Archive

Posts Tagged ‘Syria’

31 arabes palestiniens furent tués lors de la récente attaque chimique en Syrie

15 septembre 2013 3 commentaires

Une nouvelle qui est passée presque inaperçue : parmi les fameux 1400 syriens tués dans une attaque chimique perpétrée par l’armée d’Assad, il y avait 31 arabes palestiniens.

Et bien évidemment, aucune appel aux sanctions de la part des palestiniens et de leurs sympathisants ni aucune déclaration de l’ONU condamnant Assad de massacrer des résidents étrangers, en plus de sa propre population. Pas un mot de la part d’Abbas, pour qui il est plus grave de construire une maison en banlieue de Jérusalem pour une famille juive, que de tuer ses frères à 500 km de là.

Palestiniens tués en Syrie par l’armée d’Assad lors de l’attaque chimique d’aout 2013

Palestiniens tués en Syrie par l’armée d’Assad lors de l’attaque chimique d’aout 2013

Publicités
Catégories :Géopolitique mondiale, Refugiés, Syrie Étiquettes : , , , ,

Si l’occident frappe la Syrie, frappera-t-elle Israël ? [MIS A JOUR]

8 septembre 2013 Laisser un commentaire
English: Bashar al-Assad official portrait by ...

Bashar al-Assad portrait by Carlos Latuff

Cette question est sur toute les lèvres et les récentes déclarations ne sont pas optimistes !

27/8 : Netanyahu warns Israel will respond ‘fiercely’ if it sees any attempt of a Syrian attack

28/8 : Hezbollah: If Assad is threatened, we will hit Israel

28/8 : Israel will hold Assad responsible if Hezbollah attacks

29/8 : Iran commander: US strike on Syria will mean the ‘imminent destruction’ of Israel

Tout va probablement dépendre de l’intensité des frappes et de la capacité des américains à faire comprendre à Assad qu’une riposte empirerait son sort. Bashar est obsédé par son image de chef militaire, puisque contrairement à son frère et son père, il n’a jamais été un gradé militaire. A mesure que l’état syrien s’enfonce dans la guerre civile, massacrer d’innocents citoyens lui pose de moins en moins de problème. Il faut donc que l’intervention des occidentaux lui fasse peur personnellement et que Tsahal gonfle au maximum ses muscles afin d’éviter des tirs de roquettes syriennes sur Israël « à la Saddam ».

H » Ya’azor

EDIT du 8/9/13 :

5/9 : Report: US strike on Syria to be ‘significantly larger than expected’

6/9 : Report: Hezbollah preparing to defend Damascus, strike Israel if Syria situation worsens

6/9 : Report: US intercepts Iranian order to attack American interests in response to Syria strike

8/9 : Assad: Syria’s allies will retaliate in response to US strike

 

Les travaillistes israéliens sont toujours dans le déni de la réalité

1 mai 2013 1 commentaire

La Ligue arabe a déclaré par la voix du ministre des affaires étrangères quatari, qu’elle acceptait l’idée d’un échange de territoires entre israéliens et arabes palestiniens.

La ligue arabe et le secrétaire américain aux affaires étrangères, John Kerry

Le député Ben Elizer du parti travailliste israélien, tout excité après cette annonce, a affirmé que son parti était prêt à remplacer Bayit Yéhoudi, le parti des sioniste-religieux, dans le gouvernement de Netanyahu. Quand à Ya’himovich, la leader de l’opposition, le Jerusalem Post reprend ses propos ainsi :

The proposal fits with the « Clinton Outline » that Labor supports, Yacimovich explained in an interview with Israel Radio, and would give Israel « extra points » in the world if the government would accept it.

Premièrement, l’idée de « land swaps » est une belle supercherie sémantique. Aujourd’hui les palestiniens contrôlent la zone A de la Judée-Samarie (10%, urbain) et Israël la zone C (40%, plutot rural). La zone B est sous contrôle mixte bien que l’état d’Israel interdit aux juifs de s’y rendre (trop dangereux !). La position arabe est, depuis 1967, le retrait total d’Israël de Judée-Samarie. Aujourd’hui, les arabes acceptent l’idée qu’Israël en garde un peu en échange de terrains de même taille à l’ouest de la ligne « verte » d’armistice de 1949-67.

Il n’y a donc aucun échange, aucun « swap ». Les arabes réclament toujours la même chose, c’est à dire 100% de la surface de la Judée-Samarie, terres ancestrales du peuple juif, reconquis dans une guerre défensive en 1967 et abandonnée par la Jordanie en 1988. C’est un changement de tactique politique, tout comme essayer de détruire Israël par la création d’un état palestinien à l’ouest du Jourdain (idée totalement inconcevable avant 1974) plutot que par la guerre.

Omer Bar-Lev, Benjamin Ben-Eliezer and Shelly Ya’himotich. Photo by Moti Milrod for Haaretz

Deuxièmement, les travaillistes croient encore au père noël de la communauté internationale. L’idée qu’on octroie des « points » parce qu’Israël obéit à la communauté internationale est incroyablement encore défendue au sein de la gauche israélienne. Olso, Olso II, Camp David, Taba et Annapolis ont tous échoué. La solution de la gauche israélienne ? En faire d’autres. C’est un peu comme si un homme se casse le bras, prend un aspirine, puis dix, puis cent avant d’être obligé d’amputer son bras, puis de conclure : « j’aurais du prend plus d’aspirine ». Comme le disait Einstein : « La folie c’est de faire toujours la même chose et d’attendre un résultat différent à chaque fois ».

Et pendant ce temps en Syrie

13 janvier 2013 Laisser un commentaire

Où sont les condammations du monde entier ? les résolutions de l’ONU ? les conférences de paix ? les promesses de boycott ?

885 Palestinians killed in Syria civil war

By JPOST.COM STAFF 01/12/2013 08:38

Beirut-based ‘Daily Star’ also reports that at least 20,000 Palestinian refugees from Syria remain trapped in Lebanon.