu et Lieberman unissent leurs listes électoralesAujourd’hui marque la date à laquelle les députés israéliens sont libres de quitter leurs partis pour en rejoindre un autre en vue des élections nationales prévues pour le 22 janvier. Je vous propose la suite du feuilleton politique israélien, qui a la particularité d’être rapide, amorale et hollywoodien.

La grosse annonce est l’annonce d’une liste commune entre le Likoud et Yisrael Beitenou ! Les sympatisants de droite en rêvaient, car elle marque l’ancrage nationaliste du Likud. Depuis le début de son mandat, Netanyahu n’avait cesse de tendre la main au centre gauche : le discours reconnaissant la solution de « deux états pour deux peuples », la présence des travaillistes au gouvernement, puis finalement que d’une faction fidèle à Barak, en témoigne encore aujourd’hui.

A priori, il n’y aura pas de parti unique mais seulement une liste commune nommé HaLikoud-Beitenou, lit. « La consolidation, notre maison ». Bibi sera premier sur la liste et Lieberman second, alors que les deux places suivantes seront réservées à des futurs députés du Likoud.

J’ai moi même du mal à voir l’intérêt pour Bibi d’une telle liste car, théoriquement, des listes séparées donneraient plus de sièges (certains détestant tellement l’autre parti qu’ils ne voteront pas pour une liste commune). Espérons y voir là les prémices d’un gouvernement purement nationaliste, Netanyahu se rendant compte qu’attirer des centristes ne sera pas possible une deuxième fois.

La deuxième bonne nouvelle est l’annonce officielle également de la liste commune de Habayit Hayehoudi et HaI’houd Leumi (« Maison juive » et « Union nationale ») pour tenter de retrouver les niveaux de feu-Mafdal. Les sionistes-religieux profitent en ce moment d’une bonne publicité de presse à travers leurs primaires.

Les derniers sondages donnaient systématiquement autour de 65 sièges au camp de la majorité nationaliste et religieuse, 45 à la gauche et une dizaine aux partis arabes.

Catégories :Israel, Netanyahu Étiquettes : , , ,

L’affaire Ulpana, un mal pour un bien

HaUlpana est un avant-poste au nord de Jerusalem, près de Ramalah. 30 familles y ont acheté légalement des terrains il y a 10 ans pour construire des maisons où elles habitent toutes paisiblement depuis.

Suite à des pétitions d’ONG gauchistes et financées par des pays occidentaux (Shalom Arhshav, Betselem, …), la Cour Suprême israélienne a tranché en faveur des « propriétaires palestiniens », qui n’avaient pourtant rien vu pendant 10 ans, alors qu’Ulpana fut construite avec l’accord de l’armée et du gouvernement, à l’époque sous Barak (tiens le revoilà).

L’affirmation de proriété est probablement faux, car sous l’époque ottamane, quiquonque occupant un terrain assez longtemps en devient le propriétaire de facto. La Cour Suprême n’a fait aucun effort pour vérifier l’authenticité des titres arabes, trop heureuse de voir là l’occasion de démolir une entreprise de construction de la droite. La même cour n’avait eu aucun mal à accepter l’éviction par la force des habitants juifs de Gaza, légalement propriétaires, mais n’a jamais ordonné la destruction des millers d’habitations illégales des bédouins du Negev et des arabes de Samarie.

Netanyahu, n’en finissant pas de vouloir appaisé l’occident, n’a pas voulu contourné la décision de justice et a accepté la de détruire des maisons alors qu’une loi pour compenser financièrement les anciens propriétaires arabes avait été proposé par son propre camp.

La seule bonne nouvelle est qu’il a annoncé la création d’un comité des constructions en Judée et Samarie, retirant ainsi des mains de Barak le pouvoir de construction en Judée-Samarie. Ce comité devrait normalement permettre une accélération des constructions dans les plus grandes villes au delà de la ligne verte. Leurs nombres d’habitants croissent en effet plus vite que la moyenne nationale alors que le nombre de permis de construire a été réduit drastiquement depuis l’arrivée d’Obama au pouvoir.

Le gouvernement israélien va donc bientôt approuver la construction de 851 habitations : 117 à Ariel, 92 à Ma’aleh Adumim, 114  à Adam, 114 à Efrat, 84 à Kiryat Arba et 300 à Beth El où seront justement relogés les 30 familles d’Ulpana.

Un mal pour un bien même si la stratégie de Netanyahu favorise les grandes villes de Judée-Samarie près de la ligne verte au détriment des villages installés au coeur des collines du centre du pays.

Une large coalition, mais pourquoi faire ?

Le gouvernement actuel en Israel était devant un challenge insurmontable : abroger la loi Tal (‘Hok Tal) et intégrer Haredim et arabes dans l’armée sans dérogation possible. Son échec déclencha la tenue de législatives anticipées en septembre plutot que courant 2013.

C’était sans compter sur le fin politicien qu’est Netanyahu.

Suite à la victoire des primaires de Kadima par Shaul Mofaz, plus proche des idées du Likus que Livni, Netanyahu a dévoilé la semaine dernière qu’un accord a été signé avec Mofaz pour intégrer Kadima dans un gouvernement d’union nationale. 94 députés sont maintenant alliés, ne laissant dans l’opposition que la gauche socialo-communiste, les partis arabes et Ichud Leumi tout à droite de l’échiquier politique local.

Officiellement, Netanyahu a annoncé que cette union permettra d’éviter ces élections anticipées, d’amender la loi Tal et de relancer les négociations avec les palestiniens. Mais certains analystes pensent que les 18 mois gagnés par Bibi lui permettra surtout de lancer une attaque sur les installations nucléraires iraniennes. Comme en 1967, où la droite fut invitée dans le gouvernement travailliste, seule une large coalition pourrait en effet déclencher une telle attaque. Le danger mortel que représente la bombe iranienne sur Israel est tel que la politique est laissée de côté, pour une fois.

Mofaz et Barak se retrouvent donc ensemble dans un gouvernement supposé de droite. Chacun a répondu que leurs partis se présenteraient seuls aux élections de 2013 et non avec le Likud. Kadima et Likud ont aussi comme objectif de réformer les lois électorales qui favorisent les petits partis grâce au système proportionnel pur israélien.

Une proposition serait de monter le score minimal à atteindre (actuellement 2 députés soit un peu plus de 2%) à 4% par pallier de 0.5 point. Habayit Hayehudi et Ichud Leumi ont déjà annoncé une liste commune aux prochaines élections pour éviter d’ête ejecté du parlement. Les partis arabes Ra »am, Ta »al et Balad seraient sans nul doute obliger de concourir ensemble. Une autre serait de faire élire la moitié de la Knesset par suffrage direct local en divisant le pays en 60 circonscriptions. Je suis curieux de voir comment la Judée et la Samarie seront « découpées » et surtout quel poid il leur sera donné. Ces propositions ne peuvent qu’apporter stabilité au système israélien qui souffre de l’érosion des partis traditionnels et des petites manoeuvres et combinaisons politiciennes des petites formations.